Les goûts et les couleurs lundi 9 février 2009

Ce billet est pour clore un échange que j'ai eu avec un commentateur, après que j'ai eu la mauvaise idée de censurer son avis. Un court avis que j'ai fini par publier sans le modifier et en acceptant qu'il reste anonyme en bas du billet intitulé « Pablo Correa sur le Journal du Perigord ».

Pablo Van Gogh et LautrecDans ma phrase : « Cette différence si manifeste qui fait que ses tableaux m'émeuvent autant que ceux d'un Picasso ou d'un Francis Bacon [ ... ] », je ne comparais pas les tableaux de Pablo avec ceux de Bacon ou de Picasso, mais seulement l'émotion que j''ai ressentie devant les œuvres des uns et des autres à Périgueux, Londres ou Paris. Je ne pensais pas au cheminement des peintres, ni à leur technique respective qui est bien entendue plus longue et plus consommée chez les deux derniers. Il se peut que le jour de l'exposition de Pablo, j'ai été particulièrement sensible et que lorsque je suis allé voir Picasso et Bacon j'ai été moins réceptif que j'aurais dû l'être.

Pour ma défense, je n'ai jamais été très fan de Picasso, que je considère comme un des plus grands mystificateurs que le monde de la peinture ait jamais connu. Bien sûr, je suis certain que mon opinion serait tout autre si j'avais rencontré ce personnage au charisme exceptionnel. J'aurais été mystifié comme le monde de la critique l'a été de son vivant et j'aurais ressenti dans ses peintures qui me laissent presque froid aujourd'hui toute la chaleur d'un été andalou.
Autoportraits Pablo Picasso et Francis Bacon
Autoportraits [1] Pablo Picasso [2] Francis Bacon

Il est évident que la personnalité de l'artiste est aussi importante que les œuvres qu'il produit. C'est surtout vrai depuis qu'il n'y a plus grand chose à inventer en matière de styles et de techniques ; il ne reste plus guère que la personnalité propre du peintre pour le différencier d'un autre peintre qui aurait un style semblable. C'est par adhésion à cette théorie, je crois, que de nombreux galeristes, accrochent sur leurs murs des travaux contemporains que le public non initié considère en premier lieu avec désintéressement ou incompréhension. Les galeristes acquièrent les œuvres et aussi un peu de la quintessence de l'auteur, dont ils font étal dans leurs catalogues en des termes jargonnés, aussi bluffants pour les critiques que pour le public. Ils espèrent nous faire entrevoir dans des éléments spécifiés du tableau une démarche qui parfois n'existe pas ou qui, si elle existe, est souvent différente de la réalité.

N'ayant pas de tableaux à vendre, je regarde le travail de l'artiste et dit tout simplement dans mes billets, si j'aime ou non ce que j'ai vu. En toute honnêteté, il m'arrive de ne pas parler d'un artiste avec qui j'ai pourtant eu un entretien, mais dont je réalise ensuite que l'art et/ou la personnalité ne me touche pas vraiment. Mais si j'aime, si j'entrevois un talent hors du commun, alors que l'on me permette d'être aussi dithyrambique qu'un galeriste (le jargon en moins).

Je ne pense pas que la phrase sur Pablo versus Picasso et Bacon suffise pour que l'on m'accuse de ne rien comprendre à la peinture.

D'autres critiques d'artistes de la région Aquitaine :
Autres critiques d'artistes - Colette Moreau, Jean-Paul Lamothe, René Ventenat, Brigitte Mathieu, Christian Panissaud, Daniel Faure, Sereirrof, Nicolas Lux
Colette Moreau, Jean-Paul Lamothe, René Ventenat, Brigitte Mathieu, Christian Panissaud, Daniel Faure, Sereirrof, Nicolas Lux ou cliquez sur Art pour tous les billets sur l'art et les artistes

Libellés : , ,

Pour commenter les billets, veuillez cliquer sur le bouton rouge ci-dessous à droite ↓
Les commentaires, analyses et autres opinions qui paraissent dans Périblog, n'engagent que leur auteur.







Commentaire de Anonymous Cédric de BONI , le 10 février 2009 à 09:43  

William, je te rappelle que c'est une fois que l'artiste est décédé qu'on lui accorde un certain talent. Regrettable non ?

Je n' y connais rien en peinture mais quand je vois ces trois dessins, il n'y a pas photo. Mais l'art de Picasso et Bacon ne se limite pas à ces deux tableaux fort heureusement.

Que ta découverte artiste continue à s'épanouir comme il le fait, moi aussi ça me plait beaucoup.

Commentaire de Anonymous Beauvert , le 10 février 2009 à 19:32  

Bonjour William !

La contrepartie de pouvoir s'exprimer librement est de recevoir des critiques ! Il est regretable qu'elles revêtent parfois la forme anonyme !
Les lettres anonymes sont d'une lâcheté sans nom ! disait Georges Auriol.

Maintenant, il y a til une école pour apprécier la peinture, la musique, la cuisine ?? je ne sais pas...

Il y a probablement une école pour expliquer la technique mais de là à aiguiser la sensibilité ...

Lit l'excellent traité d'André Lhote sur le paysage et la figure...

___________Merci pour le com__________
Je n'ai rien contre les commentaires anonymes tant qu'ils ne sont pas dommageables pour quiconque. Dans le cas en question, le commentaire n'était pas très sévère, c'est moi qui ai réagi de façon excessive. W

Commentaire de Anonymous Véronique Vigot , le 10 août 2009 à 22:26  

A franchement parler ce Bacon me mets mal à l'aise ses différentes toiles sont fort torturées non? dans le genre Munch, par contre je suis trés sensible au talent de Picasso que vous semblez également apprécier voilà c'était juste un aparté comme cela en passant pour la joie d'échanger ses points de vue entre internautes Je signe bien entendu véronique me permettant ainsi de sortir de cet anonymat qui vous déplait tant
Amicalement
________Merci pour le com__________
J'aime les âmes torturées... Je n'ai rien contre l'anonymat dans certains cas, mais lorsqu'il s'agit de dire des choses enrichissantes ou gentilles, pourquoi se masquer ? W

Commentaire de Anonymous Anonyme , le 6 septembre 2010 à 00:24  

Picasso un mystificateur! Sans même parler de ses oeuvres cubistes, mis à part Rembrand c'est pour moi le peintre le plus adroit qu'il nai jamais existé (voire ses peintures plus réalistes), bien que je trouve plus de sensibilité dans l'impressionisme d'un Turner ou la percussion de Caravage.
Aussi dire que "la personnalité de Picasso est aussi importante que les oeuvres qu'il produit" c'est un pléonasme puisque les oeuvres reflètent la personnalité de leurs auteurs...

Je ne pense pas que vous n'y connaissiez rien en peinture, mais que vos propos ont dépassé votre connaissance, car assumer préférer ce Correa est un fait respectable que la raison ignore mais on ne parle plus de goûts en définissant Picasso comme un mystificateur, c'est en toute objectivité scandaleux.
Thomas

 

Découvrez (ou redécouvrez) Périgueux capitale administrative de la Dordogne à travers les archives de Périblog