Le Journal du Perigord - janvier 2009 vendredi 23 janvier 2009

Lisez la chronique sur Pablo Correa
Pablo Correa est le « People » dont j'ai fait le portrait exclusif ce mois-ci dans le Journal du Périgord.
Achetez le n°168 du Journal du Périgord disponible chez les marchands de journaux jusqu'à fin janvier.
Il n'est pas trop tard pour vous parler du numéro de janvier du « Journal du Périgord ». Le magazine sera en vente chez les marchands de journaux du département, jusqu'à ce a qu'il soit remplacé par le prochain numéro vers le milieu de la semaine prochaine.

Tout au long du mois, j'ai recommandé le présent numéro à mes connaissances parce qu'on y trouve dedans la suite (et fin je présume) du passionnant dossier sur les « Rues Neuves », un quartier très cher aux cœurs des habitants de Périgueux, situé en contrebas de la cathédrale St-Front. Vous y verrez de très belles photos comme dans la première partie, parue dans l'édition de décembre, et vous pourrez y lire les propos de personnalités de notre cité dont Michel Moyrand, Philippe Cornet et de Dominique Granger, la présidente de l'association des amis du Greffe.

L'édition de janvier contient aussi de nombreux articles et chroniques qui méritent qu'on s'y arrête, comme celui sur l'Union des Confréries du Périgord que l'on doit à Pascal Serre, un joli reportage de Guy Penaud sur l'hôtel particulier de « Brou de Laurière », une des plus jolies maison de la ville, construite près du rond point Yves Guéna sur l'avenue G. Pompidou à Périgueux. Vous irez, grâce à Titia Carrizey-Jasick, à la découverte de Carlux, un chef-lieu de canton établi voici des siècles sur les rivages de la Dordogne. Pour les gourmands vous trouverez une recette sur « les filets de sole en médaillons à la truffe tuber mélanosporum », un « éloge de la soupe en Pays Périgourdin » écrit par Pascal Serre et illustré par Marcel Pajot et enfin, une chronique culinaire de Michel Philippe. J'ai lu aussi la chronique de Michel Testut illustrée par une aquarelle de José Correa et intitulée « Je fais souvent un rêve étrange ». Un rêve qui, je vous l'assure n'a pas inspiré mon propre rêve raconté sur le présent blog, il y a de cela quelques jours.

Le dossier du mois : LES RUES-NEUVES? QUEL AVENIR :

Abandonné depuis cinquante ans le site des « Rues neuves » est désormais l'objet d'une controverse. Dans son programme « Périgueux 2010 », Xavier Darcos et son équipe avaient proposé un plan d'aménagement ambitieux approuvé par les Périgourdins engagés dans les commissions d'études. C'était sans compter par un basculement politique. Aujourd'hui, Michel Moyrand estime que les financements ne sont pas au rendez-vous et qu'il faut « revoir la copie ». Décision qui n'est pas du goût de tout le monde. Une nouvelle fois, l'avenir de ce site est mis entre parenthèses. La polémique est ouverte.
On doit la rédaction du dossier de ce mois à Pascal Serre.
Le sommaire n°168 - janvier 2009
Presse Express : De Gauche à Droite.Couverture du Journal du Périgord - janvier 2009
Dossier : Périgueux, les Rues-Neuves, quel avenir ?
Événement : Fête internationale de la Truffe, à la gloire de Sarlat.
Place de village : Carlux, au carrefour de l'histoire et des paysages.
Spécial confréries : Aimer le terroir, une exception gastronomique.
La plume de la Boétie : Nouveau Plan Vézère.
La rencontre : Quand la pierre se métamorphose en une sculpture de Montaigne.
Retour sur images : Premières foires au gras primées et arbres de Noël.

Dico de lieu : Saint-Pierre-de-Chignac.

Dico de table : à la royale.

Bien vivre : Coulounieix-Chamiers, Pablo Correa.Retour sur images : Temps de glace.
Nature : L'Ourlious, le champion des champignons.Page Oc : Guilhaneu
Philatélie : Honoré DaumierDes mots et des couleurs : Je fais souvent un rêve étrange...
L'atelier de... : La tempête à ses extrémités - 1ère partie.Les mots : Dico de lieu : La Roque-Gageac - Dico de table : Ananas.
L'œil de Cyrano : Notre Amérique à nous...Feuille de vigne : A la rencontre d'un grand liquoreux, Monbazillac !
Étape gastronomique : Eloge à la soupe en Pays périgourdin.Humour : Les farces de Franconi - Les cèpes.
Recette : Saveurs sacrées de mon enfance.

Comment vous procurer Le Journal du Périgord ?

Le Journal du Périgord est disponible pour 5€ chez les marchands de journaux de la région (celui-ci sera sans doute remplacé sur les étagères par l'édition de février avant la fin de ce mois).
Vous pouvez commander un ancien numéro à partir de ce site ›
Le Journal du Périgord
Rédacteur en chef : Pascal Serre
12, rue Fournier-Lacharmie
24000 Périgueux
Tél : 05 53 08 14 13
Fax : 05 53 08 01 19
E-mail : contact@agence-mediapress.fr

Libellés : , ,

Pour commenter les billets, veuillez cliquer sur le bouton rouge ci-dessous à droite ↓
Les commentaires, analyses et autres opinions qui paraissent dans Périblog, n'engagent que leur auteur.







Commentaire de Anonymous Josie , le 24 janvier 2009 à 15:47  

Voici un journal de notre beau Périgord qui me semble très intéressant et, cela permettra d'élargir nos connaissances et, de bouger plus souvent à sa découverte, mais pas aujourd'hui...quel temps ! La tempête fait rage.....
Bon week-end à toi !

Commentaire de Anonymous Anonyme , le 24 janvier 2009 à 16:26  

"RUES NEUVES"!souvenirs d'enfance
Mon Grand Père était fabricant de chaises dans le quartier Saint Martin.Il faisait faire le "paillage" et le "cannage" des chaises par des ouvrières qui habitaient en majorité en "rues neuves".Avec carriole et cheval il traversait donc Périgueux et apportait les batis de chaises ,en particulier rue du lys ou il m'est arrivé de l'accompagner.Souvent,il y avait un arrét "au retour du Maroc"à la réputation sulfureuse (et portant la seule drogue dure distribuée était un "petit blanc"au comptoir!)-ma Grand Mère cependant n'appréciait guère.Le projet DARCOS était trés intéressant et je déplore le manque d'enthousiasme de son successeur à ce sujet,tout en admettant que la situation économique est difficile.Je n'habite plus Périgueux depuis longtemps,mais lors de mes visites ,je descends toujours à l'hotel IBIS (le hangar à tabac,pas trés beau)car sa situation dans la ville,au pied de la cathédrale, est exceptionnelle.
Je suis abonné au "journal du Périgord"que je lis toujours avec grand plaisir . JP VERSAILLES .

Commentaire de Anonymous Cédric , le 26 janvier 2009 à 09:44  

Xavier DARCOS n'est certainement pas un ange, il a peut être fait des bourdes, mais son bilan à Périgueux est pourtant très bon.
Périgueux 2010 fort heureusement accompli au maximum, il en manque certains projets mais vu les propos de Michel MOYRAND, il faut bien se douter que la fin de ce projet n'aura probablement pas lieu .. ou du moins pas avant 5ans. C'est dommage.
Mais cela ne fait qu'un an qu'il a été élu ... attendons la suite.

Commentaire de Anonymous Anonyme , le 27 janvier 2009 à 11:01  

Il n'y a pas d'argent pour terminer Périgueux 2010, notamment le Bas St Front, mais par contre il y en a pour acheter l'immeuble de la CCI, pour le mettre aux normes et l'aménager (alors que nous avons déjà une mairie)et transformer la mairie actuelle en maison d'artistes(qui va nous coûter et rapporter quoi financièrement?).
Hélène

Commentaire de Anonymous Anonyme , le 14 mars 2009 à 16:20  

Merci pour ces articles sur les Rues Neuves qui m'ont profondément touchée. Au delà de la polémique concernant l'arrêt du projet , j'aimerai connaitre les coordonnées de l'association qui s'est constituée (la commune des Rues Neuves? ) ; j'ai été déçue que le numéro de janvier, aprés avoir annoncé "personnages et perspectives", ne parle que des perspectives. L'histoire des Rues Neuves évoquant les lieux mais laissant de côté les personnages qui les ont fait vivre nous laisse sur notre faim.
A quand la suite?
Louise

 

Découvrez (ou redécouvrez) Périgueux capitale administrative de la Dordogne à travers les archives de Périblog