Marche au gras de Perigueux samedi 31 janvier 2009

La place de la Clautre près de St-Front samedi 31 janvier 2009
La place de la Clautre un samedi de marché - 31 janvier 2009

Marché place du Coderc avec la rue LimogeanneOn ne pourra plus m'accuser de toujours me lever tard et de rater ainsi les meilleurs moments que nous réserve une journée ordinaire. À 10h30 sonnante, l'œil inanimé et le teint terreux, je me suis rendu au café Errel sur la place du Coderc, pour y rencontrer les hôtes et convives d'un dîner auquel je m'étais rendu la veille. Nous nous sommes ensuite rendus sur la place Saint Louis, théâtre dumarché au gras et de la truffe à Périgueux.

Foule au marché au gras de Périgueux janvier 2009Une remise des prix, animée par « Los Croquants d'Escornabiou», était organisée aux abords de la place. Je serais bien incapable de vous dire qui a remporté quel prix et pour quel produit, mais il y a fort à parier que cela avait quelque chose à voir avec la culture ou la production des tuber mélanosporum, des oies et des canards. Un sujet que je connais mal.

Michel Moyrand est, pour ceux qui ne sont pas d'ici, connu pour... attendez, je cherche... et bien pour avoir détrôné Xavier Darcos aux dernières municipales et pour... voyons... mis un terme à « Périgueux 2010 », un projet ambitieux qui nous tenait tous à cœur et pour lequel son prédécesseur avait reçu la « Mariane d'Or des maires de France », ou encore pour... deux ou trois petits projets que mon cerveau lent aujourd'hui ne peut rappeler à ma mémoire. En dépit de mon ton moqueur, j'admets que M. Moyrand vient seulement de commencer son mandat. Peut-être attend-il comme un bon vieux diesel que les bougies chauffent pour démarrer ; au bout de dix mois, cela devrait être bon ; il est temps d'appuyer sur le champignon.
Michel Moyrand et Christian Dupuy lors d'une remise des prix
Notre maire, flanqué de Chritian Dupuy adjoint, remettait des coupes et des fleurs aux lauréats méritants.

Michel Moyrand vient d'avoir 60 ans. Bon anniversaire.

Voir un article sur Rue de la Chouette au sujet du projet du Bas St-Front ›


En tout cas, c'est un vrai plaisir que de se lever tôt, même si le sommeil nous manque. Je vais remettre cela tout à l'heure, car j'ai décidé de me rendre au café de Paris (auquel les propriétaires ont donné le nom énigmatique de « Ice Garden Café ») à 10h00 pour le premier « Café Philo » de l'année. J'espère avoir l'œil et surtout l'esprit plus vif que samedi matin. Le thème est « l'être et le paraître ».
Marché au gras de Périgueux sous la tente
Sous la tente ; c'est là que sont réunis les vendeurs de truffes, de magrets et de foies gras

Remise des prix au marché au Gras de Périgueux avec Michel Moyrand
Michel Moyrand, maire de Périgueux, passé maître dans l'art de la remise de prix qui, selon l'interprétation que vous ferez de cette photo, décerne un prix à une adorable Périgourdine ou, guilleret, est en train de la gifler avec une rose
Remise des prix au marché au Gras de Périgueux en janvier 2009Remise des prix lors du marché au Gras de Périgueux en 2009
[1] Confidences sur le magret [2] Christian Dupuy, conseiller municipal délégué au commerce, à l'artisanat et au commerce forain (à gauche) en pleine discussion avec notre maire

Libellés : , , , ,

Pour commenter les billets, veuillez cliquer sur le bouton rouge ci-dessous à droite ↓
Les commentaires, analyses et autres opinions qui paraissent dans Périblog, n'engagent que leur auteur.







Commentaire de Anonymous beauvert , le 1 février 2009 à 10:01  

Folklore et traditions ...

as-tu trouvé une truffe au prix d'un paquet de cigarettes ?

à suivre...

Commentaire de Anonymous Anonyme , le 1 février 2009 à 14:45  

Voilà une analyse lucide de l'action du maire depuis dix mois!
Il a détrôné Darcos, mis un terme à Périgueux 2010, gaspillé notre argent en audits successifs pour enfoncer Darcos.
Pas un projet pour l'avenir de la ville, pas un investissement rentable pour une ville qui vit du tourisme et voit ses commerces fermer, ses habitants fuir, et les touristes aller plus loin parce que la ville n'a rien à offrir hormis son patrimoine architectural...
Pardon, il a un projet, déménager la mairie!
Cela ne rapportera rien à personne, et nous coûtera fort chèr.
Je pense que je vais commencer à préparer mon départ moi aussi, je n'ai pas envie de couler avec le navire!
Hélène

Commentaire de Anonymous Anonyme , le 2 février 2009 à 17:09  

MERCI ET BRAVO pour le "reportage"concernant le marché au gras,tradition Périgourdine.Je trouve le nom "LOS CROQUANTS D' ESCORNOBIOU" particulièrement savoureux:s'agit il d'un groupe musical,folklorique?
Pardon de me répéter mais je suis toujours extrèmement révolté par la politique sectaire de Mr MOYRAND
:tout sauf le plan "DARCOS RUES NEUVES"!!!!! JP VERSAILLES

Commentaire de Anonymous hesens , le 2 février 2009 à 18:04  

www.hesens.org
bravo william pour ce compte rendu de la vie à perigueux
je vais faire un article sur mon site concernant ton blog

Commentaire de Blogger Periblog , le 2 février 2009 à 21:39  

L'annulation du projet du bas St-Front rassemble maintenant une majorité de mécontents.

Le parking en surface de la place Mauvard et celui du Coderc sont une verrue disgracieuse dont il faudra, un jour se débarrasser. Le plus tôt sera le mieux. Je ne suis pas un expert dans les domaines de l'économie, mais je ne pense pas que Périgueux arrivera à attirer les entreprises en nombre suffisant, pour dynamiser les commerces qui se meurent dans le centre ville. Je suis d'avis que la ville doit miser sur le tourisme comme Sarlat le fait depuis des années -- si bien que nombreux sont ceux qui, en France ou à l'étranger, ont entendu parler de Sarlat et pas de Périgueux et, comble de tout, pensent que Sarlat est la capitale du Périgord... Il est primordial que Périgueux laisse une bonne impression aux visiteurs si l'on veut qu'ils reviennent et propagent autour d'eux une image favorable de la ville. Je crois que Xavier Darcos qui aimait cette ville avait compris cela.

C'est bien plus important que le déménagement de la mairie dans le bâtiment de la CCI, un projet que de plus en plus d'électeurs trouvent inutile, pour ne pas dire inepte. W

Commentaire de Anonymous Hélène , le 3 février 2009 à 10:43  

Juste une suggestion...
Pourquoi ne pas lancer une pétition sur Périblog pour maintenir le projet du bas St Front Périgueux 2010 et une autre pour dire non au transfert de la mairie?
Rassembler un maximum de signatures et transmettre le résultat à la presse.
Ce serait la vox populi sans conteste...
Avec internet l'info circule vite et chaque mécontent pourrait parler de la pétition pour récolter un maximum de signatures.
Hélène

Commentaire de Blogger Periblog , le 3 février 2009 à 12:27  

________Merci pour les com_______

Beauvert : Non je n'en ai pas trouvé. Mais si elle existe, elle ne doit guère être plus grosse qu'une petite crotte de mouton à laquelle elle doit d'ailleurs ressembler à s'y m'éprendre. Non, sérieusement, je n'ai pas cherché. J'essaierai de trouver la plus petite truffe si je descends de nouveau au marché samedi prochain et, je demanderai le prix au marchand. €5 la truffe, ça m'étonnerait tout de même ; ou alors elle est gelée et, dans ce cas comment le savoir avant de la couper ?

JP Versaille : Ce sont Los Croquants d'Escornabiou, une association domiciliée à Coulounieix-Chamiers. Ils se spécialisent dans le folklore et la tradition. On ne trouve presque rien sur internet à leur sujet.
[ 44 rue Richelieu
24660 Coulounieix chamiers
Téléphone : 0553086984
Mobile : 0553086984
Fax : 0553093575 ]

Vous n'êtes pas le seul JP a être remonté par l'attitude annihilante de M. Moyrand vis-à-vis des projets "Darcos" qui visaient à redorer le quartier décrépis autour de St-Front.

Hélène : comment agir pour faire prendre conscience à Michel Moyrand que son idée de déplacer la mairie et son souci constant de vouloir discréditer tout ce qu'avait entrepris son prédécesseur, n'est pas ce que veut la majorité des habitants de la ville ?

Les pétitions, pourquoi pas. Cela demande un peu de préparation. Je doute que Périblog, bien que recevant un nombre croissant de visites (près de 7500 visites le mois dernier, un nouveau record) puisse rassembler suffisamment de signatures pour une pétition contre le déplacement de la mairie ou pour le maintien du projet Périgueux 2010. Je doute aussi que cela ait un effet quelconque sur la direction prise par le maire, car j'imagine mal le maire admettre qu'il a eu tort. Mais s'il fallait lancer une pétition, il faudrait sans doute qu'elle se fasse de façon classique ; que les signatures soient apposées sur des feuilles de papier (mais qui se chargera de faire signer les gens ?) L'internet reste dans notre ville, un outil encore trop peu utilisé.

Question budget, dès le départ j'ai senti que Xavier Darcos avait le poids politique indispensable pour trouver l'argent nécessaire pour mener à bien ses projets. Comment Michel Moyrand, Socialiste sous un gouvernement de droite, peut-il y arriver ? Dure, dure ! Les voteurs n'ont pas réfléchi à cela en mars 2008... beaucoup d'entre eux doivent s'en mordre les doigts à présent. Le résultat du vote de sanction en 2008 est une catastrophe pour la ville.

En dépit des impressions, mon engagement sur Périblog n'est pas politisé. Nous croyons sincèrement que les projets visant à rénover les quartiers autour de notre belle cathédrale, sont nécessaires et apporteront un véritable cachet à la ville de Périgueux. On y reviendra... W

Commentaire de Anonymous Anonyme , le 3 février 2009 à 23:29  

Tout à fait d'accord W.Nos discussions et échanges sur PERIBLOG ne doivent pas ètre politisées.Simplement ,nous déplorons la "politique"de la municipalité actuelle en ce qui concerne la réhabilitation du vieux PERIGUEUX.
Cordialement JP VERSAILLES

Commentaire de Anonymous boguy , le 5 février 2009 à 00:46  

Tout çà sent bon le Périgord profond avec ses odeurs de truffes, son folklore et ses hommes politiques en bateleurs de rue !

Commentaire de Anonymous Francis , le 5 février 2009 à 23:00  

Je reviens sur une petite partie du fil de discussion, à savoir le déménagement de la mairie : je suis 100 % pour.
Je travaille à l'hôtel de ville et je sais donc pourquoi :
- je suis avec une collègue dans un bureau au fond de la cour, mal isolé et qui n'a pas été repeint depuis 15 ans ; ce bureau est également un lieu de passage vers d'autres bureaux ; la porte, qui donne directement dehors, s'ouvre et se ferme à longueur de journée, avec des va-et-vient continuels.
- A côté de moi, 2 collègues réparent des ordinateurs dans un couloir, sans fenêtre, encombré d'étagères et de cartons.
- De l'autre coté de la cour, un petit bureau avec deux personnes qui peuvent à peine bouger ; comme il n'y a pas de sas, on entre et on s'essuie les pieds directement sur la moquette - je suis sûr que c'est à moitié insalubre.
J'arrête là, on est au quart du rez-de-chaussée et il y a 3 étages...
Je vous informe qu'une journée portes ouvertes sera organisée en mars, et je vous invite à venir en parler directement avec moi.
Quand à l'argument qui voudrait que le bâtiment de l'actuelle CCI ne soit pas au centre, ça me fait bien rire : Périgueux est trop petit pour dire cela !!
Enfin je pense que les commerçants de la rue Wilson ne sont pas contre : les a t-on interrogés ?
à bientôt à la mairie, au fond de la cour à droite
Francis

Commentaire de Blogger Periblog , le 6 février 2009 à 01:37  

____________Merci pour le com F.____________

Je n'ai jamais mis en doute la nécessité de trouver plus de place pour certains services de la mairie. J'aimerais cependant que la mairie reste au cœur de la vieille ville pour des raisons touristiques et raisons sentimentales. C'est un superbe bâtiment que les visiteurs aiment voir arborant son drapeau tricolore et qui fait honneur au quartier. De plus, les nouveaux mariés aiment s'y unir pour le meilleur et pour le pire.

Mais je suis sensible à ton argument et je suis aussi séduit par l'idée d'un centre culturel qui prendrait la place des bureaux... j'aime donc la mairie, mais j'aime aussi l'alternative que tu exposes... que choisir ? mais là n'est pas le problème.

Le problème est qu'en plus du projet de la mairie, il y a celui dit du Bas St-Front. Hors le maire, faute de moyens, ne peut pas donner le feu vert à deux projets de cette importance en même temps. Avec toute l'énergie focalisée sur le déménagement des bureaux de la mairie vers les locaux de la CCI, le projet de ré-aménagement du Bas Saint Front autour de la cathédrale doit être abandonné. Du point de vue du logement pour ceux qui y habitent, et du tourisme, une des plus grandes sources de revenue pour la ville, l'arrêt de ce projet est un désastre, car il va sans doute être repoussé à plusieurs années. Des années durant lesquelles un quartier au potentiel énorme va continuer à péricliter autour de notre magnifique cathédrale. Quelle vie pour les habitants et quelle impression cela laissera t-il sur les touristes. Je te laisse imaginer.

Le manque de place dans les locaux de la mairie, que tu as si justement décrit, pourrait-être résolu, du moins pour quelques années encore, grâce à la location de bureaux situé dans d'autres quartiers de la ville ; avec le téléphone et l'internet, ce serait une option tout à fait acceptable.

Il y a un temps pour tout et il me semble bête et dommageable pour la ville et ses habitants, que l'on arrête l'aménagement des vieux quartiers pour pouvoir déménager la mairie.

Les locaux de la CCI sont bien au centre de la ville, tu as raison... même si pour moi et pour les visiteurs, le centre de la ville est là où se trouve le vieux quartier et St-Front.

En attendant, j'espère qu'on va trouver, à toi et tes amis, un endroit convenable pour y travailler. Cela ne doit pas être une sinécure que de bosser dans une boite de sardine.

Il faudra reparler de la journée porte ouverte... ça m'intéresse. W

 

Découvrez (ou redécouvrez) Périgueux capitale administrative de la Dordogne à travers les archives de Périblog