Exceptionnelle photo de la cathédrale Saint-Front de Périgueux et de la maison des consuls au bord de L'Isle prise ce dernier weekend. Voir la fête médiévale de l'IUT Périgueux qui a eu lieu ce dimanche 24 mai.

24 mai 2015 © JDC - periblog.fr (pas d'utilisation des photos sans l'accord exprès de l'auteur et de Périblog)

Périgord à Montmartre :

Le photoreportage sur Périgord à Montmartre est en cours de préparation, et il devrait être en ligne lundi au plus tard. Il inclura les photos prises ailleurs sur la butte.

Fête médiévale de l'IUT Périgueux 2015 mardi 26 mai 2015

Puisque j'étais à Paris pour « Périgord à Montmartre » (photoreportage à venir), j'ai proposé à mon collaborateur JDC d'aller sur la place de la Clautre avec son appareil photo.

Je laisse aussi Guilhem Chapotard, étudiant en première année de DUT Technique commercialisation et en charge de la communication pour cette événement, vous expliquer ce qu'est la fête médiévale de l'IUT et quelles étaient les activités proposées.

Périgueux en fête, l'événement médiéval au goût de 2015

Fête médiévale de l'IUT - 2015 24 mai 2015 © JDC — periblog.frL'affiche officielle pour la fête médiévale du dimanche 24 mai à Périgueux, édition 2015.

le site de l'IUT de Périgueux ]

Les fêtes médiévales ont pour but de faire découvrir les différentes coutumes et activités de nos ancêtres.

Depuis quelques années une fête médiévale a lieu à Périgueux ; celle-ci est organisée par trois départements de l'IUT de Périgueux (Génie biologique, Carrières sociales et Techniques de commercialisation) en partenariat avec la mairie de Périgueux.

  • Marché d'artisanat
  • Spectacle d'escrime
  • Exposé ludique sur la lyrique courtoise et la philosophie des troubadours
  • Contes et légendes pour enfants
  • Ballades contées sur les différentes places, dans le jardin du Thouin ainsi que dans la cathédrale
  • Un marché de producteurs
  • Des chasses au trésor pour les enfants
  • Présentation de la panification et de l'hygiène au moyen-âge
  • Animation peinture et blason de Périgueux pour les enfants et teinture de tissus pour les adultes
  • Exposition sur l'enluminure de la classe de CE1/CE2 de l'école des Cébrades de Notre Dame de Sanilhac

En complément, une tombola était organisée sur place ainsi qu'un concours de déguisement ouvert à tous les enfants (avec des lots à gagner). On pouvait se restaurer sur place.

Fête médiévale de l'IUT - 2015 24 mai 2015 © JDC — periblog.fr

Peut après être allé photographier la fête médiévale, JDC s'est rendu sur la rive sud de la ville et a capturé cette magnifique vue de la cathédrale Saint-Front.

voir sur Périblog le photoreportage sur la fête médiévale organisée par l'IUT à Périgueux en 2013 ]

voir ici quelques infos sur la fête médiévale du 3 août 2015 organisée à Périgueux par l'office de tourisme du commerce et de l'artisanat ]


La galerie photo

Info photos :

Ces photos prises par JDC (ex-photoreporter pour le Figaro Magazine) sont visibles dans un photorama en bas de ce billet. Vous pourrez les visionner en mode plein écran (petite icône en haut à droite du photorama).
Elles ont toutes été prises avec un boitier Nikon D800 et un Nikon 28mm F1.8. L'objectif pour la photo de Saint-Front en haut de la page, est un Nikon Micro-NIKKOR 55mm F3.5 (monture AF transformée en AFS).

Des légendes seront prochainement ajoutées à ces photos.

Fête médiévale de l'IUT - 2015 24 mai 2015 © JDC — periblog.fr

2. _

Fête médiévale de l'IUT - 2015 24 mai 2015 © JDC — periblog.fr

3. _

Fête médiévale de l'IUT - 2015 24 mai 2015 © JDC — periblog.fr

4. _

Fête médiévale de l'IUT - 2015 24 mai 2015 © JDC — periblog.fr

5. _

Fête médiévale de l'IUT - 2015 24 mai 2015 © JDC — periblog.fr

6. _

Fête médiévale de l'IUT - 2015 24 mai 2015 © JDC — periblog.fr

7. _

Fête médiévale de l'IUT - 2015 24 mai 2015 © JDC — periblog.fr

8. _

Fête médiévale de l'IUT - 2015 24 mai 2015 © JDC — periblog.fr

9. _

Fête médiévale de l'IUT - 2015 24 mai 2015 © JDC — periblog.fr

10. _

Fête médiévale de l'IUT - 2015 24 mai 2015 © JDC — periblog.fr

11. _

Fête médiévale de l'IUT - 2015 24 mai 2015 © JDC — periblog.fr

12. _

Fête médiévale de l'IUT - 2015 24 mai 2015 © JDC — periblog.fr

13. Un tableau de Dominique Vertuaux, peintre établie à Saint-Denis-de-Pile, petite commune girondine. Si vous êtes intéressé par ce style, vous pouvez la contacter sur ce numéro :
Tel. 06 65 03 90 80

Fête médiévale de l'IUT - 2015 24 mai 2015 © JDC — periblog.fr

14. _

Fête médiévale de l'IUT - 2015 24 mai 2015 © JDC — periblog.fr

15. _

Fête médiévale de l'IUT - 2015 24 mai 2015 © JDC — periblog.fr

16. _


Interlude

© YouTube – MrBokaf

Spectacle d'escrime artistique à Périgueux en mai 2014

Extrait d'un pectacle d'escrime artistique de la compagnie d'armes du périgord lors de la fête médiévale de l'IUT à périgueux. Le spectacle se situait sur la place Saint-Louis. La vidéo complète de ce spectalce se trouve ici.

© YouTube – Voyages-SNCF.com

Vidéo tourisme en Périgord avec voyages-sncf.com (2011)

Audrey, reporter pour voyages-sncf.com pose ses valises dans le Périgord. L'itinéraire débute à Périgueux sur le marché. Nous découvrons le patrimoine historique de Périgueux : le centre-ville historique et la cathédrale Saint-Front. Nous nous dirigeons ensuite vers le Sentier des Truffières à Sorges pour apprendre les secrets du célèbre Diamant Noir du Périgord. La visite suivante nous mène à Lascaux II, reconstitution à l'identique de la grotte d'origine à présent fermée pour la préserver. Nous prenons ensuite le bateau à Beynac pour nous promener sur la Dordogne et admirer les villages vus de la rivière. Notre itinéraire s'achève à Sarlat -la-Canéda, capitale du Périgord Noir.


Fête médiévale de l'IUT - 2015 24 mai 2015 © JDC — periblog.fr

17. À gauche, le travail d'Alain Ardouin, décorateur sur verre dans son atelier Le Ménestrel à Lacapelle-Biron dans le Lot-et-Garonne. Tel. 06 75 55 09 79

Fête médiévale de l'IUT - 2015 24 mai 2015 © JDC — periblog.fr

18. _

Fête médiévale de l'IUT - 2015 24 mai 2015 © JDC — periblog.fr

19. _

Fête médiévale de l'IUT - 2015 24 mai 2015 © JDC — periblog.fr

20. _

Fête médiévale de l'IUT - 2015 24 mai 2015 © JDC — periblog.fr

21. _



Corrections par JJS — Photos par JDC
Mise en page par William Lesourd

Les propos contenus dans ce billet n'engagent que leur auteur.
Pas d'utilisation du texte et des photos présentes sur le site sans l'accord exprès des auteurs et de Périblog

Dernier rappel : tous les éléments présents sur Périblog (images, vidéos, extraits sonores, textes) sont soumis de facto au droit d'auteur.

Les personnes qui se reconnaissent sur nos photos et désirent être floutées, peuvent m'écrire à cette adresse : william.lesourd(@)gmail.com (sans les parenthèses)

Pour celles et ceux que cela intéresse, ces photos existent généralement dans un plus grand format, sans bordure et sans stylisation. Elles seront gratuites ou modéremment payantes selon les cas.



Le photorama

Instructions pour visionner les photos en mode plein écran : cliquez sur l'icone carrée en haut à droite de ce photorama. Cliquez de nouveau dessus ou pressez la touche Echap pour sortir de ce mode. Vous pouvez aussi presser la touche F11 pour mettre votre navigateur en mode plein écran avant de cliquer l'icône carrée. Pressez F11 de nouveau pour revenir au mode normal.


© JDC — periblog.fr
© JDC — periblog.fr
 

Libellés : , ,

Pour commenter les billets, veuillez cliquer sur le bouton rouge ci-dessous à droite ↓
Les commentaires, analyses et autres opinions qui paraissent dans Périblog, n'engagent que leur auteur.







Bordeaux : l'homme qui marchait sur l'eau mercredi 20 mai 2015

Photoreportage sur une brève visite à Bordeaux 12 mai 2015 (iPhone 6) © William Lesourd — periblog.fr

L'homme qui marchait sur l'eau : le miroir d'eau, situé face à la Place de la Bourse, entre le Quai de la Douane et le quai Louis XVIII, est une pièce d'eau peu profonde de 3 450 m2, due à l'urbaniste Michel Corajoud (et Jean-Max Llorca, fontainier ainsi que Pierre Gangnet, architecte). Il reflète la place de la Bourse et alterne des effets de miroir et de brouillard.

Cette photo, une de mes préférées dans cette série, est la seule (avec celle du pique-nique plus bas) prise avec un téléphone portable. On pourrait dire que le meilleur appareil photo, c'est celui que nous avons dans les mains au moment opportun.

en savoir + sur Michel Corajoud ] [ en savoir + sur le miroir d'eau ]


Si je suis monté jusqu'à la ville si joliment revitalisée par Alain Juppé, le 12 mai dernier, c'était pour me rendre au très select Apple Store, rue Sainte-Catherine, et y faire réparer mon vieil iPhone 5 rendu presque inutilisable par une batterie défectueuse. Les techniciens ont effectué la réparation gratuitement avec dextérité et sans trop poser de questions.

Poussé par ce récent engouement pour le photoreportage, je n'ai pu m'empêcher, en fin d'après-midi, de prendre en photo les lieux ou les situations qui ont arrêté mon regard de photographe.

J'aimerais partager avec vous ces instants précieux capturés en fin d'après-midi et durant la soirée.


La galerie photo

Info photos :

Ces photos ont toutes été prises avec un boitier APS-C Sony Nex-7 et un objectif Contax/Zeiss Plannar 45mm f2 (à l'exception de « L'homme qui marchait sur l'eau » ci-dessus et de « pique-nique autour du miroir d'eau » plus bas, qui ont été prises avec mon iPhone 6). Je les ai retouchées avec Photoshop et Nik Software.

Elles sont visibles dans un photorama en bas de ce billet. Vous pourrez les visionner en mode plein écran (petite icône carrée en haut à droite du photorama).

Photoreportage sur une brève visite à Bordeaux 12 mai 2015 © William Lesourd — periblog.fr

Sanna : une statue en fonte de fer du Catalan Jaume Plensa, représentant le visage serein d'une femme. Elle est exposée, depuis juin 2013, place de la Comédie.

Une souscription populaire n'avait pas suffi à acheter la statue de 7 mètres de haut , mais elle reste là au moins pour quelques temps encore, après son acquisition par un mystérieux mécène qui l'a laissée à disposition de la rue.

[ en savoir + sur Jaume Pensa, artiste espagnol ]

Photoreportage sur une brève visite à Bordeaux 12 mai 2015 © William Lesourd — periblog.fr

Un dernier mot : la pause cigarette vient de se terminer. L'un est l'autre de ces deux hommes élégamment vêtus, va retourner à son devoir, mais juste après s'être séparés, ils ont un dernier échange...

Photoreportage sur une brève visite à Bordeaux 12 mai 2015 © William Lesourd — periblog.fr

Prendre un verre place du Chapelet : charmante terrasse à une des entrées du passage Sarget et à l'ombre de l'église Notre-Dame. Un lieu sans doute agréable les jours de canicule.

Le passage Sarget construit en 1833, relie le cours de l'Intendance à la place du Chapelet. Le passage emprunté à l'origine par la noblesse seulement, porte le nom du Baron Sarget qui en avait assuré le financement.

L'architecture du passage est dédié à Mercure, dieux romain du commerce. Ce lieu calme, minéral, un peu à l'écart des artères les plus touristiques, a beaucoup de cachet et est prisé par la haute société bordelaise.

Photoreportage sur une brève visite à Bordeaux 12 mai 2015 © William Lesourd — periblog.fr

Tu danses ? (voir le clip vidéo) : le miroir d'eau à la tombée de la nuit avec son effet de brouillard. Au loin, le pont de pierre.

Horaires

Le miroir d'eau fonctionne tous les jours de 10h à 22h, selon le cycle suivant : 3 mn de remplissage, 15 mn d'effet miroir, 5 mn vidange et 3 mn de brouillard.

Photoreportage sur une brève visite à Bordeaux 12 mai 2015 (iPhone 6) © William Lesourd — periblog.fr

Pique-nique autour du miroir d'eau : le miroir d'eau est l'un des espaces publics les plus fréquentés de Bordeaux. Victime de son succès, il fait face à de nombreuses incivilités volontaires ou non tel que le bris de bouteilles en verre qui y sont pourtant interdites.

La mairie de Bordeaux tente de les limiter et appelle au civisme de chacun. Où que vous alliez piqueniquer, toujours utiliser les bacs à déchets mis à votre disposition ou, s'il n'y en a pas, remportez vos restes avec vous.

Au loin, à gauche, se dresse la flêche de la tour Saint-Michel. Située à plusieurs dizaines de mètres du portail principal de la basilique du même nom. cette flèche ajourée a été édifiée de 1861 à 1869 selon les plans de Paul Abadie. D'une hauteur de 114,60 mètres, il s'agit du plus haut clocher du midi de la France. Le clocher abrite un carillon de 22 cloches. Mes excuses si, comme moi, vous vous y perdez entre la flêche, la tour et autre clochet. la plupart des sources qui parlent de ce monument, n'enlèvent rien à la confusion.

Horaires

La flêche et la tour la supportant, sont ouverts tous les jours de 14h à 19h, et le matin du mardi au vendredi. L'entrée est gratuite pour les moins de 18 ans, sinon l'entrée coûte actuellement 3 euros. Ouvert seulement de juin à septembre.


Interlude

12 mai 2015 © YouTube – William Lesourd

L'opéra, le tram, l'aire du miroir d'eau, la Garonne...

Deux ou trois minutes d'un clip filmé à Bordeaux avec un iPhone 6.

12 mai 2015 © YouTube – villedebordeaux

une manière amusante de souligner les incivilités sur le miroir d'eau...

Un clip de 1'36" produit par la ville de Bordeaux. Voir plein d'autres vidéos en cliquant sur le lien ci-dessus.


Photoreportage sur une brève visite à Bordeaux 12 mai 2015 © William Lesourd — periblog.fr

Le paquebot Silver Explorer amarré à quai. Au loin la cathédrale Saint-André de Bordeaux (consacrée en 1096) située place Pey-Berland.

C'est dans la cathédrale Saint-André que fut célébré, en 1137, le mariage d'Aliénor d'Aquitaine, alors âgée de quinze ans, avec le futur Louis VII, roi des Francs.

Photoreportage sur une brève visite à Bordeaux 12 mai 2015 © William Lesourd — periblog.fr

Quand il fallait protéger la ville et se protéger éventuellement de la ville : La porte Cailhau ou porte du Palais, un monument de transition gothique-Renaissance construit en 1495, est située sur la place du Palais du côté du fleuve. L'ensemble, haut de 35 mètres, est classé monument historique depuis le 28 mai 1883. La porte faisait office à la fois de porte défensive et d'arc de triomphe (présence d'une niche à l'effigie du roi).

Détails architecturaux notables et insolites

Il est à noter que les archères donnent du côté du fleuve mais aussi du côté de la ville pour lutter contre des révoltes éventuelles.

Du côté de la ville, on voit la section du rempart (environ 2 m d'épaisseur et 8 à 10 m de hauteur) dans l'épaisseur duquel passe un étroit chemin de ronde. Dans le passage sous la porte, on voit la rainure dans laquelle la herse coulissait et, un peu décalé vers le fleuve, une ouverture par laquelle les défenseurs pouvaient laisser tomber des pierres ou des objets contondants sur la tête des assaillants : il s'agit d'un assommoir...

La petite ouverture d'un mètre de haut environ et maintenant murée actuellement (à gauche côté ville dans le bas de la tour) est l'ancienne porte d'accès qui s'est trouvée trop basse après les divers remblaiements pour construire le quai au XIXe siècle (Le sol a monté d'un mètre environ).

Photoreportage sur une brève visite à Bordeaux 12 mai 2015 © William Lesourd — periblog.fr

Un orchestre de cuivres joue sur le quai de la rive gauche, près du pont de pierre.

Photoreportage sur une brève visite à Bordeaux 12 mai 2015 © William Lesourd — periblog.fr

Le pont de pierre qui était aussi appelé pont Napoléon est le premier pont de Bordeaux qui a permis de traverser la Garonne pour relier le centre ville à la rive droite, c'est à dire le quartier de la Bastide.

D'une longueur de 487 mètres, l'ouvrage présente 17 arches (elles correspondraient aux 17 lettres de Napoléon Bonaparte) construites sur 16 piles.

Au loin, on aperçoit le clocher de l'église Sainte-Marie-de-la-Bastide, dont la construction fut achevée en 1886. Il s'agit cette fois encore d'une œuvre de l'architecte né à Paris, Paul Abadie (1812 - 1884) qui avait fait une partie de ses études à Bordeaux.

en savoir + sur Paul Abadie ]

Photoreportage sur une brève visite à Bordeaux 12 mai 2015 © William Lesourd — periblog.fr

Deux skateboardeurs se dirigent vers la porte de Bourgogne sur la rive gauche de Bordeaux.

Photoreportage sur une brève visite à Bordeaux 12 mai 2015 © William Lesourd — periblog.fr

Finalement, à la nuit tombée, j'atteignis la place Stalingrad, dans le quartier de la Bastide pour prendre le tram et me rendre au parc relais de Cenon où j'avais laissé ma voiture.

En juin 2005, sur la place Stalingrad, est inaugurée Le Lion de Veilhan, une statue représentant un lion, de couleur bleu clair (la teinte bleue est plus visible à la lueur du jour), de 8 m de long et 6 m de haut, en matériaux composites, créée par Xavier Veilhan dans le cadre de l'art dans la ville.

en savoir + sur Xavier Veilhan ] [ l'art dans la ville ]



Corrections par JJS
Photos, texte, légendes, et mise en page par William Lesourd
Les sources des informations proviennent majoritairement de wikipedia.fr, mais aussi de divers sites aquitains comme bordeaux.fr.

Les propos contenus dans ce billet n'engagent que leur auteur.
Pas d'utilisation du texte et des photos présentes sur le site sans l'accord exprès des auteurs et de Périblog

Dernier rappel : tous les éléments présents sur Périblog (images, vidéos, extraits sonores, textes) sont soumis de facto au droit d'auteur.

Les personnes qui se reconnaissent sur nos photos et désirent être floutées, peuvent m'écrire à cette adresse : william.lesourd(@)gmail.com (sans les parenthèses)

Pour celles et ceux que cela intéresse, ces photos existent généralement dans un plus grand format, sans bordure et sans stylisation. Elles seront gratuites ou payantes selon les cas.



Le photorama

Instructions pour visionner les photos en mode plein écran : cliquez sur l'icone carrée en haut à droite de ce photorama. Cliquez de nouveau dessus ou pressez la touche Echap pour sortir de ce mode. Vous pouvez aussi presser la touche F11 pour mettre votre navigateur en mode plein écran avant de cliquer l'icône carrée. Pressez F11 de nouveau pour revenir au mode normal.


© William Lesourd — periblog.fr
© William Lesourd — periblog.fr

Libellés : , , , , ,

Pour commenter les billets, veuillez cliquer sur le bouton rouge ci-dessous à droite ↓
Les commentaires, analyses et autres opinions qui paraissent dans Périblog, n'engagent que leur auteur.







Commentaire de Anonymous Maurice Melliet , le 22 mai 2015 18:46  

beau reportage sur la ville de Bordeaux, on a envie d'y retourner pour voir les nouveautés grâce à tes photos

amitiés maurice

Notre photoreportage pour le Népal vendredi 8 mai 2015

Ce billet a été rédigé avant le second séisme du 12 mai 2015 qui a fini de démolir totalement ce qui ne l'avait été que partiellement au cours du premier séisme.

Photoreportage sur le Népal dans les années 80 Entre 1985 et 1989 © R. Maillard — periblog.fr1. Les photos de R. Maillard qui apparurent dans un magazine italien. Voir en bas de page d'autres exemples de publications.

Les pays se solidarisent pour venir en aide aux habitants du Népal qui ont été très durement frappés par le séisme meurtrier et destructeur du 25 avril dernier.

Les photos du Népal que m'a fait parvenir mon ami R. Maillard, photoreporter à la retraite, furent prises alors qu'il était de retour du Tibet en octobre 1985 et avant un trek sur les hauteurs de Katmandou en juin 1989.

R. Maillard avait donc été envoyé au Népal par le Figaro Magazine, pour effectuer, avec Claude Beziau, grand reporter, un reportage en 4x4 sur la réouverture de la route entre Lahsa au Tibet et Katmandou au Népal. Le reportage dura pas moins de 3 semaines. En ce temps-là, les magazines avaient encore les moyens... c'était l'âge d'or du photoreportage, auquel l'avènement de l'Internet à plus ou moins mis un terme.

Le second reportage fut financé par le tour opérateur Terre d'Aventures. Il consistait en un trek d'une dizaine de jours autour de Katmandou.

R. Maillard ne se souvenant pas précisément des dates auxquelles elles ont été prises, elle apparaissent ici dans un ordre aléatoire. Je les ai numérotées afin que ceux qui connaissent bien cette contrée, puissent aider, s'ils le veulent, à leur attribuer un lieu, une légende.

R. Maillard nous dit : « L'envoie de ces images est pour moi difficile mais nécessaire. C'est un moyen de dire ici ma compassion pour ces Femmes, ces Hommes et ces Enfants. Pour leur faire part de ma reconnaissance pour leur accueil, leur bienveillance et leurs sourires. Je prie pour eux dans ma Foi et je m'associe à la leur. »

Info photos :

Ces photos n'ont jamais été montrées au publique (mises à part la parution pour quelques-unes dans divers magazines français ou étrangers jusque dans les années 90). Merci de respecter les droits d'auteur et de ne pas les utiliser sans notre accord.

Vous pouvez me contacter à cette adresse si vous le désirez : william.lesourd(@)gmail.com (sans les parenthèses).

Photoreportage sur le Népal dans les années 80 Entre 1985 et 1989 © R. Maillard — periblog.fr

2. La Place du Darbâr de Bhaktapur regroupant un ensemble de monuments historiques classés au Patrimoine mondial, au travers d'un ensemble appelé, Vallée de Katmandou.

Les bâtiments entourant la place ont été fortement endommagés pendant le tremblement de terre, certains s'étant même totalement effondrés. Le gouvernement népalais prédit que tout sera reconstruit d'ici à deux ans. Le rendez-vous est pris pour cet anniversaire...

Ce qui est arrivé le 25 avril 2015, est un véritable désastre humain et culturel. Voir les différentes vidéos montrant les dégats, plus bas dans la chapitre Interlude.


Photoreportage sur le Népal dans les années 80 31 octobre 2014 © William Lesourd — periblog.fr

Faire un don pour venir en aide aux habitants du Népal et pour participer à la reconstruction du patrimoine

Karuna-Shechen – l'association fondée par Matthieu Ricard ]

[ aidez à préserver les sites du patrimoine mondial ]

faites un don à international Medical Corps ]

Népal : 10 choses à savoir avant de faire un don ]

Voir aussi

le patrimoine népalais sur le site web de l'UNESCO ]

10 photos qui révèlent la destruction au fin fond du Népal (National Geographic) ]

Matthieu Ricard, docteur en génétique cellulaire ; moine bouddhiste tibétain ; auteur ; conférencier ; photographe (la liste n'est pas exaustive), est le fondateur de Karuna-Shechen, une association à but non lucratif.

Quand il ne donne pas des conférences ou ne participe pas à des débats à la radio ou sur des plateaux de télévision en France, il vit dans le monastère de Schéchèn au Népal.


Le tremblement de terre au Népal

Photoreportage sur le Népal dans les années 80 2015 © United States Geological Service

La carte de l'USGS du 25 Avril 2015 représentant le tremblement de terre qui a touché le Népal. Le foyer principal est en rouge. Les répliques sont en orange. La taille des cercles indique la puissance du séisme.

Que signifie le nom « Népal » ?

Deux thèses circulent. La première affirme que le nom Népal serait dérivé du sanskrit nipalaya qui signifie « au pied des montagnes ». La seconde suggère que le toponyme serait dérivé du tibétain niyampal, « terre sacrée ».

Quel régime gouverne actuellement le pays ?

La république démocratique fédérale du Népal existe officiellement depuis le 28 mai 2008. Comme tout gouvernement fédéral, le pays se divise en états régionaux. Mais ces derniers n'ont toujours pas été déterminés depuis 2009.



La galerie photo

Info photos :

Ces photos prises par R. Maillard (ex-photoreporter pour le Figaro Magazine et l'agence Gamma-Rapho-Keystone) sont visibles dans un photorama en bas de ce billet. Vous pourrez les visionner en mode plein écran (petite icône en haut à droite du photorama).
Elles ont toutes été prises avec un boitier Nikon argentique et imprimées sur des films inversibles de marque Kodachrome (diapositives) de diverses sensibilités. Elles ont été numérisées par R. Maillard même et retouchées avec Photoshop et Nik Software par William Lesourd

Photoreportage sur le Népal dans les années 80 Entre 1985 et 1989 © R. Maillard — periblog.fr

3. Des gâteaux frits indiens ou Jalebi (Fried Indian funnel cakes). Ce déssert très populaire en Asie centrale, est composé de sucre ; farine ; miel ; cardamone ; babeurre (ou yaourt) et de l'eau de rose et l'on baigne tout dans de l'huile chaude. On y ajoute souvent du safran pour le goût et colorer. On utilise souvent aussi un colorant rouge. Tout ce que le docteur vous ordonnera d'éviter...

Le Népal est classé 47ème dans une table comparant le taux d'incidences de maladies cardio-vasculaires par pays (192). La France est classée avant-dernière (ce qui est mieux), car on risque moins de mourir de ce type de maladie que partout ailleurs, à l'exception semble t-il, d'une petite république composée de trois archipels océanniens dont personne n'a jamais entendu parlé, qui se nomme les Kiribati.

voir comment préparer le Jalebi à la mode indienne ]

Photoreportage sur le Népal dans les années 80 Entre 1985 et 1989 © R. Maillard — periblog.fr

4. Le stûpa de Bodnath. Bodnath (Boudhanath temple) est l'un des principaux sanctuaires bouddhistes de la région de Katmandou au Népal. Son stûpa du XIVe siècle qui domine l'horizon est l'un des plus grands au monde.

Naturellement R. Maillard s'est demandé si le stûpa a résisté au tremblement de terre... et il s'avère qu'elle a subit quelques dégâts qui ne sont pas irréparables.

Photoreportage sur le Népal dans les années 80 Entre 1985 et 1989 © R. Maillard — periblog.fr

5. Une femme vient de faire une offrande à la déesse Kali sur Durbar square, la place historique de Katmandou.

Kali est, dans l'hindouisme, la déesse de la destruction, forme terrifiante de Pārvatī représentant le pouvoir destructeur du temps. Son nom dérive du mot kāla, le temps en sanskrit, celui qui détruit toute chose. Celui qui la vénère est libéré de la peur de la destruction. Elle détruit le mal sous toutes ses formes et notamment les branches de l'ignorance (avidyā), comme la jalousie ou la passion.

5bis. 88 % de la population népalaise est de confession hindouiste. Le Népal était, jusqu'en 2006, le seul pays à avoir déclaré l'hindouisme religion officielle. Depuis, le parlement a inscrit dans la constitution le Népal comme état laïque. Les bouddhistes, eux, représentent environ 9 % des pratiquants et les musulmans 3 %.

Photoreportage sur le Népal dans les années 80 Entre 1985 et 1989 © R. Maillard — periblog.fr

6. et 6bis. Deux femmes de générations différentes. La plus agée a un bindi qui lui orne le front.

Le mot bindi est tiré du mot sanscrit bindu, qui signifie la goutte. Traditionnellement, il symbolise le troisième oeil mystique d'une personne et son rapport avec le principe universel de la création.

[ En savoir plus le bindi en allant sur Couleur Indienne ]

Photoreportage sur le Népal dans les années 80 Entre 1985 et 1989 © R. Maillard — periblog.fr

7. Qui est donc ce monsieur teinté de rouge ? Ce n'était pourtant pas la Holi, cette fête hindou des couleurs qui est célébrée vers l'équinoxe de printemps, à la pleine lune du mois indien de Phalguna.

Photoreportage sur le Népal dans les années 80 Entre 1985 et 1989 © R. Maillard — periblog.fr

8. Un stûpa. Il pourrait s'agir de celui de Swayambhunath. Visible de loin du fait qu'il est construit sur une colline située à l'ouest de Katmandou.

Photoreportage sur le Népal dans les années 80 Entre 1985 et 1989 © R. Maillard — periblog.fr

9. Exceptionnelle photo qui mériterait d'être peinte tant elle est bien composée, montrant divers commerçants dans leurs petites boutiques ouvertes sur la rue. Ils attendent patiemment et visiblement avec un certain ennui que le client vienne acheter leurs produits.

Photoreportage sur le Népal dans les années 80 Entre 1985 et 1989 © R. Maillard — periblog.fr

10. Le barbier de Katmandou (mais est-ce bien de la mousse, ou est-ce une pierre ponce que tient l'homme debout ? J'ai des doutes)

Je me suis fait raser dans une rue de Karachi à une époque proche de celle-ci. Une expérience étonnante mais que je ne retenterais pas aujourd'hui. J'aurais trop peur que le long rasoir dérape et me taille un second sourire.

Capitale religieuse et politique du Népal, Katmandou s'élève à 1 350 mètres d'altitude dans les contreforts de l'Himalaya. La ville souffre d'une alimentation en eau insuffisante.

Photoreportage sur le Népal dans les années 80 Entre 1985 et 1989 © R. Maillard — periblog.fr

11. Il m'est difficile, et dans ce cas, impossible d'identifier les éthnies auxquelles appartiennent ces deux personnages.

Photoreportage sur le Népal dans les années 80 Entre 1985 et 1989 © R. Maillard — periblog.fr

11. Ces villageois dans la vallée, ne sont probablement pas des Sherpas, mais voici ce que l'on dit au sujet du «  peuple de l'est » que vous pourriez être à même de rencontrer si vous vous rendez un jour au Népal.

Les Sherpas

Il y a 500 ans, les Sherpas quittent le Tibet, franchissent les cols de l'Himalaya et s'établissent au pied de l'Everest au Népal, à 2 600 mètres d'altitude. Les hommes de ce peuple d'agriculteurs et de pasteurs ont pu diversifier leurs revenus en accompagnant des expéditions alpines au sommet de l'Everest, grâce à leur connaissance du terrain.

Photoreportage sur le Népal dans les années 80 Entre 1985 et 1989 © R. Maillard — periblog.fr

12. Les enfants, le sourire à fleur de peau.

Photoreportage sur le Népal dans les années 80 Entre 1985 et 1989 © R. Maillard — periblog.fr

13. Un endroit magique que je ne peux situer avec certitude. Qu'en est-il advenu aujourd'hui ?

Photoreportage sur le Népal dans les années 80 Entre 1985 et 1989 © R. Maillard — periblog.fr

14. On lit, dans le visage de cette jeune adolescente, comme un air de résignation... Quel beau portrait !

Photoreportage sur le Népal dans les années 80 Entre 1985 et 1989 © R. Maillard — periblog.fr

15. La rivière sacrée Bagmati où l'on pratique des crémations selon le rite hindou et des ablutions rituelles. Cet endroit se situe à proximité du temple de Pashupatinath, un des trois seuls grands monuments de Kathmandu Valley à avoir résisté au dernier tremblement de terre.

Photoreportage sur le Népal dans les années 80 Entre 1985 et 1989 © R. Maillard — periblog.fr

16. Un villageois est allé chercher de l'eau au puits.

16bis. La place Basantapur Durbar, une des places historique et très touristique du Népal. Malheureusement aucun des temples (ou presque) sur cette photo n'a résisté au tremblement de terre. Les bâtiments plus modernes et plus solidement construits autour de la place sont restés debout. Ils sont malheureusement sans intérêt visuel.


Interlude

© YouTube – Mridul Kabra

qUELQUES-UNS DES SITES AU Népal qui ont été touché par le séisme du 25 avril 2015

Cette vidéo commentée en anglais, situe, à l'aide de Google Earth, les sites les plus importants qui ont été touchés durant le tremblement de terre. Cette vidéo ne répertorie pas les petits villages dans la vallée et sur le flanc des collines qui ont eux aussi beaucoup soufferts du séisme. Certains ont même été complètement oblitéré de la carte.

© YouTube – Zoom TV World News

Une tragédie culturelle

Une vue aérienne de Katmandou après le désastre à l'aide d'un drone.

© YouTube – Zoom TV World News

Une tragédie culturelle

Ce clip en anglais, montre la destruction qu'ont subit les temples de Bhaktapur, 13km à l'est de Kathmandou.

© YouTube – earthspace101

Des touristes filment de la fenêtre de leur hôtel au moment même où la terre se met à trembler

Des oiseaux s'affolent. C'est impressionant.

© YouTube – Setopati Online

Une compilation de clips filmès par des caméras de surveillance durant le tremblement de terre

Pas de panique en cas de séisme... il faut prestement se diriger rapidement vers le millieu des rues ou des places, où il y a peu de chance qu'un bâtiment s'effondre sur vous.

Il existe des dizaines d'autres vidéos sur le séisme. Vous pouvez les visionner en vous rendant ici ou en effectuant d'autres recherches sur YouTube.


Photoreportage sur le Népal dans les années 80 Entre 1985 et 1989 © R. Maillard — periblog.fr

17. L'homme, la chèvre et le coq. Presque le titre d'une fable de La Fontaine.

Il y a 27 millions d'habitants au Népal. Plus de 80 % de la population vivrait en milieu rural, du pastoralisme et de l'agriculture.

Photoreportage sur le Népal dans les années 80 Entre 1985 et 1989 © R. Maillard — periblog.fr

18. Encore et toujours des visages, des scènes paisibles de la vie de tous les jours... le calme et la sérénité reigne dans ces petits villages perdus dans la vallée... Le temps est immobile sur ces terres où la Foi n'est pas q'une idée abstraite mais une compagne... exigente mais nécessaire ; rassurante et indispensable. – R. Maillard

Photoreportage sur le Népal dans les années 80 Entre 1985 et 1989 © R. Maillard — periblog.fr

19. Grande demeure villageoise dans la vallée de Katmandou

Photoreportage sur le Népal dans les années 80 Entre 1985 et 1989 © R. Maillard — periblog.fr

20. Un fileur de laine (de yak ?)

Le yak (ou yack) est une grande espèce de ruminant à longue toison de l'Himalya (on le trouve aussi au Népal). La femelle du yak est appelée dri (ou drimo) parl les Tibétains et nak par les sherpas. Avec sa laine, on confectionne des vêtements qui doivent gratouiller, du feutre et des cordes.

Photoreportage sur le Népal dans les années 80 Entre 1985 et 1989 © R. Maillard — periblog.fr

21. Encore un sourire. On ne s'en lasse pas.

Photoreportage sur le Népal dans les années 80 Entre 1985 et 1989 © R. Maillard — periblog.fr

22. Les hommes d'un côté...

Photoreportage sur le Népal dans les années 80 Entre 1985 et 1989 © R. Maillard — periblog.fr

23. Les femmes et les enfants de l'autre...

Au Népal, naître femme n'est pas toujours une partie de plaisir : Elle est souvent forcée dans un mariage à un très jeune âge et elle a peu de droits face à l'homme qui peut la répudier, voire pire, dit-on... C'est une réelle injustice à laquelle les futurs gouvernements remédieront peut-être un jour.
Photoreportage sur le Népal dans les années 80 Entre 1985 et 1989 © R. Maillard — periblog.fr

24. Une toute jeune maman s'occupe avec amour de son nouveau-né.

L'espérance de vie des Népalais ne dépasse pas 66 ans et la mortalité infantile (pour les enfants de moins de 5 ans) est de 42 pour 1 000. En 2013, elle était de 3 pour 1 000 en France.

Photoreportage sur le Népal dans les années 80 Entre 1985 et 1989 © R. Maillard — periblog.fr

25. Magnifique, mais où est-ce ?

Photoreportage sur le Népal dans les années 80 Entre 1985 et 1989 © R. Maillard — periblog.fr

26. Le temple de Pashupatinath à droite. On trouve un plan rapproché de ce lieu sacré plus haut dans la galerie photo.

Photoreportage sur le Népal dans les années 80 Entre 1985 et 1989 © R. Maillard — periblog.fr

27. Une fabrique de pots dans le vieux quartier de Bhaktapur. Un lieu beaucoup fréquenté par les touristes. Ce quartier aura t-il survécu au tremblement de terre ? On peut en douter...

Photoreportage sur le Népal dans les années 80 Entre 1985 et 1989 © R. Maillard — periblog.fr

28. Un bouddha assis effleurant la terre de ses doigts.

Signification

La Bhûmisparsha-Mudrā, ou mudrā de la prise de la terre à témoin. La main droite est posée sur le genou, les doigts effleurant la terre. Dans sa dernière méditation avant l'éveil, Bouddha subit les attaques de Māra, personnification du mal, qui tenta divers stratagèmes pour interrompre sa méditation. Finalement, Māra nia la réalité de l'éveil du Bouddha, arguant qu'il n'y avait pas de témoin ; celui-ci toucha alors la terre (Bhūmi ou Prithvi), qui était son témoin. Cette représentation est très courante.

Photoreportage sur le Népal dans les années 80 Entre 1985 et 1989 © R. Maillard — periblog.fr

29. Le Népal serait l'un des dix pays les plus pauvres au monde, avec un revenu moyen de 500 euros par habitant et par an.

Photoreportage sur le Népal dans les années 80 Entre 1985 et 1989 © R. Maillard — periblog.fr

30. Les enfants sont comme partout ailleurs, l'avenir de la nation qui les nourrit.



Les photos de R. Maillard dans la presse

Photoreportage sur le Népal dans les années 80 © R. Maillard — periblog.fr

32.

Photoreportage sur le Népal dans les années 80 © R. Maillard — periblog.fr

33.


Photoreportage sur le Népal dans les années 80 © R. Maillard — periblog.fr

34.

Photoreportage sur le Népal dans les années 80 © R. Maillard — periblog.fr

35.

Photoreportage sur le Népal dans les années 80 © R. Maillard — periblog.fr

36.

Photoreportage sur le Népal dans les années 80 © R. Maillard — periblog.fr

37.

Photoreportage sur le Népal dans les années 80 © R. Maillard — periblog.fr

38.

Photoreportage sur le Népal dans les années 80 © R. Maillard — periblog.fr

39.

Photoreportage sur le Népal dans les années 80 © R. Maillard — periblog.fr

40.

Corrections par JJS — Photos par R. Maillard
Texte, légendes, et mise en page par William Lesourd
Les sources des informations proviennent majoritairement de wikipedia.fr, le site de l'UNESCO, du site de National Geographic et de la première édition (1987) du guide « Le Népal Aujourd'hui » par Maurice Piraux aux éditions Jaguar

Les propos contenus dans ce billet n'engagent que leur auteur.
Pas d'utilisation du texte et des photos présentes sur le site sans l'accord exprès des auteurs et de Périblog

Dernier rappel : tous les éléments présents sur Périblog (images, vidéos, extraits sonores, textes) sont soumis de facto au droit d'auteur.

Les personnes qui se reconnaissent sur nos photos et désirent être floutées, peuvent m'écrire à cette adresse : william.lesourd(@)gmail.com (sans les parenthèses)

Pour celles et ceux que cela intéresse, ces photos existent généralement dans un plus grand format, sans bordure et sans stylisation. Elles seront gratuites ou payantes selon les cas.



Le photorama

Instructions pour visionner les photos en mode plein écran : cliquez sur l'icone carrée en haut à droite de ce photorama. Cliquez de nouveau dessus ou pressez la touche Echap pour sortir de ce mode. Vous pouvez aussi presser la touche F11 pour mettre votre navigateur en mode plein écran avant de cliquer l'icône carrée. Pressez F11 de nouveau pour revenir au mode normal.


© R. Maillard — periblog.fr
© R. Maillard — periblog.fr
 

Libellés : , , , ,

Pour commenter les billets, veuillez cliquer sur le bouton rouge ci-dessous à droite ↓
Les commentaires, analyses et autres opinions qui paraissent dans Périblog, n'engagent que leur auteur.







Commentaire de Anonymous Anonyme , le 9 mai 2015 14:48  

Très belles photos du Népal Un pays que je connais et un séisme tellement douloureux pour cette population ! hélas le risque est connu de cette région.
Des amis népalais me disent que la vie est un passage et que demain .....

 

Découvrez (ou redécouvrez) Périgueux capitale administrative de la Dordogne à travers les archives de Périblog