Le point d'orgue et la conclusion de la Fête de l'Histoire qui a eu lieu à Périgueux en juin pour célébrer les 30 ans de l'obtention du label « Villes et Pays d'Art et d'Histoire », a été le bal Renaissance, gratuit et ouvert à tous. JDC et moi-même nous y sommes rendus.
Voir notre photoreportage..

20 juin 2015 © JDC - periblog.fr (pas d'utilisation des photos sans l'accord exprès de l'auteur et de Périblog)

Périgord à Montmartre :

Le photoreportage sur Le Périgord à Montmartre est en ligne [ voir ici ou ci-dessous si vous êtes sur la page d'accueil ]. Le photoreportage inclut les photos prises ailleurs sur la butte.

Voici ci-contre, un diaporama constitué de captures d'écran extraites de mes deux clips vidéo visibles dans le billet.

La Maison 24 - Distribution pour les SDF mercredi 1 juillet 2015

La Maison 24 – Association d'aide alimentaire et de soutien aux personnes en difficulté
DORDOGNE 7 juin 2014 © William Lesourd — periblog.fr

Le fourgon blanc de la Maison 24 sur les allées Tourny en juin 2014 avant que le point de distribution ne soit changé pour la place du 8 Mai puis, dernièrement, pour le parking de la Cité administrative.

le site officiel de La Maison 24 ] [ La Maison 24 sur Facebook ]


La Maison 24 : SDF, mais deux fois plus présente !

La Maison 24 – Association d'aide alimentaire et de soutien aux personnes en difficulté
DORDOGNE 29 mai 2014 © William Lesourd — periblog.fr

Délia Wenta, présidente de la Maison 24

Après les allées Tourny, la place du 8 Mai, Le Point Chaud…, La Maison 24 se pose à partir du 2 juillet, quatre soirs par semaine, parking de la Cité administrative, à Périgueux.

Le feuilleton continue !

Après deux ans de distribution alimentaire aux allées de Tourny, l'association La Maison 24 avait été invitée par la mairie à déplacer son camion place du 8 Mai. Mais devant les réticences des riverains, l'équipe de bénévoles s'était mise en quête d'un autre lieu. L'association Accueil et Partage avait alors prêté son Point chaud, mais les habitants du quartier ayant exprimé leur inquiétude, l'association a dû à nouveau chercher un autre lieu.

La mairie a proposé le parking de la Cité administrative. C'est là qu'elle va servir soupe, salade et café les mardis, jeudis, samedis et dimanches soirs de 18 h 30 à 19 h 30 et distribuer un panier casse-croûte à ceux et celles qui n'ont aucun autre accès à une nourriture gratuite sur Périgueux en juillet et août (les Restos du cœur étant fermés durant l'été).

Sylvie Gérard


Pour plus d'informations, veuillez contacter : - la présidente Délia Wenta au 07 80 39 16 43 - le vice-président et coordinateur Palzang au 07 81 35 80 59 - la secrétaire et chargée de communication Sylvie Gérard au 06 88 24 40 61.

La Maison 24 – Association d'aide alimentaire et de soutien aux personnes en difficulté
DORDOGNE 7 juin 2014 © William Lesourd — periblog.fr

Les SDF et autres nécessiteux de la ville sont accueillis par les bénévoles.

La Maison 24 – Association d'aide alimentaire et de soutien aux personnes en difficulté
DORDOGNE 7 juin 2014 © William Lesourd — periblog.fr

La qualité des repas servis (préparés par un chef qui vit aux alentours de Rouffignac) et celle des produits distribués est excellente.

La Maison 24 – Association d'aide alimentaire et de soutien aux personnes en difficulté
DORDOGNE 31 octobre 2014 © William Lesourd — periblog.fr

Délia Wenda en compagnie de Matthieu Ricard qu'elle avait reçu à Périgueux en octobre 2015.

Le célèbre moine bouddhiste était venu donner une conférence exceptionnelle au théâtre de Périgueux intitulée : Vers une révolution altruiste ? Entièrement au profit de l'association La Maison 24.

Pas moins de 830 personnes s'y étaient rendues !...


Pas d'utilisation du texte et des photos présentes sur le site sans l'accord exprès des auteurs et de Périblog

Tous les éléments présents sur Périblog (images, vidéos, extraits sonores, textes) sont soumis de facto au droit d'auteur.

Les personnes qui se reconnaissent sur nos photos et désirent être floutées, peuvent m'écrire à cette adresse : william.lesourd(@)gmail.com (sans les parenthèses)

Pour celles et ceux que cela intéresse, ces photos existent généralement dans un plus grand format, sans bordure et sans stylisation. Elles seront gratuites ou payantes selon les cas.

Libellés : , , , ,

Pour commenter les billets, veuillez cliquer sur le bouton rouge ci-dessous à droite ↓
Les commentaires, analyses et autres opinions qui paraissent dans Périblog, n'engagent que leur auteur.







Commentaire de Anonymous Maurice Melliet , le 5 juillet 2015 10:42  

William,

c'est bien de parler de cette asso, car ils font un bon boulot pour les plus démunis. je faisait le responsable du lundi au Resto du cœur depuis 2 ans mais et avec cet arrêt pendant juillet et août, je vais les aider pendant ces deux mois car je connais bien les bénéficiaires et je ferai le père noël le 25 décembre pour eux.

Commentaire de Blogger Périblog , le 5 juillet 2015 10:43  

Merci. Tu fais du bon boulot aussi Maurice

Fête de l'Histoire à Périgueux 2015 lundi 29 juin 2015

Le Bal Renaissance du 20 juin

Le point d'orgue et la conclusion de la Fête de l'Histoire qui a eu lieu à Périgueux en juin pour célébrer les 30 ans de l'obtention du label « Villes et Pays d'Art et d'Histoire », a été le bal Renaissance, gratuit et ouvert à tous.

Il a été donné sur la place de l'Ancien-Hôtel-de-Ville devant un public clairsemé mais néanmoins intéressé quand il n'était pas amusé.

Fête de l'Histoire à Périgueux 2015 – Bal Renaissance Juin 2015 © Ville de PérigueuxL'affiche officielle pour la Fête de l'Histoire « Vivre les Patrimoines » qui a eu lieu du 17 au 20 juin 2015 à Périgueux.

François 1er en était le thème et les villes italiennes de Parme et Bologne en étaient les invitées.

découvrez Périgueux, « Ville d'art et d'histoire » ]


Ci-contre, deux labels pour signifier la même chose ? Je n'ai pas compris pourquoi le logo du bas est utilisé sur le site gouvernemental concernant la page « Ville ou Pays d'art et d'histoire » (notez que c'est "ou" et non pas "et" qui est employé ici) ainsi que pour le site du VPAH, alors qu'on emploi le logo du haut presque partout ailleurs... Différentes appellations et différents logo pour un même label. C'est un peu confus tout ça.

Le bal a été l'occasion de voir certains de nos élus et membres du public, se vêtir comme seigneurs ou gentes dames de l'époque de François 1er. Un roi de France dont Frank Ferrand, l'historien et animateur de Au cœur de l'histoire sur Europe 1, lorsqu'il est venu à Périgueux, nous a éraflé le souvenir que nous en avions.

Certaines jeunes femmes avaient choisi de revêtir l'habit de soubrette, d'un genre heureusement plus sage que celui auquel l'industrie du cinéma X nous a habitués.

Une bien belle fête, mais une ou deux petites choses à améliorer

La location des costumes était payante. On accepte évidemment, bien qu'à contrecœur, que tout ne peut pas être gratuit, mais à 30€ par adulte (la moitié pour les enfants), on comprend pourquoi si peu d'habitants qui n'étaient pas impliqués dans l'organisation de l'évènement, n'avaient pas loué de costumes. Peut-être les habits seront-ils en partie subventionnés (ou le nettoyage à sec pris en charge par la mairie) lors de la prochaine édition si elle a lieu, afin de faire baisser le prix de la location.

Ce que d'autres ont aussi regretté, c'est le manque de publicité faite dans les réseaux sociaux. Ceux-ci sont désormais incontournables et aident à propager la bonne (comme la mauvaise) nouvelle. Bref, à quand un compte Facebook pour l'Office de Tourisme de Périgueux et pour ses responsables ?

Fête de l'Histoire à Périgueux 2015 – Bal Renaissance 17 juin 2015 © commune.parma.it

En octobre 2014, une délégation de Périgueux était envoyée à Parme qui venait de lancer la deuxième édition de sa Fête de l'Histoire. Ce petit groupe était composé notamment de Martine Balout, responsable du Service patrimoine à la Ville de Périgueux (troisième à partir de la gauche) ; d'Élisabeth Dartencet, adjointe à la Culture et à la Communication (tout de blanc vêtue) et Jean-Pierre Boyer, vice-président de l'office de tourisme de Périgueux, en charge des relations extérieures.

Sur cette photo, la délégation est entourée de Nicoletta Paci, adjointe au maire de la ville de Parme (au millieu) et de Laura Maria Ferraris, déléguée aux affaires culturelles (en bleu).


Fête de l'Histoire à Périgueux « Vivre les Patrimoines »

Fête de l'Histoire à Périgueux 2015 – Bal Renaissance 17 juin 2015 © JDC — periblog.fr

Le 17 juin, alors que la Fête de l'Histoire venait tout juste d'être inaugurée par Élisabeth Dartencet, mon collaborateur JDC était dans les rues de la ville et a pris les deux photos suivantes (ainsi que la plupart des photos du 20 juin qui suivent).

Sur cette première photo, on voit Martine Balout (robe noire et blanche), en train de guider l'itinérance historique et musicale dans le secteur sauvegardé avec l'Ensemble Viva Voce.

Fête de l'Histoire à Périgueux 2015 – Bal Renaissance 17 juin 2015 © JDC — periblog.fr

L'Ensemble Viva Voce fondé en 1992 par Josette Lespinasse, soliste et professeur de chant. Josette Lespinasse occupe un poste à l'École Nationale de Musique de Dordogne.

visitez le site officiel de Viva Voce ]


La galerie photo

Info photos :

Ces photos prises par JDC (ex-photoreporter pour le Figaro Magazine) et par moi-même sont visibles dans un photorama en bas de ce billet. Vous pourrez les visionner en mode plein écran (petite icône en haut à droite du photorama).
Celles de JDC ont toutes été prises avec un boitier Nikon D800 et un Nikkor 28mm f1.8. Les miennes ont été prises avec un Sony NEX-7 et un Contax/Zeiss 45mm f2.

Fête de l'Histoire à Périgueux 2015 – Bal Renaissance 20 juin 2015 © JDC — periblog.fr

Nos voisins transalpins étaient à l'honneur. Ici, quatre figures emblématiques du carnaval de Venise, une fête qui remonte au tout début du Moyen Âge et qui a été remise au goût du jour dans les années 80 pour le plus grand bonheur des touristes et aussi des photographes.


Le Bal Renaissance avec la Cie Christine Grimaldi

Fête de l'Histoire à Périgueux 2015 – Bal Renaissance 20 juin 2015 © JDC — periblog.fr

Antoine Audi, maire de Périgueux, qu'on soupçonne de préférer l'Italie à la plus austère Allemagne (Amberg est notre ville jumelle) est ici, interviewé par une journaliste de France Bleu Périgord.

Personnellement, j'ai aussi un petit faible pour l'Italie parmi toutes les nations d'Europe. L'Italie nous ressemble.

Fête de l'Histoire à Périgueux 2015 – Bal Renaissance 20 juin 2015 © JDC — periblog.fr

Antoine Audi, Jean-Pierre Boyer et Laurent Mossion, 1er adjoint, chargé des affaires générales, des ressources humaines et de la sécurité publique.

Jean-Pierre Boyer qui est aussi délégué régional pour le Grand Ouest pour l'Union des maisons françaises, fut mandataire financier d'Antoine Audi durant les municipales de 2014. Il désire participer au dévelopement de Périgueux et placer la ville au centre d'une collectivité qui inclurait, si les autres municipalités s'entendent, Agen, Angoulême, Brive et Limoges. Ceci afin de contrer l'attraction indéniable exercée par la région de Bordeaux sur les touristes

On vient d'apprendre d'ailleurs, que la capitale de l'Aquitaine était la ville où les Français aimeraient idéalement vivre. Sondage CSA pour l'Observatoire du bonheur.

voir les résultats complets du sondage (pdf) ]

voir mon récent photoreportage sur Bordeaux, auquel j'ajouterai d'autres photos ]

Fête de l'Histoire à Périgueux 2015 – Bal Renaissance 20 juin 2015 © JDC — periblog.fr

Les stars du bal.

Fête de l'Histoire à Périgueux 2015 – Bal Renaissance 20 juin 2015 © JDC — periblog.fr

Les danseurs devant une foule clairsemée qui a finalement gonflé un peu.

Fête de l'Histoire à Périgueux 2015 – Bal Renaissance 20 juin 2015 © JDC — periblog.fr

À droite, dans une magnifique robe blanche, Élisabeth Dartencet, adjointe au maire.

La Compagnie Christine Grimaldi sur Facebook ]

Fête de l'Histoire à Périgueux 2015 – Bal Renaissance 20 juin 2015 © JDC — periblog.fr

Les nobles dames avaient aussi des servantes.

Fête de l'Histoire à Périgueux 2015 – Bal Renaissance 20 juin 2015 © JDC — periblog.fr

Quelques participantes et participants semblaient faits pour porter ce type de vêtements anciens.

Fête de l'Histoire à Périgueux 2015 – Bal Renaissance 20 juin 2015 © JDC — periblog.fr

Les musiciens de la Cie Christine Grimaldi jouent sur des instruments de style Renaissance tels que la flute à bec, la viole de gambe, la vielle à roue ou encore le tambourin basque.


Interlude

Pour une meilleure qualité d'image, cliquez sur la petite roue dentée en bas à droite de la vidéo qui apparait quand vous passez votre souris dessus lorsque la vidéo a commencé à jouer et choisissez 720 voire 1080 si votre connexion le permet.

20 juin 2015 © YouTube – William Lesourd

Fête de l'Histoire à Périgueux 2015 – Bal Renaissance

Une collections de clips vidéo filmés lors du bal Renaissance offert par la mairie et orchestré par Christine Grimaldi, maître à danser bordelaise.


Suite de la gallerie photo

Fête de l'Histoire à Périgueux 2015 – Bal Renaissance 20 juin 2015 © William Lesourd — periblog.fr

Visages dans la foule et un élégant lévrier Whippet, connu dans le nord de l'Angleterre depuis le XVIIe siècle. C'est un cousin des greyhounds.

Whippet est un dérivatif de Whip it, qui signifie « fouette cocher ! » ou « vas-y ! », injonction que les parieurs lançaient à leurs favoris, pendant les courses de lévriers.

Le Greyhound était très populaire dans l'Europe du Moyen Âge, en particulier auprès des souverains. Il figurait sur les armes du roi de France Charles V et celles de Henri VIII d'Angleterre. Ce joli lévrier avait donc toute sa place ici.

Fête de l'Histoire à Périgueux 2015 – Bal Renaissance 20 juin 2015 © William Lesourd — periblog.fr

Un pas-côté... révérence. À gauche, et à droite...

Nelly Perraud-Dausse, adjointe à la ville durable, à l'environnement et à la mobilité danse, avec Martine Balout. Devant eux, avec sa robe verte richement brodée, Christine Grimaldi tient la main de son partenaire Jean-Charles Donnay. Au loin, portant un haut blanc avec une ceinture noire et une longue jupe et pantoufles ocre rouges, Julie Rosa Ankh (nom de plume), une jeune stagiaire francilienne au service du patrimoine de notre Ville qui aimerait un jour devenir poétesse, ou encore romancière.

Fête de l'Histoire à Périgueux 2015 – Bal Renaissance 20 juin 2015 © William Lesourd — periblog.fr

Interaction entre une maman et sa jolie princesse.

Fête de l'Histoire à Périgueux 2015 – Bal Renaissance 20 juin 2015 © William Lesourd — periblog.fr

Après deux heures de danse Renaissance les participants vont rendre les costumes à regret.

Fête de l'Histoire à Périgueux 2015 – Bal Renaissance 17 mai 2015 © JDC — periblog.fr

Sanna : une statue en fonte de fer du Catalan Jaume Plensa, représentant le visage serein d'une femme. Elle est exposée, depuis juin 2013, place de la Comédie à Bordeaux.

voir mon photoreportage sur Bordeaux ]

Sur la place André-Maurois mais aussi sur celle de la place de l'Ancien-Hôtel-de-ville ou sur l'esplanade Badinter et ailleurs dans la ville, on a laissé choir des sculptures dites monumentales réalisées par le Toulousain Jean-Pierre Rives, ex-joueur illustre du XV de France.

Il s'agit, si on veut-être indulgent, de formes arabesques d'acier oxydé, évoquant les méandres de la mémoire. Elle ressembleraient à leur auteur, selon les propos du rugbyman devenu artiste.

Pour d'autres, et je suis de ceux-ci, c'est un amas de poutres rouillées et tordues sans aucun intérêt visuel ou artistique qui semble résulter d'une catastrophe ferroviaire*. Bref, espérons que la Ville remplacera bientôt ces choses par des œuvres dont les habitants pourront, comme à Bordeaux, s'enorgueillir (voir ci-contre).

C'est, comme dirait Luc Ferry à propos de l'installation controversée à Versailles d'Anish Kapoor (que je trouve cependant intéressante et pas si vulgaire que cela), un Himalaya de laideur et de bêtise [...]

*MàJ : mon avis n'est pas partagé par mon collaborateur JDC qui trouve (et il a naturellement raison) qu'on devrait encourager le remarquable éveil d'un sportif à la culture. Alors, après réflexion, je rejoins JDC dans ce sens et je conclurais ma critique en disant que j'attends avec impatience de voir sortir de l'atelier de M. Rives des œuvres plus abouties, persuadé qu'il en est capable.

Fête de l'Histoire à Périgueux 2015 – Bal Renaissance 20 juin 2015 © Pascal Labory – Dordogne Libre

François 1er face à face avec une des sculptures de Jean-Pierre Rives.

Comme souvent, je partage l'humour de mon copain Pascal Labory, dessinateur.

[ voir le profil de Pascal Labory sur Facebook ]


Corrections par JJS — Photos par JDC et William Lesourd
Texte, traitement des photos et mise en page par William Lesourd
Sources : sudouest.fr, Dordogne Libre (version papier), www.an-patrimoine.org, patrimoine-environnement.fr, tourisme-perigueux.fr, oyez-perigord.fr, lespritperigord.fr, vpah.culture.fr, culturecommunication.gouv.fr, et naturellement Wikipédia pour les recherches sur le lévrier ou sur le label Villes et Pays d'art et d'histoire

Les propos contenus dans ce billet n'engagent que leur auteur.
Pas d'utilisation du texte et des photos présentes sur le site sans l'accord exprès des auteurs et de Périblog

Dernier rappel : tous les éléments présents sur Périblog (images, vidéos, extraits sonores, textes) sont soumis de facto au droit d'auteur.

Les personnes qui se reconnaissent sur nos photos et désirent être floutées, peuvent m'écrire à cette adresse : william.lesourd(@)gmail.com (sans les parenthèses)

Pour celles et ceux que cela intéresse, ces photos existent généralement dans un plus grand format, sans bordure et sans stylisation.



Le photorama

Instructions pour visionner les photos en mode plein écran : cliquez sur l'icone carrée en haut à droite de ce photorama. Cliquez de nouveau dessus ou pressez la touche Echap pour sortir de ce mode. Vous pouvez aussi presser la touche F11 pour mettre votre navigateur en mode plein écran avant de cliquer l'icône carrée. Pressez F11 de nouveau pour revenir au mode normal.


© JDC — periblog.fr
© JDC — periblog.fr

Libellés : , , , , , , , , ,

Pour commenter les billets, veuillez cliquer sur le bouton rouge ci-dessous à droite ↓
Les commentaires, analyses et autres opinions qui paraissent dans Périblog, n'engagent que leur auteur.







Le Périgord à Montmartre - 2015 vendredi 19 juin 2015

La 9e édition

Fête Le Périgord à Montmartre – 2015 – 9e édition 2015 © Conseil Général de la DordogneL'affiche de la 9ème édition de « Le Périgord à Montmartre »

L'idée de la fête « Le Périgord à Montmartre » est née au cours de la fête des vendanges en 2006, comme Évelyne Dams, la très souriante ajointe au maire du XVIIIe, l'a rappelée dans son discours d'inauguration.

Un an après, l'idée s'est matérialisée et depuis, chaque année, durant le weekend de la Pentecôte*, des producteurs périgourdins, suivis, le jour de l'inauguration, par une petite assemblée de notables de la région et de Paris, investissent les abords du Sacré-Cœur pour quatre jours pleins.

Nul besoin de vous dire que les milliers de touristes du monde entier qui foulent les pavés du parvis, sont ravis de pouvoir goûter (gratuitement dans certains cas) notre foie gras et nos cèpes ; notre cabécou et nos noix ; notre miel et son dérivé l'hydromel ; notre nougat et l'élixir de rose ; notre vin de Bergerac [...] et bien entendu nos escargots et surtout nos fraises du Périgord ! Beaucoup d'entre-eux sont d'ailleurs séduits par nos produits au point de ramener dans leurs bagages quelques conserves, sachets, bouteilles ou autres fioles achetées sur place. Peut-être continueront-ils à acheter nos produits là où ils vivent, en France ou à l'étranger, et viendront-ils un jour passer des vacances dans notre beau département. C'est un peu l'idée, je crois...

Le Conseil Général de la Dordogne qui est l'instigateur de cette manifestation, en reconnait les bénéfices et ne rechigne pas trop à la dépense. Mais les temps sont durs et certains coûts ont été supprimés ou diminués. On a regretté par exemple que Jean-Pierre Monmarson, dit le garde champêtre d'antan, n'ait pas été invité dû au coût que sa participation aurait occasionnée. Cependant, je le signal, le brave homme n'est pas bien demandant, et puis avec sa moustache, son roulement de tambour et ses clameurs tonitruantes, il fait fureur... souhaitons pour les touristes les plus âgés et nostalgiques d'un temps révolu que, l'an prochain, le garde champêtre sera de la partie.

Philippe Mesuron que nous connaissons bien, pour participer tout au long de l'année à des manifestations culinaires en Périgord, a été recruté pour orchestrer les animations gastronomiques. On se souvient qu'il était parmi les huit derniers candidats lors de la première édition de Masterchef sur TF1. Il a su capitaliser intelligemment sur sa notoriété acquise à la suite de son apparition à la télévision.

Bon, j'ai déjà beaucoup trop tardé la publication de ce billet et je ne vais pas blablater pendant des heures. Mes photos et mes vidéos ci-dessous que je vous invite à regarder, parlent d'elles-mêmes. Quelle ambiance ! Vraiment, comme Aznavour, et même s'il y a vraiment trop de monde dans la journée, j'aime Paris au mois de mai.

*sauf l'an passé où la fête a eu lieu en novembre à cause des travaux autour de la basilique

Périgord à Montmartre, Paris - 2015 Le 22, 23 ou 24 mai 2015 (iPhone 6) © William Lesourd — periblog.fr

L'imposante basilique du Sacré-Cœur de Montmartre, l'œuvre de l'architeche Paul Abadie qui réalisa aussi la cathédrale Saint-Front de Périgueux. C'est à ses pieds, sur la gauche de cette photo, que les stands de Périgord à Montmartre avaient été érigés.


La galerie photo

Info photos et Équipement :

Les photos ont en partie été prises avec un boitier APS-C Sony Nex-7 et un objectif Contax/Zeiss Plannar 45mm f2, ce qui équivaut à un téléobjectif de 70mm environ. De nombreuses autres, au format grand-angle, ont été photographiées avec un iPhone 6 dont la focale équivaut à un 35mm (un peu moins) sur un boitier plein format. Elles ont été retouchées avec Photoshop et Nik Software.

Ces photos et quelques autres sont visibles dans un photorama en bas de ce billet. Vous pourrez les visionner en mode plein écran (petite icône carrée en haut à droite du photorama).

Si vous désirez utiliser une ou plusieurs de ces photos (ou clips vidéo) sur votre site internet, page/profil Facebook, sur un flyer ou tout autre type de média, il est impératif que vous me contactiez. Écrire à william.lesourd(@)gmail.com (sans les parenthèses).

Autre photoreportage sur Paris

Voir aussi mon photoreportage effectué à Paris durant Noël 2013 et 2014.

« Un photographe dans Paris »  ]Un photographe dans Paris - Noël 2013 & 2014

Périgord à Montmartre, Paris - 2015 Le 22, 23 ou 24 mai 2015 © William Lesourd — periblog.fr

Un musicien-interprète de rue assis à l'entrée de la station de métro Abbesses, la plus proche du parvis du Sacré-Cœur.

Périgord à Montmartre, Paris - 2015 Le 22, 23 ou 24 mai 2015 © William Lesourd — periblog.fr

Christophe Caresche (au centre), député socialiste de la 18e circonscription de Paris, flanqué à sa droite de Nicolas Platon, directeur de la communication au Conseil général de la Dordogne et à sa gauche de Didier Bazinet, président de la Communauté de communes du Pays ribéracois et en charge, en Dordogne, de la forêt et de l'aménagement rural. À droite, Dominique Le Brizault, assistante de N. Platon.

le blog de Christophe Careshe ]

Périgord à Montmartre, Paris - 2015 Le 22, 23 ou 24 mai 2015 © William Lesourd — periblog.fr

Florian Bernard (en rouge) qui aspire à devenir acteur, en pleine discussion avec Jean-Pierre Doche, ancien journaliste, poète Astérien et membre des Amis de Poulbot, association montmartroise. À droite, son épouse Hélène qui fut danseuse.

Périgord à Montmartre, Paris - 2015 Le 22, 23 ou 24 mai 2015 © William Lesourd — periblog.fr

Les stands de Franck Decouroux (Château de Peyrel – AOC Bergerac, Côtes de Bergerac, Rosette) ; Yolaine Thierry (Miel du Périgord et ses dérivés, hydromel) ; Mano Freyssignet (Cabécou du Périgord).

Périgord à Montmartre, Paris - 2015 Le 22, 23 ou 24 mai 2015 © William Lesourd — periblog.fr

À droite, le stand de Benoist Grymonprez de Marsaneix (La Ferme de Puygauthier – Foie gras d'oies, spécialités gastronomiques du Périgord).

Périgord à Montmartre, Paris - 2015 Le 22, 23 ou 24 mai 2015 © William Lesourd — periblog.fr

Jeune asiatique au sourire aussi délicieux que les fraises du Périgord qu'elle déguste. Le stand de Bernard Plantevin de Douville (Fraises du Périgord).

Périgord à Montmartre, Paris - 2015 Le 22, 23 ou 24 mai 2015 (iPhone 6) © William Lesourd — periblog.fr

Peu avant la cérémonie d'intronisation dans la confrérie de la fraise : (de g. à d.) 1. Dominique Le Brizault 2. Nicolas Platon 3. ??? (Dame avec casquette et écharpe rouge et verte) 4. Alain Coquard (président de la République de Montmartre) 5. Évelyne Dams (adjointe à la mairie du XVIIe) 6. Francis Delpey 7. Hélène Robert 8. Didier Bazinet, président de la Communauté de communes du Pays ribéracois 9. Jean-Fred Droin (PS, canton de Sarlat) 10. ??? (Derrière JF. Droin tenant la banière des noix du Périgord) 11. Sylvie Fourmont dite « Coquelicot », boulangère montmartroise 12. Bernard Plantevin, grand maître fraisier (derrière M. Lajugie) 13. Michel Lajugie (maire de St-Geniès) 14. ??? (dame avec écharpe bleue et jaune) 15. ??? (Monsieur vétu comme Aristide Bruant, le célèbre chansonnier mort à Paris en 1925).

Périgord à Montmartre, Paris - 2015 Le 22, 23 ou 24 mai 2015 (iPhone 6) © William Lesourd — periblog.fr

La table est prête pour l'intronisation.

Périgord à Montmartre, Paris - 2015 Le 22, 23 ou 24 mai 2015 (iPhone 6) © William Lesourd — periblog.fr

Jean-Fred Droin, Didier Bazinet et Sylvie Fourmont (au centre) durant le rituel d'intronisation dans la confrérie de la fraise du Périgord.

Périgord à Montmartre, Paris - 2015 Le 22, 23 ou 24 mai 2015 (iPhone 6) © William Lesourd — periblog.fr

Après l'intronisation, les invités étaient conviés à un apéritif dans le square Nadar en contrebas, où trone la statue édifiée en hommage au Chevalier de la Barre. Ce noble personnage fut décapité en 1766 à l'âge de 19 ans pour ne pas avoir salué une procession religieuse à Abbeville. Eh oui, les terroristes fous de l'État Islamique n'ont rien inventé... Une première statue érigée en 1905 avait été fondue en 1941 sous Pétain, laissant un socle vide pendant près de soixante ans.

Le square Nadar

Le lyonnais Félix Tournachon, dit Nadar (1820-1910), n'était pas prédestiné à la grande carrière de photographe qui l'a rendu célèbre. Venu à Paris pour y faire ses études de médecine, il délaissa rapidement ses livres pour se consacrer à l'écriture et fonda en 1849 La Revue Comique. Il rencontra le succès grâce à des personnalités comme Georges Sand ou Théophile Gautier dont il fit les portraits photographiques. Il réalisa surtout les premières photographies prises d'aérostats (1858).

Périgord à Montmartre, Paris - 2015 Le 22, 23 ou 24 mai 2015 (iPhone 6) © William Lesourd — periblog.fr

Chef Philippe Mesuron avait préparé les délicieux hors-d'œuvres. À sa gauche, Sophie Cabanel du Conseil général.

Périgord à Montmartre, Paris - 2015 Le 22, 23 ou 24 mai 2015 (iPhone 6) © William Lesourd — periblog.fr

Petit moment de répit pour les invités, journalistes et les organisateurs de la fête au restaurant-cabaret Chez ma cousine.

Ouvert en 1928, Chez ma cousine, 12 rue Norvins, est un des plus anciens cabarets du XVIIIe arrondissement.

Périgord à Montmartre, Paris - 2015 Le 22, 23 ou 24 mai 2015 (iPhone 6) © William Lesourd — periblog.fr

Un décor presque familial, un peu vieillot qui plaît beaucoup aux nostalgiques du Paris d'antan.

Périgord à Montmartre, Paris - 2015 Le 22, 23 ou 24 mai 2015 © William Lesourd — periblog.fr

Hervé Chassain (au c.) s'informe pour son article sur le journal Sud Ouest Dordogne.

Notez l'homme à droite. Quel dommage qu'il n'y ait pas eu de flaque d'eau, comme sur la célèbre photo d'Henri Cartier-Bresson à Saint-Lazare... pardon aux admirateur du grand maître de la photo de rue d'avoir osé un instant me comparer à lui.

Périgord à Montmartre, Paris - 2015 Le 22, 23 ou 24 mai 2015 © William Lesourd — periblog.fr

Le stand de Pierre-Yves Vilar (à g.), celui des officiels et le stand de Catherine Viry (Crocus et Cie – safran et produits safranés)

Périgord à Montmartre, Paris - 2015 Le 22, 23 ou 24 mai 2015 © William Lesourd — periblog.fr

Le chef Philippe Mesuron, ex-candidat de la première saison de Masterchef, avait la responsabilité des animations culinaires durant ces quatre folles journées.

Philippe Mesuron, qui fut attaché de presse à Paris pendant 18 ans avant de participer à Masterchef, tient une table d'hôtes à Vilac, près de Cubjac, dans laquelle les gourmands noteront une atmosphère chaleureuse et une cuisine à la fois goûteuse et sophistiquée.

Réservations : La Table, lieu dit Villac 24 640 – Cubjac Tél. 05 53 53 83 94 et 06 47 14 77 61

voir un billet sur Périblog concernant La Table (et d'autres tables d'hôtes ou restaurants périgourdins) ] [ Philippe Mesuron sur Facebook ]

Périgord à Montmartre, Paris - 2015 Le 22, 23 ou 24 mai 2015 © William Lesourd — periblog.fr

L'animation culinaire bat son plein, attirant, tout au long des quatre journées, des hordes de curieux et de gourmands avides de goûter les produits que les producteurs périgourdins ont amené dans leurs bagages.

Périgord à Montmartre, Paris - 2015 Le 22, 23 ou 24 mai 2015 © William Lesourd — periblog.fr

Un groupe de touristes russes (si je me souviens bien) et leur agréable guide (à d.), goûtent le smoothy à la fraise, parfumé avec de l'extrait d'eau florale de rose que vient de préparer le chef Mesuron. Un élixir délicieux et raffiné...

Périgord à Montmartre, Paris - 2015 Le 22, 23 ou 24 mai 2015 © William Lesourd — periblog.fr

Le triple stand de Francis Delpey, ambassadeur de la truffe.

Francis s'est récemment lancé dans la promotion de la truffe d'été en Périgord. Il s'agit d'une truffe que les touristes confondent parfois avec la truffe d'hiver (la Tuber melanosporum), une truffe plus rare qu'on ne trouve qu'en hiver, plus savoureuse et évidemment plus chère.

Périgord à Montmartre, Paris - 2015 Le 22, 23 ou 24 mai 2015 (iPhone 6) © William Lesourd — periblog.fr

Nous voici arrivé au stand de Monia Clement Baltz de Monestier (Les jardins de Valentin – Produits à base d'eau florale de rose).

lesdouceursdelolla.com ]

Périgord à Montmartre, Paris - 2015 Le 22, 23 ou 24 mai 2015 (iPhone 6) © William Lesourd — periblog.fr

À proximité des stands, presque sous le clochet de la basilique du Sacré-Coeur, la jolie Séverine Lavaud, danseuse et accordéoniste au sourire bienveillant, apporte à ce lieu une ambiance musicale parfaitement assortie.

Musicien-interprète de rue est un métier pénible exercé par des passionné(e)s. N'oubliez pas de laisser la pièce lorsque vous passez devant quelqu'un dont la musique vous a élevé l'âme.

Vous pouvez voir et écouter Séverine Lavaud dans la seconde vidéo ci-dessous.

Séverine Lavaud sur Facebook ]


Interlude

Le 22, 23 ou 24 mai 2015 (iPhone 6) © William Lesourd — periblog.fr

Le Périgord à Montmartre 2015 - 1ère partie

Voici la première partie, longue de 21 minutes, dans laquelle on assiste à l'arrivée des invités sur le parvis du Sacré-Cœur où sont installés les stands des producteurs périgourdins.

On assiste ensuite à l'intégralité, des discours d'Évelyne Dams, la joviale adjointe au maire du XVIIIe arrondissement de Paris chargée des sports et du tourisme, et du discours de Didier Bazinet.

On a un petit bonjour de Victoria Man-Estier, écrivaine à proximité de la porte de Saint-Ouen (elle a une résidence secondaire entre les Eyzies et Belvès en Dordogne), qui milite depuis des années pour la cause des femmes. Elle est l'auteur entre autres de « Paris des femmes célèbres » et « Femmes célèbres d'Ile-de-France » aux éditions du Chêne et a organisé en Périgord des expositions sur la femme, naturellement.

On s'amuse à regarder Simon Van Bruchem de Perth, Australie, goûter pour la première fois avec sa femme et leurs trois garçons à des escargots. Ils ont adoré !

Enfin, on est témoin de l'intronisation par la Confrérie de la Fraise du Périgord de Didier Bazinet et de Jean-Fred Droin, chargé du tourisme et de la promotion du Périgord.

Bernard Plantevin, grand maître fraisier et Nicolas Platon, membre de la confrérie, étaient chargés de l'intronisation.

Parmi les invités, on pouvait compter Michel Lajugie, maire de Saint-Geniès ; Hélène Robert​, directrice de l'École française de cake design ; Francis Delpey, un des ambassadeurs de la truffe du Périgord et propriétaire du Sixième Sens, place Saint-Silain à Périgueux ; Alain Coquard dans la tenue d'Aristide Bruant, le Président de la république de Montmartre ; deux de ses ministres et autres membres de confréries locales.
On voit aussi Dominique Le Brizault (assistante de Nicolas Platon) qui, avec Sophie Cabanel étaient en charge de la technique, logistique et organisation de la fête.

Pour une meilleure qualité d'image, cliquez sur la petite roue dentée en bas à droite de la vidéo qui apparait quand vous passez votre souris dessus et choisissez 720 voire 1080 si votre connexion le permet.

Le 22, 23 ou 24 mai 2015 (iPhone 6) © William Lesourd — periblog.fr

Le Périgord à Montmartre 2015 - 2ème partie

Voici la seconde partie, longue de 27 minutes, dans laquelle on voit quelques instants de l'apéritif offert dans le square Nadar et du repas des invités au restaurant Chez ma cousine avec une minute du discours d'Alain Bernard ou chacun (ou presque) en prend gentiment pour son grade.

Puis on voit Arlette Denis, chanteuse un rien gouailleuse​ (place du Tertre) ; un chanteur devant le métro Abbesse, la station la plus proche du Sacré-Coeur ; le café le Consulat au 18 rue Norvins ; le musée de Montmartre au 8-14, rue Cortot ; le cabaret Le Lapin Agile au 22 Rue des Saules ; les vignes de Montmartre ; l'accordéoniste du Sacré-Cœur, Séverine Lavaux​ ; les démonstrations culinaire de Philippe Mesuron​ ; le tirage au sort de la tombola ; visite des stands ; fin de la journée avec un excellent chanteur bilingue sur les marches du parvis du Sacré-Cœur et, en arrière plan, un formidable acrobate et son ballon de football... Ok, à 21 et 27 minutes de durée respectivement, elles sont longues, mais si vous y étiez, désireriez y être la prochaine fois, ou simplement si vous êtes amoureuse et amoureux de Montmartre, vous ne devriez pas trop vous ennuyer.


Périgord à Montmartre, Paris - 2015 Le 22, 23 ou 24 mai 2015 (iPhone 6) © William Lesourd — periblog.fr

Après le déjeuner Chez ma cousine, certains d'entre-nous se sont promenés place du Tertre. À proximité, dans la rue Norvins, la chanteuse Arlette Denis avait installé son orgue de barbarie.

Dans son accoutrement de titi parisien, elle enchante les passants comme ceux qui consomment aux terrasses des cafés avec des chansons et des airs d'avant-guerre. Là non plus, n'oubliez pas la pièce, car elle la mérite bien.

voir Arlette Denis sur Facebook ]

Périgord à Montmartre, Paris - 2015 Le 22, 23 ou 24 mai 2015 © William Lesourd — periblog.fr

Monia Clément est ici l'invitée de Philippe Mesuron

Périgord à Montmartre, Paris - 2015 Le 22, 23 ou 24 mai 2015 © William Lesourd — periblog.fr

Le stand de Catherine Viry de Saint-Marcel-du-Périgord (Crocus et Cie – Safran et produits dérivés).

La safranière est née en 2009, année d'expérimentation et d'essai. En 2010, 10 000 bulbes supplémentaires sont plantés et c'est le démarrage de la culture et du métier de safranier pour Catherine Viry. La récolte ne dure qu'un mois (d'octobre à novembre) et le safran demande un travail considérable. Hors période de récolte, Catherine Viry associe le safran aux mets locaux. Ainsi, elle a pu créer une ligne de produits dérivés du safran.

Tel : 05 53 24 68 16

Périgord à Montmartre, Paris - 2015 Le 22, 23 ou 24 mai 2015 © William Lesourd — periblog.fr

Le stand de Catherine Roesner de Périgueux (Fromagerie de Cathy, dans la halle de la place du Coderc).

La Fromagerie de Cathy, c'est la passion de cette jeune femme pour le fromage, le soin apporté à la sélection, la volonté de souligner le travail des producteurs qui aiment leur métier. C'est aussi le besoin de mettre en valeur, avec équilibre, la richesse des fromages via différentes associations, différentes bouchées et de laisser exprimer sa créativité à travers la conception de plateaux composés de fromages fermiers traditionnels du Périgord pour la plupart (avec notamment la Trappe Échourgnac (pas de d'), un fromage affiné à la liqueur de noix dans l'abbaye d'Échourgnac – 24410).

Tel : 06 24 03 01 28

Périgord à Montmartre, Paris - 2015 Le 22, 23 ou 24 mai 2015 © William Lesourd — periblog.fr

Le stand de Norbert Pouget d'Échourgnac (Norbert Cuisinier – Fruits fourrés au foie gras).

Norbert Pouget a une belle expérience de service traiteur : il est basé à Échourgnac mais on le trouve le matin sur les marchés de la région. Celui qui se présente comme le cuisinier sur les marchés, propose une qualité de production et de service, avec une présentation soignée. Ses figues fourrées au foie gras de canard sont irrésistibles, avec mêmes déclinaisons aux abricots ou aux fraises.

Tel : 05 53 82 06 66

Périgord à Montmartre, Paris - 2015 Le 22, 23 ou 24 mai 2015 (iPhone 6) © William Lesourd — periblog.fr

Le stand de Jacques Grolière du Bugue (Foie Gras Grolière – Foie gras, spécialités gastronomiques du Périgord).

L'entreprise remonte à 1960 quand Jeanne Grolière, issue d'une grande famille très réputée de cuisiniers, a créé avec l'aide de son époux, leur entreprise située au Bugue. Ils proposent des recettes authentiques du Pays, notamment leur produit phare : le foie gras et leurs spécialités périgourdines élaborées à partir de produits de la région, rigoureusement sélectionnés pour leurs fraîcheur et leurs qualités gustatives.

Tel : 05 53 07 22 64

Périgord à Montmartre, Paris - 2015 Le 22, 23 ou 24 mai 2015 (iPhone 6) © William Lesourd — periblog.fr

Le stand de Francis Delpey de Périgueux, sur la place Saint-Silain (Club Ambassadors de la Truffe – Truffes en conserve, pâté truffé, livres sur la truffe).

Le Club Ambassadors de la Truffe a été créé en 2010 à l'initiative de Francis Delpey, chef cuisinier en Périgord depuis 1987. La promotion de la truffe d'hiver (Tuber mélanosporum) et d'été (Tuber aestivum) se réalise à travers les marchés du Périgord et notamment celui de Périgueux. La Tuber melanosporum commence à se récolter dès les premières gelées de novembre et jusqu'à fin février. Quant à la Tuber aestivum dite truffe blanche d'été ou truffe de la Saint-Jean, elle naît entre avril et juin, en fonction des pluies de printemps et fructifie de juin à fin septembre.

Tel : 05 53 09 24 29

Périgord à Montmartre, Paris - 2015 Le 22, 23 ou 24 mai 2015 © William Lesourd — periblog.fr

Le stand de Denis Bourgin de Varaignes (Châtaignes gourmandes – Châtaignes du Périgord et produits dérivés).

Le châtaignier affectionne particulièrement les paysages vallonnés du Périgord qu'il a contribué à façonner à travers les époques. En retour, le Périgord a donné au châtaignier et à la châtaigne une place de premier choix, faîte d'histoires, de savoir-faire et d'une gastronomie réjouissante. Longtemps dévalorisée comme le « fruit des pauvres », la châtaigne est aujourd'hui de plus en plus considérée comme un aliment de luxe avec notamment le marron glacé mais aussi comme un produit aux multiples utilisations en cuisine. Des marrons grillés en passant par la confiture ou crème de marrons, les châtaignes se dégustent de mille et une manières.

Tel : 05 53 56 24 65

Périgord à Montmartre, Paris - 2015 Le 22, 23 ou 24 mai 2015 © William Lesourd — periblog.fr

Le stand de Monia Clément de Monestier (Les jardins de Valentin – Produits à base d'eau florale de rose).

Installée en Périgord pourpre sur la commune de Monestier, Monia Clément cultive et distille les plantes aromatiques en agriculture biologique pour en faire des eaux florales (certification ECOCERT et Nature et Progrés), principalement la rose de Damas. À partir de ses productions, elle a créé une ligne de produits Bio certifiés en cosmétique et alimentaire par Nature et Progrès et Ecocert (eau florales, huiles, savons). Ses sirops, gelées, sucre à la rose peuvent être utilisés en cuisine ou tout simplement être dégustés en simple gourmandises.

Tel : 06 81 68 65 50

Périgord à Montmartre, Paris - 2015 Le 22, 23 ou 24 mai 2015 © William Lesourd — periblog.fr

La foule ne cessait d'affluer de partout ne laissant aucun répit pour les producteurs qui gardaient le sourire.

Périgord à Montmartre, Paris - 2015 Le 22, 23 ou 24 mai 2015 © William Lesourd — periblog.fr

« Miam ! » s'exclamaient-ils dans toutes les langues...


Un peu de tourisme dans Montmartre

Périgord à Montmartre, Paris - 2015 Le 22, 23 ou 24 mai 2015 © William Lesourd — periblog.fr

L'église Saint-Jean de Montmartre est une église paroissiale catholique de la Butte Montmartre située au 19 rue des Abbesses, dans le 18e arrondissement. L'église fait l'objet d'une inscription au titre des monuments historiques depuis le 15 mars 1966. Voici un des hotels en céramique vernissée.

Histoire

C'est au pied de la butte Montmartre que le béton armé apparaît pour la première fois au grand jour dans l'art sacré. Cette première église en ciment armé (1894-1904) revêtue de briques et de céramiques (grès flamés et pastillés) est influencée par le style Art nouveau.

Périgord à Montmartre, Paris - 2015 Le 22, 23 ou 24 mai 2015 © William Lesourd — periblog.fr

De toutes les photos prises durant ma visite à Montmartre, celle-ci est une de mes préférées. J'aime l'apparence très après-guerre de la demoiselle à droite. Son chapeau, son visage, sa robe d'été, sa main gauche posée sur le ventre, ses botines, tout me plait.

Périgord à Montmartre, Paris - 2015 Le 22, 23 ou 24 mai 2015 © William Lesourd — periblog.fr

Montmartre produit du vin ! La vigne jouxte le musée Montmartre sur le mur duquel on aperçoit ce qui semble être la silhouette d'Aristide Bruant.

Cette vigne (il reste aujourd'hui 1 762 pieds selon les propos de Gilles Guillet, grand maître de la Commanderie du Clos-Montmartre dans l'émission « Les Escapades de Petitrenaud ») aujourd'hui comprend les variétés les plus classiques des provinces viticoles de France, ainsi qu'une sélection d'hybrides vigoureux et fertiles. L'ensemble est embelli par des plantations décoratives.

L'accès du public n'est pas autorisé, sauf pour des occasions exceptionnelles, comme la « Fête des Jardins », organisée chaque automne depuis 1980 par la mairie de Paris.

La cueillette du raisin ne donne pas lieu à une manifestation publique particulière. Il est pressé dans les caves de la mairie du 18e arrondissement.

Chaque année, au mois d'octobre est organisée à Montmartre une Fête des vendanges de Montmartre, avec un défilé réunissant les associations montmartroises et des confréries vinicoles de provinces invitées. Le vin est alors vendu aux enchères. Le bénéfice revient aux œuvres sociales de la Butte.

« C'est du vin de Montmartre. Qui en boit pinte en pisse quarte. » clame un dicton du XVIIe siècle.

Périgord à Montmartre, Paris - 2015 Le 22, 23 ou 24 mai 2015 © William Lesourd — periblog.fr

Toujours la vigne de Montmartre.

Périgord à Montmartre, Paris - 2015 Le 22, 23 ou 24 mai 2015 (iPhone 6) © William Lesourd — periblog.fr

Le Lapin Agile est un cabaret de Paris situé sur la butte Montmartre au 22 de la rue des Saules, juste en bas des vignes.

Établi dans la seconde moitié du XIXe siècle, racheté par Aristide Bruant en 1913, il fut l'un des lieux de rencontre privilégiés de la bohème artistique du début du XXe siècle, de Max Jacob à Pablo Picasso en passant par Roland Dorgelès, Francis Carco, Blaise Cendrars ou Pierre Mac Orlan. Il est encore aujourd'hui en activité.

Périgord à Montmartre, Paris - 2015 Aux alentours de 1872 © Éditions G. C. A. Paris

On lit sur la carte, Le Lapin A. Gill vers 1872 (ancien Cabaret des Assassins), sur la façade se voit une enseigne du Lapin Agile, peinte par André Gill.

Voici comme Roland Dorgelès décrit ce quartier avant la Grande Guerre dans son roman Le Château des brouillard (1932), « ce coin disparu du vieux Paris » :

« Chez nous, on se serait cru à la campagne. Pas d'autobus, pas de grands immeubles, pas de trottoirs encombrés. Chaque carrefour avait sa borne fontaine, chaque maison son bout de jardin [...] Pas de magasins non plus : qu'en ferait-on dans un village ? Juste ce qu'il faut de boutiques pour rendre service aux ménagères : une boulangerie et un fruitier. Quand on voulait d'autres provisions, on descendait rue Lepic, où les marchandes poussaient leurs petites voitures, et l'on rentrait du marché avec des filets pleins. ».

En savoir plus sur Le Lapin Agile et la fascinante histoire du vieux Montmartre ]

Périgord à Montmartre, Paris - 2015 Le 22, 23 ou 24 mai 2015 © William Lesourd — periblog.fr

Un cadre agréable et un décor jeune. Mais à l'heure d'écrire ceci, selon TripAdvisor, le café-restaurant Francis LaButte est surtout recommandé pour grignotter entre deux verres.

Périgord à Montmartre, Paris - 2015 Le 22, 23 ou 24 mai 2015 © William Lesourd — periblog.fr

Groupe de touristes devant la maison de Dalida

À deux pas de la place du Tertre, sur les hauteurs de Montmartre, une grille s'ouvre sur ce passage ignoré qu'est la rue d'Orchampt. Derrière les hauts murs, un hôtel particulier de style 1900 : la maison de Dalida. Céline habitera dans cette maison en 1929 et la quittera pendant la libération en 1944 pour habiter rue Girardon.

C'est un comte qui rachetera cette maison. Au décès de son épouse en 1961, la maison sera mise en vente. Dalida et jean Pau Belmondo sont très intéressés... C'est Dalida qui remportera la vente. Elle y vécu jusqu'en 1987, date de son décès.

La rue d'Orchampt débouche vers le haut de la rue Lepic, en face du Moulin de la Galette. Les touristes ne s'y aventurent guère. Une oasis de calme au milieu de la ville. De la maison, on voit tout Paris. Sur le ciel se découpent les ailes du Moulin-Rouge.

voir le site officiel de Dalida ]

À droite, le 12, rue d'Orchampt. Pourquoi cette photo ? Je venais de passer devant un guide qui disait que cette maison, à son avis était plus intéressante que celle de Dalida au fond de la rue. J'espérais en dénicher la raison sur Internet. Malheureusement, je n'ai rien trouvé qui puisse justifier les dires du guide... si vous connaissez les secrets de cette maison (ou était-ce une de celles à côté ?), n'hésitez pas à me contacter.

Périgord à Montmartre, Paris - 2015 Le 22, 23 ou 24 mai 2015 © William Lesourd — periblog.fr

Le musée de Montmartre, appartient à Kléber Rossillon, un périgourdin de cœur, propriétaire entre autres, du Château de Castelnaud et des jardins de Marqueyssac en Périgord. Le 23 mai, jour où j'ai pris cette photo, Kléber Rossillon fêtait ses 60 ans.

Le musée a notamment abrité les ateliers d'Utrillo et de Renoir qui a donné son nom au jardin. Classé Musée de France, il recèle aujourd'hui quelque 6000 peintures, sculptures et œuvres illustrant l'histoire de Montmartre que viennent admirer près de 50 000 visiteurs par an.

en savoir plus sur les sites gérés par la société Kléber-Rossillon ]

Périgord à Montmartre, Paris - 2015 Le 22, 23 ou 24 mai 2015 © William Lesourd — periblog.fr

Une étape insolite et romantique

Amoureux devant le mur des... « Je t'aime ». Le mur des je t'aime à Montmartre est un espace dédié aux amoureux du monde entier.

Le mur, construit sur une surface de 40 m², est composé de 612 carreaux en lave émaillée, sur lesquels fleurissent 311 « je t'aime » en 250 langues. Les éclats de couleur rouge sur la fresque sont les morceaux d'un cœur brisé, symbole d'une humanité qui se déchire et que le mur tend à rassembler. Ce monument insolite et dédié à l'amour est érigé dans le jardin romantique du square Jehan Rictus (poète), non loin de la place des Abbesses, sur la butte Montmartre.

Il a été imaginé par Frédéric Baron, auteur-compositeur et Claire Kito, artiste. Il fut réalisé par Daniel Boulogne, spécialiste du mur peint.

Périgord à Montmartre, Paris - 2015 Le 22, 23 ou 24 mai 2015 © William Lesourd — periblog.fr

Les amoureux sont restés à la maison ?

Périgord à Montmartre, Paris - 2015 Le 22, 23 ou 24 mai 2015 © William Lesourd — periblog.fr

La fontaine du Château d'eau de Montmartre (à g.) appelée aussi la fontaine de l'ancien Réservoir est située dans le quartier de Montmartre sur la petite place Jean-Baptiste Clément au croisement de la rue Lepic et de la rue Norvins. La fontaine se trouve dans un jardinet séparé de la rue par une grille.

Une rue menant au Sacré-coeur. Notez le petit bonhomme peint sur le mur à droite.

Périgord à Montmartre, Paris - 2015 Le 22, 23 ou 24 mai 2015 © William Lesourd — periblog.fr

Plongées dans leurs pensées. Deux demoiselles assises rue Norvins à la terrasse du Clairon des Chasseurs.

Périgord à Montmartre, Paris - 2015 Le 22, 23 ou 24 mai 2015 © William Lesourd — periblog.fr

Le Bon Bock est un des plus vieux restaurants de Montmartre. Il existe depuis 1879. Le décor n'a presque pas bougé depuis cette époque, ce qui lui donne un cachet tout particulier.

C'est un parcours dans le temps, dès que vous passez la porte de cet estaminet. Les tableaux qui vous entourent ; les becs à gaz et les énormes lustres qui sont pendu au plafond haut de 4m50 ; sa petite salle aux vieux lambris ; les peintures murales... tout cela vous renvoit à cette époque où Picasso, Apollinaire, Toulouse Lautrec et tant d'autres refaisaient le monde, assis aux tables de ces bistrots tel le Bon Bock, un verre d'absinthe à la main.

Ce qui précède est inspiré d'un texte que j'ai puisé sur Google Plus. En vérité, je n'ai fait que passer devant ce lieu, mais j'espère aller y goûter l'absinthe lors d'un prochain voyage dans la capitale.

Non, la photo n'est pas déformée... Montmartre, c'est tout en descentes abruptes...

Périgord à Montmartre, Paris - 2015 Le 22, 23 ou 24 mai 2015 © William Lesourd — periblog.fr

...et tout en montées ardues !

Périgord à Montmartre, Paris - 2015 Le 22, 23 ou 24 mai 2015 © William Lesourd — periblog.fr

Quelqu'un se promenait dans les rues de Montmartre avec un Ara Macao

Périgord à Montmartre, Paris - 2015 Le 22, 23 ou 24 mai 2015 © William Lesourd — periblog.fr

Presque la scène idéale pour illustrer le Paris d'antan. J'aurai aimé qu'Arlette Denis traverse la rue à ce moment là avec son orgue pour que la photo soit parfaite...

Périgord à Montmartre, Paris - 2015 Le 22, 23 ou 24 mai 2015 © William Lesourd — periblog.fr

Un chanteur auquel j'aurais dû demander le nom, tant il était bon. Il clamait avoir plus de 300 chansons en mémoire... À titre de comparaison, j'en connais une ou deux. Derrière lui un acrobate faisait avec son ballon des figures vertigineuses.

Si vous avez le temps, asseyez vous sur les marches devant le parvis du Sacré-Coeur et écoutez les concerts tout en admirant cette unique vue sur la capitale. Si vous vous attendez à voir la Tour Eiffel, vous risquez d'être déçu(e) ; sachez qu'elle se trouve tout à fait à droite, cachée par les arbres...

Vous aurez aussi l'occasion d'observer le manège des vendeurs à la sauvette et de ceux qui vendent pour deux ou trois euros chaque (il faut marchander si c'est trois euros) des bouteilles de bière Heineken, qu'ils achètent en gros au supermarché, refroidissent au congélateur et cachent dans les fourrés en contrebas. Les vendeurs d'origine pakistanaise, il me semble, sont plutôt sympathiques et pas trop insistants si vous restez souriant(e) vous aussi.

Périgord à Montmartre, Paris - 2015 Le 22, 23 ou 24 mai 2015 © William Lesourd — periblog.fr

Fascinant acrobate avec son ballon de football pendu à un réverbère.

Périgord à Montmartre, Paris - 2015 Le 22, 23 ou 24 mai 2015 © William Lesourd — periblog.fr

L'acrobate recadré. Au loin, avec son toit vert, l'église Saint-Vincent-de-Paul de Paris.

Pourquoi le toit de l'église est-il vert ?

Si l'air est humide et riche en dioxyde de carbone, une réaction chimique complexe se produit entre le cuivre et l'air, pour former un composé toxique de couleur verte appelé vert-de-gris. Le vert-de-gris protège le métal cuivre d'une attaque en profondeur.



Corrections par JJS — Photos et vidéos par William Lesourd
Texte, légendes et mise en page par William Lesourd

Sources : Wikipédia ; dordogne.fr ; sudouest.fr ; parisinfo.com ; aqui.fr ; Google Plus ;
montmartre-guide.com et quelques autres que je remercie vivement.

Les propos contenus dans ce billet n'engagent que leur auteur.
Pas d'utilisation du texte et des photos présentes sur le site sans l'accord exprès des auteurs et de Périblog

Autres sites et blogs traitant du sujet

voir un album photo de Pascal Prodvideo-art sur Facebook  ] [ voir ce sujet sur le blog d'Alain Bernard ]
[voir ce sujet sur aqui.fr ] [ voir la page de Périgord à Montmartre sur Facebook ]



Le photorama

Instructions pour visionner les photos en mode plein écran : cliquez sur l'icone carrée en haut à droite de ce photorama. Cliquez de nouveau dessus ou pressez la touche Echap pour sortir de ce mode. Vous pouvez aussi presser la touche F11 pour mettre votre navigateur en mode plein écran avant de cliquer l'icône carrée. Pressez F11 de nouveau pour revenir au mode normal.


© William Lesourd — periblog.fr
© William Lesourd — periblog.fr

DERNIER RAPPEL : tous les éléments présents sur Périblog (images, vidéos, extraits sonores, textes) sont soumis de facto au droit d'auteur.

Pour celles et ceux que cela intéresse, ces photos existent généralement dans un plus grand format, sans bordure et sans stylisation (sans vignette ou autres effets visuels). Elles seront gratuites ou modérément payantes selon les cas.

Pour tous renseignements, écrivez-moi à cette adresse : william.lesourd(@)gmail.com (sans les parenthèses)

PAS D'UTILISATION DE CES PHOTOS ET VIDÉOS SANS MON ACCORD...

Les personnes qui se reconnaissent sur ces photos et désirent être floutées, peuvent m'écrire à l'adresse ci-dessus.

Libellés : , , , , , ,

Pour commenter les billets, veuillez cliquer sur le bouton rouge ci-dessous à droite ↓
Les commentaires, analyses et autres opinions qui paraissent dans Périblog, n'engagent que leur auteur.







Commentaire de Anonymous Anonyme , le 20 juin 2015 18:45  

Belles photos et sûrement un agréable moment pour tous les participants !

Commentaire de Blogger Périblog , le 30 juin 2015 22:55  

Merci Anonyme, si vous saviez comme un commentaire positif ou du moins constructif peut faire plaisir :-)

 

Découvrez (ou redécouvrez) Périgueux capitale administrative de la Dordogne à travers les archives de Périblog