Le dimanche 11 janvier, nous nous étions réunis à Périgueux pour manifester contre les fous de Dieu qui avaient auparavant commis des attentats horrible dans la capitale. Voir mon billet sur Périblog

© William Lesourd - periblog.fr (pas d'utilisation des photos sans l'accord exprès de l'auteur et de Périblog)

À Périgueux, nous étions tous Charlie vendredi 23 janvier 2015

Je suis Charlie à PérigueuxC'est une foule de gens hagards, graves mais une foule de citoyens prêts à en découdre qui s'est rassemblée sur la place de l'Ancien-Hôtel-de-Ville à Périgueux, le soir des attentats de Paris 7 janvier 2014 © William Lesourd — periblog.fr

Que l'on touche à la liberté et la France se met en colère...

Le crayon guidant le peuple

C'est le titre qu'on est tenté de donner à cette photo prise à la fin de la Marche républicaine du 11 janvier par Martin Argyroglo, jeune photographe indépendant dont l'image devenue culte a fait le tour du monde... [ lire l'article de l'Obs ] 11 janvier 2014 © Martin Argyroglo   

La violence des attentats du 7 janvier et celle des prises d'otages qui suivirent a été telle que durant plusieurs jours, collé à l'écran de télévision et à la radio, j'ai vécu Charlie. Il m'a été difficile, comme ça l'a sans doute été pour vous après ces heures horribles, de me replonger dans la routine. Pourtant il le fallait bien. Les rassemblements des 7 et 11 janvier m'ont aidé, vous ont aidé aussi peut-être. Marchons, marchons...

Pendant une dizaine de jours, j'ai erré dans les réseaux sociaux. Facebook en l'occurrence où, sur mon mur ou celui des autres, j'exprimais ma colère et mon incompréhension face à l'incommensurable bêtise de quelques exaltés mal éduqués. J'étais révolté. Aux armes citoyens !

Il m'est arrivé sur Facebook, avant même ces événements, de suggérer que nos frères musulmans engagent dans l'urgence, des réformes de leur religion, car elle est restée depuis des siècles, encroutée, phallocrate et maintenant de plus en plus barbare. Il suffit de regarder, pour s'en rendre compte, ce qu'il se passe au Nigeria ou en Syrie/Irak/Afghanistan, sans parler de l'Arabie Saoudite, ce pays que tout l'Occident courtise pour ses resources pétrolières, où on y applique aussi la charia, cette loi islamique issue du Coran, si injuste envers les femmes et impitoyable envers les criminels de droit commun ou encore envers les minorités comme les homosexuels... sans parler de ce blogueur saoudien, Raif Badawi, condamné à dix ans de prison, 225 000 euros d'amende environ et à 1000 coups de fouet pour apostasie et insulte à l'Islam...
[ veuillez signer la pétition sur le site d'Amnesty International. Dire ce que l'on pense pourvu que cela ne trouble pas l'ordre public établi par la loi, c'est ça la liberté d'expression... en Occident ]

Pourquoi suis-je en train de focaliser sur l'Islam ? La réalité toute simple, c'est qu'il n'y a pas, ou très peu d'actes de terrorisme perpétré dans le monde en ce moment et depuis longtemps qui ne soit pas commis par des fanatiques qui se réclament de l'Islam. Ça je l'ai dit plutôt deux fois qu'une, mais bien que ce soit une évidence, mes propos ont rarement rencontré l'assentiment de mes amis facebookiens. Ai-je tort de m'exprimer ainsi, ou bien mon audience a t-elle peur d'élever la voix, d'être moralement incorrecte ?...

Peu importe. Je suis persuadé que pour rétablir la paix au sein des communautés de croyants et des athées en Occident, il faut en tout premier lieu que l'Islam et les autres religions apportées chez nous par les immigrants que nous avons accueillis, bon gré mal gré, au fil des ans, s'adaptent à nos lois laïques, qu'il reconnaissent le fait que le blasphème n'existe pas chez nous et qu'on a le droit dans nos pays évolués de dire ce que l'on veut qui n'appelle pas à commettre des actes violents envers quelqu'un ou une communauté. Bref on demande à tout ce petit monde de vivre comme nous et non pas selon des précepts qui viennent d'ailleurs et qui ne sont pas et ne seront sans doute jamais adaptés à nos modes de vie.

Il me semble nécessaire que les religions modernisent au plus vite les saintes écritures desquelles elles puisent leurs fondamentaux et corrigent dans un esprit de tolérance et de modernité les interprétations qui en sont faites.

Dans un monde moderne, on ne peut simplement plus, pour de simples blasphèmes, anéantir toute une bande de joyeux chenapans qui n'avaient en eux qu'amour pour leurs prochains les moins nantis et une propension irrépressible et innocente de se moquer par le dessin, depuis des décennies, des inepties de nos gouvernants politiques ou économiques et de nos religions... Paix à leurs âmes et que le sang impur de leurs meurtriers abreuve nos sillons.

Je pourrais continuer aujourd'hui à vous exposer mes idées mal articulées sur la liberté d'expression, sur les réformes que doivent entreprendre les religions, l'Islam en premier dont la pensée n'a pas évolué depuis le Moyen Âge. Je pourrais commenter aussi sur les mesures que le gouvernement français prend au niveau de l'éducation, de la sécurité et de l'emploi afin d'éviter que d'autres candidats au Jihad viennent de nouveau égorger vos fils et vos compagnes. Ce serait comme un exutoire pour moi grâce auquel je libèrerais les mots qui s'entrechoquent encore dans mon esprit commotionné depuis le 7 janvier. Mais non, vous en avez sans doute raz-le-bol de toutes ces analyses à deux balles, des frères Pois-Chiche et de Coulibaly... je finirai ce petit discours simplement en déclarant – bien que je n'ai jamais acheté Charlie Hebdo parce que je ne partage pas son esprit libertaire – aujourd'hui, comme hier et demain, je suis Charlie.

La plupart de ces photos peuvent être vues dans le panorama en bas de ce billet.
Vous pourrez les visionner en mode plein écran. Il vous suffira de suivre les instructions

Je suis Charlie à PérigueuxL'arbre de la liberté, près de la grande poste en début de journée, autour duquel la foule a commencé de se regrouper 11 janvier 2014 © Patra — periblog.fr
Je suis Charlie à PérigueuxÀ l'appel de la Ligue des droits de l'Homme et de la LICRA, 15 000 personnes se sont mobilisées à Périgueux dimanche 11 janvier pour défendre la liberté (entre autres belles choses). Mais comme disait Marie Berthoumieu du journal Dordogne Libre, qui se souvenait dans son article du lundi qui suivit, de la jeune fille qui interpellait un porteur du drapeau tricolore en lui disant que c'était un signe d'extrême droite ou qui se souvenait aussi de ce libertaire sifflant des jeunes qui entonnaient le chant des partisans, le mot liberté n'a pas le même sens pour tout le monde.
Les jeunes manifestants qu'on voit sur la photo, apparaissent aussi dans la vidéo ci-dessous
11 janvier 2014 © William Lesourd — periblog.fr

Suite des photos sous la vidéo ↓

La vidéo du rassemblement du 11 janvier 2015

Montage de vidéo clips filmés avec mon portable lors du rassemblement et de la marche du dimanche 11 janvier 11 janvier 2014 © William Lesourd — periblog.fr


Je suis Charlie à PérigueuxUne foule d'indignés 11 janvier 2014 © William Lesourd — periblog.fr
Je suis Charlie à PérigueuxLa jeunesse bruyante s'engage pour défendre nos libertés 11 janvier 2014 © William Lesourd — periblog.fr
Je suis Charlie à PérigueuxMargot Delmon, commerciale à Boulazac d'origine polonaise avait déniché un exemplaire de Charlie Hebdo qu'elle achète occasionnellement 11 janvier 2014 © William Lesourd — periblog.fr
Je suis Charlie à PérigueuxOn a vu une loge maçonnique défiler avec son écharpe de couleur cyan 11 janvier 2014 © William Lesourd — periblog.fr
Je suis Charlie à PérigueuxSur l'esplanade Badinter. Deux protestataires s'étaient perchés sur une borne de paiement de parking 11 janvier 2014 © William Lesourd — periblog.fr
Je suis Charlie à PérigueuxJe suis Français, je suis Charlie 11 janvier 2014 © William Lesourd — periblog.fr
Je suis Charlie à PérigueuxImpasse au terrorisme 11 janvier 2014 © William Lesourd — periblog.fr
Je suis Charlie à PérigueuxJe suis tout cela et je suis Charlie aussi 11 janvier 2014 © Patra — periblog.fr
Je suis Charlie à PérigueuxVisages dans la foule 11 janvier 2014 © Patra — periblog.fr
Je suis Charlie à PérigueuxLa marche a fait demi-tour au rond-point Yves Guéna, puis la foule s'est dispersée 11 janvier 2014 © William Lesourd — periblog.fr

Le jour du drame nous étions déjà Charlie

Je suis Charlie à PérigueuxRassemblement spontané sur la place de l'Ancien-Hôtel-de-Ville 7 janvier 2014 © William Lesourd — periblog.fr

Suite des photos sous la vidéo ↓

La vidéo du rassemblement spontané du 7 janvier 2015

Vidéo réalisée avec mon portable au cours du rassemblement dans le centre de Périgueux 7 janvier 2014 © William Lesourd — periblog.fr


Je suis Charlie à PérigueuxVisages dans la foule. Cette photo et les autres ci-dessous 7 janvier 2014 © William Lesourd — periblog.fr
Je suis Charlie à Périgueux 7 janvier 2014 © William Lesourd — periblog.fr
Je suis Charlie à Périgueux 7 janvier 2014 © William Lesourd — periblog.fr
Je suis Charlie à PérigueuxValentin Auro, conseiller municipal et Laurent Mossion 1er adjoint au maire de la ville, venus à titre personnel 7 janvier 2014 © William Lesourd — periblog.fr
Je suis Charlie à Périgueux 7 janvier 2014 © William Lesourd — periblog.fr
Je suis Charlie à Périgueux 7 janvier 2014 © William Lesourd — periblog.fr
Je suis Charlie à PérigueuxAu Café de la Place, Didier était Charlie 7 janvier 2014 © William Lesourd — periblog.fr
Photos, texte, légendes, et mise en page par William Lesourd.
Merci à Patra pour trois des photos ajoutées à ce photoreportage

Les propos contenus dans ce billet n'engagent que leur auteur.
Pas d'utilisation du texte et des photos sur le site sans l'accord exprès des auteurs et de Périblog

Petit rappel : tous les éléments présents sur Périblog (images, vidéos, extraits sonores, textes) sont soumis de facto au droit d'auteur.

Les personnes qui se reconnaissent sur ces photos et désirent être floutées, peuvent m'écrire à cette adresse : william.lesourd@gmail.com

Pour celles et ceux que cela intéresse, ces photos existent généralement dans un plus grand format, sans bordure et sans stylisation. Elles seront gratuites ou payantes selon les cas.



Voir Des liens et des vidéos connexes

Je suis Charlie à Périgueux © Charlie Hebdo

​Il nous est impossible en France, de comprendre les réactions excessives des musulmans, après la parution de la dernière édition de Charlie Hebdo (à g.), surtout lorsque le dessin sur la couverture mise en accusation en ce moment, représente un prophète profondément triste et bienveillant qui pardonne tout...

Puisque que Charlie Hebdo s'était toujours attaqué aux religions, j'ai recherché sur internet des couvertures où C. H. ciblait la religion catholique.

En tant que chrétien devenu athée, est-ce que cette représentation de Dieu, de son représentant sur terre et du Saint-Esprit (à d.) dans des poses sans équivoques, me met mal à l'aise ? Et bien oui, figurez-vous. En voulant dénoncer la bigoterie religieuse, cette caricature égratigne au passage celles et ceux qui se sentent proches de ces êtres spirituels auxquels ils croient de tout leur cœur. La foi religieuse guide leur vie, pour certains depuis leur enfance, et je pense qu'il serait préférable, par respect pour les croyants, de ne pas caricaturer ses représentants de manière si irrévérencieuse.

Bien entendu la représentation de Mahomet sur la dernière couverture n'est pas du tout insultante selon nos critères d'Occidentaux et je ne comprends pas ces nouvelles manifestations de haine et encore moins les tueries qui ont eu lieu de par le monde. Mais dans le contexte actuel, et sans pour autant plier au chantage des Islamistes intégristes de Daesh ou Boko Aram, il serait souhaitable chers caricaturistes, pour éviter d'autres massacres d'innocents comme il y en a eu récemment au Nigeria, de lever le pied quelques temps. Après tout, si on veut se moquer de quelque chose, les sujets tout autant d'actualité, mais moins épineux abondent.

Quant aux musulmans modérés, s'ils existent, je pose la question : à quand la grande réforme de la religion musulmane ? À quand un unique grand personnage représentant de l'Islam (comme dans la religion catholique avec le Pape), seul habilité avec des oulémas choisis pour leur ouverture d'esprit à traduire et à redéfinir après chaque évolution sociétale l'interprétation de la parole du prophète ? et surtout, je vous supplie de trouver un antidote à cette intolérance qui semble vous habiter à divers degrés et qui nous rend à tous et à vous-même la vie impossible. Nous n'avons qu'une vie sur terre (et pour beaucoup, c'est la seule...) Vous allez nous la gâcher et vous la gâcher combien d'années encore ?

Comme dirait approximativement la petite fille dans la vidéo ci-dessous : « si tu n'aimes pas mon dessin, soit tu vas jouer ailleurs, ou bien tu dessines un autre dessin »... c'est ça la tolérance.

[ voir : Charlie Hebdo explique son dessin de Mahomet en une]


Désolé pour les pubs enquiquinantes qui précèdent parfois les clips ci-dessous.


Les attentats : la vérité sort souvent de la bouche des enfants

le cri d'alarme de Jamel Debbouze sur TF1

Je suis Charlie en chanson


Pierre Perret – Quand la femme est grillagée

Pierre Perret – Au nom de Dieu


Francis Lalanne

Sur le journal Sud Ouest en ligne

L'artiste périgourdin José Correa connaissait Cabu depuis plusieurs années. Tous deux partageaient la même passion pour le jazz. Ils avaient participé ensemble à deux expositions au ministère des Finances pour livrer leur vision picturale du genre musicale. « On bossait pour la même collection BD Jazz et j'ai aussi eu l'occasion de travailler pour sa collection à lui, le Jazz de Cabu », confiait ce mercredi soir José Corréa, très affecté par la disparition aussi brutale que barbare de son ami. « Il n'y avait pas plus gentil que lui. C'était un humaniste, un homme de paix. » [ lire la suite de cet article par Anne-Marie Siméon et Thomas Mankowski sur sudouest.fr ] © DR / José Correa
Je suis Charlie à Périgueux En Dordogne, plus de 2000 lycées s'étaient mobilisés. Ici, la place Bugeaud et l'avenue Montaigne noires de monde. Au loin, l'avenue Georges Pompidou 8 janvier 2014 © Jean-Christophe Sounalet — sudouest.fr

Ailleurs sur le Net

Le photorama complet des photos prises durant les rassemblements le 7 et 11 janvier 2015 à Périgueux

Instructions pour visionner les photos en mode plein écran : cliquez sur l'icone carrée en haut à droite de ce photorama. Cliquez de nouveau dessus ou pressez la touche Echap pour sortir de ce mode. Vous pouvez aussi presser la touche F11 pour mettre votre navigateur en mode plein écran avant de cliquer l'icône carrée. Pressez F11 de nouveau pour revenir au mode normal


© William Lesourd — periblog.fr
© William Lesourd — periblog.fr
 

Libellés : , , , ,

Pour commenter les billets, veuillez cliquer sur le bouton rouge ci-dessous à droite ↓
Les commentaires, analyses et autres opinions qui paraissent dans Périblog, n'engagent que leur auteur.





Les vœux de Périblog à nos lecteurs jeudi 1 janvier 2015

Mes collaborateurs et moi-même vous souhaitons une excellente année 2015

Photos de Patrick Gomez 26 décembre 2014 à Paris © William Lesourd — periblog.fr
texte, légendes, et mise en page par William Lesourd – correction par JJS

Pas d'utilisation du texte et des photos sur le site sans l'accord exprès des auteurs et de Périblog

Petit rappel : tous les éléments présents sur Périblog (images, vidéos, extraits sonores, textes) sont soumis de facto au droit d'auteur.


La promotion de ce billet sur Facebook

Libellés :

Pour commenter les billets, veuillez cliquer sur le bouton rouge ci-dessous à droite ↓
Les commentaires, analyses et autres opinions qui paraissent dans Périblog, n'engagent que leur auteur.





Commentaire de Anonymous maurice melliet , le 1 janvier 2015 16:24  

bonne année William ainsi qu'à tes collaborateurs et que Périblog continue à nous informer sur la vie de la cité. Maurice Melliet

Commentaire de Blogger confiez moi votre foie , le 1 janvier 2015 19:45  

Bonjour, je vous adresse les voeux 2015 de Bonheur, santé et réussite....
Gastronomie...
A.G

Commentaire de Anonymous Brigitte Q , le 5 janvier 2015 19:21  

Merci William...
A vous tous également,
Brigitte

Mon année sur Facebook mardi 23 décembre 2014

En cette fin d'année, je voudrait exprimer mon immense reconnaissance et mes remerciements à deux amis exceptionnels : JJS qui corrige sans faillir mes textes saturés de fautes et qui guide mes pas lorsque je doute, et Joël (JDC) mon ami photographe dont les photos récentes et celles provenant de ses archives remontant parfois à plusieurs décennies, losqu'il était photoreporter professionnel, m'enchantent.

Ceci n'est pas une rétrospective sur l'année qui se termine. J'en publierai une plus complète, je l'espère, avant la fin janvier 2015,

Je serai absent durant quelques jours.

Je vous souhaite à toutes et à tous de passer un bon réveillon.

Ce qui suit est un petit portfolio suggéré par Facebook qui est allé fouiner dans mes albums photo publiés tout au long de l'année en mode public et en a extrait un échantillon plus ou moins représentatif.

Libellés :

Pour commenter les billets, veuillez cliquer sur le bouton rouge ci-dessous à droite ↓
Les commentaires, analyses et autres opinions qui paraissent dans Périblog, n'engagent que leur auteur.





 

Découvrez (ou redécouvrez) Périgueux capitale administrative de la Dordogne à travers les archives de Périblog