Les Bakker d'Essendiéras  : un roman à succès samedi 27 octobre 2012

Situé sur la commune de Saint-Médard-d'Excideuil avec ses 400 hectares s'étendant et dominant la vallée de la Loue, Essendiéras, ancienne propriété d'André Maurois1, avec ses deux châteaux, retrouve peu à peu la vie grâce à la passion de Ellen et Jeroen Bakker.

Le château d'Essendiéras, propriété de Mme et M. BakkerLe château d'Essendiéras où demeurent Hellen et Jeroen Bakker 06 septembre 2012 © Pascal Serre

André Maurois et Simone Cavaillet à EssendiérasAndré Maurois et Simone Cavaillet dans ce qui était autrefois leur domaine © Droits réservés
Évoquant son épouse, Ellen, Jeroen Bakker pourrait reprendre cette phrase d'André Maurois, célèbre académicien : « Une compagne faite pour partager mes travaux et mes goûts ! » Les nouveaux propriétaires de la propriété acquise par l'auteur de « Destins exemplaires  » dès 1926 par son mariage avec Simone de Caillavet, femme de lettres et originaire de Saint-Médard-d'Excideuil sortent de l'imaginaire selon Marcel Proust en embrassant le vaste projet de créer sur ce lieu magique un vaste ensemble à vocation touristique, terme impropre tant la discrétion et l'élégance y sont exaltées.

La saga de la famille Bakker

C'est en 1999 que le couple de hollandais est tombé amoureux de cette propriété entretenue avec difficultés par la famille Floirat. Au départ, Ellen et Jeroen Bakker voulaient en faire leur résidence. Ils n'avaient d'ailleurs acquis que les châteaux. En 2001 ils prenaient possession de l'ensemble de la propriété et développaient peu à peu leur dessein. Aujourd'hui, après l'arrêt de l'activité fruitière ils ont aménagé des gîtes, des chambres d'hôtes, un golf, une piscine, un camping, un tennis et même un centre équestre.

On se plait dans ce refuge à reprendre les propos d'André Maurois :

« Pendant trente années, hors le temps de guerre, nous avons chaque été, quitté Paris pour le Périgord... Nous découvrions de loin la maison de famille : elle porte le nom d'Essendiéras.

Deux longues allées, l'une de chênes, l'autre de châtaigniers, partent de la grand-route et convergent vers Essendiéras... De ma fenêtre, je vois la belle vallée de l'Isle qui, entre deux files de peupliers, descend vers Périgueux... Périgueux est notre capitale, c'est là qu'une fois par semaine au moins, toute la famille va faire ses achats. Là sont nos libraires et notre bibliothèque municipale... Absorbe ce pays par tous les pores de ta peau. Emplis tes yeux de sa beauté. Aime son esprit, et même sa dureté. Apprends son histoire. Deviens le familier de ses rites ».

Jeroen Bakker au domaine d'EssendiérasJeroen Bakker, entrepreneur et propriétaire avec son épouse Ellen du domaine d'Essendiéras 06 septembre 2012 © William Lesourd

Un couple entreprenant, séduisant et pétillant

Ellen et Jeroen Bakker ont vu juste. Même si les difficultés de leur aventure ne manquent pas ils n'y succombent pas. Ils ont encore des projets, toujours et encore des projets.

« Après quelques voyages et séjours, tu seras enfin reconnu « Périgourdin d'adoption » ! Je puis te dire, par expérience que c'est une position enviable... » écrivait André Maurois. Cette citation va à merveille à ce couple entreprenant, séduisant et pétillant.

Auteur : Pascal Serre

1. André Maurois (1885-1967), romancier, biographe, conteur et essayiste. Membre de l'Académie française.




Suite du reportage photographique


Hellen Bakker à EssendiérasEllen Bakker, le bras droit de son époux 06 septembre 2012 © William Lesourd
Pascal Serre en compagnie de Régis Chiorozas, consultant en restauration au domainePascal Serre dans l'économat du nouveau bistrot, en compagnie de Régis Chiorozas consultant en restauration 06 septembre 2012 © William Lesourd
Plat cuisiné par Régis ChiorozasRégis Chiorozas nous a concocté un déjeuner exceptionnel dont voici le plat principal fait d'aiguillettes de canard et légumes de saison. Le journalisme a parfois du bon... 06 septembre 2012 © William Lesourd
La salle du nouveau bistrot au domaine d'EssendiérasLa salle du nouveau bistrot 06 septembre 2012 © William Lesourd
L'aile gauche (droite ?) du château L'aile droite (gauche ?) du château 06 septembre 2012 © William Lesourd
Le parc et ses jet d'eauLe parc du château et ses jets d'eau 06 septembre 2012 © Pascal Serre
La magnifique bibliothèque du château La magnifique bibliothèque du château 06 septembre 2012 © William Lesourd
La salle de La Table d'Essendiéras La salle de La Table d'Essendiéras 06 septembre 2012 © William Lesourd
Une des chambres d'hôtes du châteauUne des chambres d'hôtes du château 06 septembre 2012 © William Lesourd
Les Bakker aiment les vieilles autos. Ici une néo-classique ExcaliburLes Bakker aiment les vieilles autos. Ici une néo-classique Excalibur 06 septembre 2012 © William Lesourd
Le nouveau bâtiment abritant le bistrot dont la terrasse surplombe le terrain de golfLe nouveau batiment abritant le bistrot dont la terrasse surplombe le terrain de golf 06 septembre 2012 © William Lesourd
Salle de réunion pour les séminairesSalle de réunion pour les séminaires 06 septembre 2012 © William Lesourd

Olivier Depaepe à EssendiérasOlivier Depaepe à une longue expérience de la restauration de haut de gamme. Il est le maître d'hôtel du bistrot 06 septembre 2012 © Pascal Serre

Libellés : , , , , , , , ,

Pour commenter les billets, veuillez cliquer sur le bouton rouge ci-dessous à droite ↓
Les commentaires, analyses et autres opinions qui paraissent dans Périblog, n'engagent que leur auteur.







Commentaire de Anonymous JJS , le 30 octobre 2012 à 07:36  

Elle est jolie la musique du début mais c'est bien dommage ne pas entendre ce qui se raconte (à moins de savoir lire sur les lèvres :-)

Commentaire de Blogger Périblog , le 30 octobre 2012 à 09:01  

Merci, ce sont des musiques libres de droit qu'on peut ajouter aux vidéos chargées sur YouTube. Cette musique en particulier est une sonata de Bach si je me souviens bien.
Quant à lire sur les lèvres... à ce stade de la conversation, le sujet était devenu très personnel. C'était en tout cas une mémorable visite -WL

 

Découvrez (ou redécouvrez) Périgueux capitale administrative de la Dordogne à travers les archives de Périblog