La Pierre angulaire - bons samaritains des lavoirs et pigeonniers mercredi 31 octobre 2012

Au fil de l'Isle Chaque semaine retrouvez sur Périblog les chroniques ou d'autres textes rédigés par Alain Bernard

Mille dossiers d'inventaire : c'est ce qu'à Périgueux vient de fêter une association unique en France, la Pierre angulaire. Aux quatre coins de la Dordogne, elle s'évertue à recenser, pour le sauver en le restaurant, le petit patrimoine architectural rural.

Un lavoir en cours de restaurationLe lavoir de Font-de-Gaume, entre les Eyzies et Meyrals octobre 2012 © Alain Bernard
Une croix en cours de restaurationUne croix, près de Saint-Félix-de-Reilhac, près de Rouffignac octobre 2012 © Alain Bernard

Ce sont deux retraités de l'enseignement technique, Guy Boyer et Michel Chanaud, qui ont remporté le trophée commémoratif, pour un dossier sur le Petit Salignac, à Tamniès près de Sarlat. Cette commune était déjà connue pour ses restaurations primées par les Maisons paysannes de France. Ces deux amoureux des vieilles pierres vivantes ont réalisé là l'inventaire d'un pigeonnier-porche assez monumental pour abriter un four à pain.

Comme l'explique Catherine Schunck, la présidente de la Pierre angulaire, émanation de la fédération des Aînés ruraux,

« les pigeonniers sont avec les puits, les lavoirs, les croix, les cabanes et les fontaines, les principaux éléments visés par nos inventaires. » S'y ajoutent fours à pain, séchoirs à tabac, travails à bœufs, pontets, cluzeaux, tombes anciennes, etc.

Un travail de fourmis

À cette célébration du millième dossier, rehaussée d'une grande exposition de dessins et peintures du patrimoine périgordin vu par Michel Négrier, Alain Cournil, président des Aînés ruraux et les élus de Périgueux Arnaud Le Guay et Jean-Paul Daudou ont salué le travail de fourmis de la Pierre angulaire.

Aidée notamment par le Conseil général, elle est accompagné par le Conseil d'architecture, d'urbanisme et d'environnementCAUE – dont le directeur Gérard Duhamel a souligné qu'il

« garantit les efforts de cette patiente radiographie du petit patrimoine rural, condition préalable à sa préservation et à sa restauration. »

Ce recensement s'effectue lui-même sur la base nationalement reconnue de l'Inventaire général réalisé par la Direction régionale des affaires culturellesla DRAC .

Chaque dossier repose sur un état de la localisation du monument remarqué ou menacé, une définition de son environnement, son descriptif graphique (bonjour les talents de dessinateur !) et écrit, son historique et ses perspectives d'avenir.

Michel Négrier devant une de ses oeuvresMichel Négrier a exposé ses œuvres architecturales pour la Pierre angulaire octobre 2012 © Alain Bernard

Bientôt vingt ans

La Pierre angulaire compte 113 adhérents dont onze associations adhérentes sur toute la Dordogne. La seule antenne de Périgueux, note François Schunck,

« compte cinq adhérents et a réalisé 47 dossiers depuis 2008 avec, en cours, les fontaines et lavoirs de Razac-sur-l'Isle et Bassillac. »

La Pierre angulaire a tenu en avril son assemblée générale à la Boissière-d'Ans, commune fière de la récente découverte de peintures anciennes dans son église. Elle fêtera son 20ème anniversaire le 15 juin 2013 à Beaumont avec de nombreuses expositions et la publication d'un ouvrage commémoratif dont la préparation a déjà largement débuté.

Auteur : Alain Bernard

La Pierre angulaire à la fête du millième dossierÀ la fête du millième dossier octobre 2012 © Alain Bernard

Libellés : , , , , , , , , ,

Pour commenter les billets, veuillez cliquer sur le bouton rouge ci-dessous à droite ↓
Les commentaires, analyses et autres opinions qui paraissent dans Périblog, n'engagent que leur auteur.







 

Découvrez (ou redécouvrez) Périgueux capitale administrative de la Dordogne à travers les archives de Périblog