Le tambour du Coderc – 01 juin 2013 samedi 1 juin 2013

Le Tambour du Coderc Chaque semaine retrouvez sur Périblog les anecdotes collectées par Alain Bernard lors de son marché sur les places centrales de Périgueux

La mairie par-dessus le marché

Maintenant que des plaques « Place de l'ancien hôtel-de-ville » ont très logiquement remplacé celles indiquant « Place de l'hôtel-de-ville », les conversations vont bon train au marché sur ce que va devenir l'ancienne mairie, jadis demeure de ce bon littérateur de Lagrange-Chancel.

Le marché constituant un ventricule de ce cœur de ville dont l'ex-mairie était l'autre ventricule (gauche en l'occurrence), il semble plutôt judicieux que l'Office du tourisme doive remplacer là l'administration communale.

PériblogL'ancienne mairie de Périgueux 2013 © William Lesourd

Certes on ne se mariera pas et on n'ira pas à l'état-civil à l'Office du tourisme, mais pareil office semble bien coïncider avec la dynamique d'ouverture du marché. Là où le bât risque de blesser, c'est pour le transfert du siège des 104 associations de l'actuelle Maison des associations, cours Fénelon, sur ses cinq niveaux, que la Ville va revendre (ce fut, à un moment donné, la Direction départementale du travail).

Malgré le départ, vers les locaux de la Filature de l'Isle, de Clap, l'organisme paramunicipal d'animation, il va falloir en effet jouer du chausse-pied, l'ancienne mairie n'ayant que trois niveaux, avec à la base l'espace réservé pour l'Office du tourisme.

Kampaï au montravel blanc

Quel que soit le cas de figure, l'important est le maintien d'une adéquation entre la vie de l'ancienne mairie et l'esprit du marché fait de brassages humains, sociaux et culturels.

Samedi dernier ainsi, juste à côté des halles, on tombait sur des potaches de 1ère et 2nde de Saint-Joseph qui vendaient 300 sacs pour la Fête des mères. Le but ? Financer un voyage en Floride au cours duquel ils jetteront les bases d'un jumelage scolaire. On les retrouvera, tenaces, le 15 août au meeting aérien de Belvès et le 28 septembre à nouveau au marché.

Mercredi dernier par ailleurs sur le Coderc, on apercevait JDC, ex-grand reporter photo du Figaro, discutant avec José Santos-Dusser, des éditions Arka, d'un éventuel ouvrage autour des dix tours du monde qu'il a effectués dans sa vie professionnelle.

Enfin, place Saint-Silain mercredi encore, on tombait sur Jingyang Zhang, vendeuse chinoise en stage à Trélissac, trinquant au montravel blanc et lançant « Kampaï ! » (« À votre santé ! » en Asie, de préférence à « Tchin-tchin » qu'on n'ose pas traduire ici…)

Elle entrechoquait son verre avec deux piliers du marché, Jean-Claude Pradelou et Pierrot Carlier. Ce dernier portait sur son épaule la bannière de la confrérie du Pâté de Périgueux, récupérée en prévision du 2e Printemps de la gastronomie de Ribérac ce samedi 1er juin.

Il va s'agir là d'un feu d'artifices des savoir-faire de la table, avec des chefs, des producteurs, des auteurs en dédicace, des artisans patentés, etc. On y trouvera des personnages comme le Masterchef Philippe Mesuron, mais en revanche pas le couple Lorin, ces fameux musiciens ribéracois dont la famille fut amie de Bourvil : ils vont, ce samedi, inaugurer près de Paris une plaque à son nom.

Kampaï (Hips) : Pfff c'est pas d' la paille, c'est du foin ! Un dessin de Pascal LaboryKampaï (Hips) : Pfff c'est pas d' la paille, c'est du foin ! 2013 © Pascal Labory
Des sacs colorés pour partir en AmériqueDes sacs colorés pour partir en Amérique 2013 © Alain Bernard
Le photographe globe-trotter Joël D.C. MAILLARDLe photographe globe-trotter Joël D.C. MAILLARD 2013 © Alain Bernard
De g. à d. Jingyang Zhang, Francis Delpey, Pierrot Carlier et Jean-Claude PradelouDe g. à d. Jingyang Zhang, Francis Delpey, Pierrot Carlier et Jean-Claude Pradelou 2013 © Alain Bernard

À part ça, la météo n'épargne pas le marché et, place Saint-Silain, Lionel Préguimbeau, horticulteur boulazacois, pourtant persuadé que « les fleurs remplacent le soleil défaillant », doit bien reconnaître en ce moment quelque retard dans l'achat et la plantation, par ses clients, de géraniums, bégonias ou hibiscus.

Il vend ainsi moins de plants et note une moindre envie de planter. Il reste cependant optimiste : « Cela va se tasser, il faut recréer l'envie de fleurs ! »

Lionel Préguimbeau ne fait pas, sur les fleurs, la pluie et le beau tempsLionel Préguimbeau ne fait pas, sur les fleurs, la pluie et le beau temps 2013 © Alain Bernard

Alain Lacoste, arboriculteur de Saint-Laurent-sur-Manoire, lui, ne craint pas trop la pluie. Une fois sorti son disque facétieux, il travaille d'arrache-pied, dans l'ancien commerce de fleurs face à la nouvelle mairie, à l'aménagement d'un futur magasin de vente directe par trente producteurs de fruits, légumes, fromages, vins, pains, etc.

Certains vont venir du marché de Périgueux, pour cette vente complémentaire de celle du comptoir cousin de la route d'Angoulême. Ouverture imminente.

Auteur Alain Bernard

Alain Lacoste aménage le nouveau magasin de producteurs, dont certains du marchéAlain Lacoste aménage le nouveau magasin de producteurs, dont certains du marché 2013 © Alain Bernard

 


Libellés : , , , , , , , ,

Pour commenter les billets, veuillez cliquer sur le bouton rouge ci-dessous à droite ↓
Les commentaires, analyses et autres opinions qui paraissent dans Périblog, n'engagent que leur auteur.







Commentaire de Anonymous J.Jacques Dallemand , le 1 juin 2013 à 10:01  

Lecteur fidèle de Périblog et des excellentes chroniques signées Alain Bernard, il me semble "que le bât blesse" !!!! - Monsieur le correcteur, pourquoi avoir laissé passé ce (s) ?!!! à bât ?!!!!
Très cordialement

Commentaire de Blogger Périblog , le 1 juin 2013 à 13:02  

Merci Jean-Jacques pour être un fidèle lecteur et pour nous signaler cette faute, même si nous aurions apprecié un peu moins de jactance et plus de pédagogie.
Fautes arrivent et parfois nous éludent... Tout correcteur patenté et écrivain/journaliste digne de ce nom est mieux placé que quiconque pour le savoir -WL

 

Découvrez (ou redécouvrez) Périgueux capitale administrative de la Dordogne à travers les archives de Périblog