Rencontre avec l'Association Franco-Polonaise de Trélissac et Périgueux samedi 23 mai 2009

Musique sur la place de la mairie et le stand de la LICRA
[1] en me rendant à la journée multi-ethnique, j'ai dû traverser la place de la Mairie où on pouvait voir des femmes et des hommes danser en ligne au son d'une « Western music », puis entendre des notes de jazz [2] le stand de la LICRA sur l'esplanade Robert Badinter

l'Association Franco-Polonaise de Périgueux et Trélissac durant la journée multi-ethnique

Au cours de mon existence, j'ai connu peu de polonais. Chez nous en Normandie, les immigrants venaient plutôt du Maghreb ou d'Afrique Noire, voire du Chili après la mort d'Allende, si bien que la seule polonaise que j'ai pu connaître jusqu'à récemment, était une vieille dame qui allait chaque année en pèlerinage dans « La terre de la grande promesse » et ramenait dans ses bagages des sacs pleins à ras bord de gâteaux et sucreries polychromes que, en dépit de ma gourmandise en ces temps révolus, j'avais tendance à manger avec une certaine réticence. C'est qu'ils étaient encore plus sucrés que le sucre et me paraissaient douteux. Je ne me souviens pas exactement de quelle province de Pologne elle était originaire, mais après avoir regardé la carte à l'instant, la Mazurie semble éveiller en moi le souvenir de mes premières caries.

Depuis mon arrivée en Dordogne, j'ai rencontré d'autres polonais dont Bernard SZCZERBAS pianiste-compositeur dont j'ai brièvement parlé en juin 2006 ; plus récemment encore, dû à un concours de circonstances, je me suis retrouvé à bavarder avec les membres de l'Association Franco-Polonaise de Trélissac/Périgueux sur l'esplanade Robert Badinter (le père duquel était d'origine polonaise). Comme l'amie de ma mère autrefois, ils ont voulu me nourrir de gâteaux qui me paraissaient bien trop riches en sucre. Je les ai goûtés tout d'abord du bout des lèvres, puis rassuré, j'ai croqué dedans à belles dents (les caries ont été très bien soignées). Le gâteau au fromage, qu'avait confectionné Margot DELMON attachée commerciale, dont la texture et la douceur étaient juste comme je les aimais, m'a finalement réconcilié avec les gâteries polonaises.

L'Association Franco-Polonaise, dont les membres ont presque tous des noms imprononçables, était présente à la journée multi-ethnique organisée par la LICRA (journée du 16 mai sur laquelle j'ai trouvé bien peu d'informations). La fonction de cette association est de favoriser le rayonnement de la langue et de la culture polonaise en France et celle de la France en Pologne. Les organisateurs aimeraient attirer plus de jeunes gens en son sein ; malheureusement la nouvelle génération née en France ne manifeste guère d'enthousiasme dans la perpétuation de la culture de leurs parents ou grands-parents. Les immigrants aujourd'hui quant à eux, ne viennent plus dans notre pays pour y rester indéfiniment comme autrefois. Aussi les organisateurs se demandent comment ils feront pour remplacer les anciens membres lorsque ceux-ci se retireront pour prendre un repos des plus mérités. Cependant la chance leur sourira peut-être une nouvelle fois... n'ont-ils pas déjà la bonne fortune de compter dans leur rang Margot (nom de jeune fille Malgorzata CICHOCKA) qui, grâce à son audace et son énergie débordante, insuffle dans l'association un dynamisme salutaire ? Elle prodigue les lundis soir des cours informels de polonais à des élèves dont l'âge s'étire, plus ou moins, de 7 à 77 ans. Elle participe aussi avec François Marian CYPRYK entrepreneur dans la région et fils de la présidente honoraire de l'association, à la rédaction du bulletin annuel. Elle cuisine enfin de délicieux gâteaux polonais au fromage... Irenne NOWACKI vice-présidente, Hèlene CYPRYK présidente honoraire (se penchant en avant), Margot DELMON secrétaire adjoint (debout), Yves FLET président de l'Association Franco-Polonaise, Michel MASSOUBRE secrétaire, Jean BOGDAN trésorier (derrière Margot et Yves)
Quelques membres actifs de l'Association Franco-Polonaise de Trélissac/Périgueux avec de gauche à droite Irenne NOWACKI vice-présidente, Hèlene CYPRYK présidente honoraire (se penchant en avant), Margot DELMON secrétaire adjoint (debout), Yves FLET président de l'Association Franco-Polonaise, Michel MASSOUBRE secrétaire, Jean BOGDAN trésorier (derrière Margot et Yves). Ont aussi participé à cette journée Danusia MANIOWSKI et François Marian CYPRYK
Amitié et coopération France Cameroun
Amitié et coopération France Cameroun
France Terre d'Asile
France Terre d'Asile

Libellés : ,

Pour commenter les billets, veuillez cliquer sur le bouton rouge ci-dessous à droite ↓
Les commentaires, analyses et autres opinions qui paraissent dans Périblog, n'engagent que leur auteur.







Commentaire de Anonymous Beauvert , le 23 mai 2009 à 21:40  

Les polonais sont venus à la fin du 19e dans la Picardie, l'Est et le Nord pour les travaux difficiles, surtout la mine. Une 2eme vague est arrivée après la 1ere guerre mondiale pour remplacer la main d'œuvre française décimée pendant la guerre.
La pénibilité avait un sens à cette époque. Ils se sont parfaitement intégrés (malgré quelques différents avec les italiens !)... descendant de ces générations, je suis heureux de voir que leurs traditions persistent dans le sud-ouest !

Commentaire de Anonymous Boguy , le 25 mai 2009 à 04:39  

Belle ambiance, la photo du haut est lumineuse à tous les points de vue !

_____________Merci pour le com_____________
Difficile c'est sûr, de trouver sourires plus lumineux que ceux sur cette photo de groupe... un en particulier... W

 

Découvrez (ou redécouvrez) Périgueux capitale administrative de la Dordogne à travers les archives de Périblog