Perigueux Le Magazine des Perigourdins 07-2008 mercredi 2 juillet 2008

PÉRIGUEUX - Le Magazine des PérigourdinsSi vous habitez Périgueux vous devriez avoir reçu le premier numéro du journal d'information de la ville : PÉRIGUEUX , Le Magazine des Périgourdins, dont voici ci-contre une photo de la couverture.

Que fait ce beau journal d'information au touché agréable en ce moment ? Prend-il la poussière sur la table à café? Languit-il dans un sac jaune de recyclage entre les pots vides de yaourt bifidus et les vieux journaux sans avoir été feuilleté ou même ouvert ?... pas le mien. Une commerçante de la ville m'avait dit que j'y figurais en photo, alors j'ai demandé à un ami de me prêter le sien (j'habite Trelissac à deux pas de la frontière et ne le reçois donc pas). Passé l'agréable surprise de voir ma bouille au dessus d'une de mes citations ventant les mérites de la bibliothèque de Périgueux, ma bibliothèque pour des raisons de proximité, j'ai commencé à lire les autres sujets avec délectation.
Michel Moyrand au cours d'un interview la nuit du résultat des municipalesJe ne parle pas de l'intro de Michel Moyrand qui donnait un bilan bien trop vague de ses premiers mois à la mairie pour être captivant – pour avoir lu son programme durant les élections municipales, j'en déduis (même si cette lacune ne lui a pas porté préjudice), que l'expression littéraire n'est décidément pas la qualité prédominante de notre élu – mais je parle de ce patchwork d'évènements hétéroclites dans lequel on reconnaîtra sans doute quelques visages, Véronique Merlin-Anglade et Nicolas Luxtel que celui de Véronique Merlin-Anglade conservatrice au Musée d'Art et d'Archéologie du Périgord, ou celui de Michel Macary président du CAP, suivi par une présentation utile et bien faite de l'équipe municipale capturée individuellement et en groupe par l'objectif de Nicolas Lux, photographe professionnel dont j'ai parlé en avril dernier : voir les archives pour ce mois ›

Jean-Louis Glenisson - directeur de la bibliothèque municipale de PérigueuxAprès avoir lu une page sur les hommes clefs (pas de parité des sexes dans la serrurerie) on passe brièvement sur trois pages où à grands renforts de tableaux et autres diagrammes on nous démontre que l'argent des contribuables sert bien à quelque chose, pour arriver sur un article de Pascal Serre et de Michel Louvois au sujet de la bibliothèque municipale que dirige d'une main discrète mais de maître Jean-Louis Glénisson, dont j'ai précédemment fait mention : voir les archives d'octobre 2007 ›

La place du Corderc un matin de mai 2008
Jean (Jeannot) Boussuges - Le poète du CodercMais l'accent est mis sur la place du Coderc, un des endroits de Périgueux des plus chers à mon cœur ; ici, les commerçants sédentaires ou placés les matins de marché ont été mis à l'honneur : Calou, du bar de la Truffe, est le premier sur la liste à laquelle se joignent d'autres figures comme Yves Beaugier boucher bio, ou encore André Couvy qui coordonne les placiers. On voit Jeannot Boussuges, dit « le poète du Coderc » qui vient de publier un nouveau recueil de poèmes en prose (demandez-lui, ça ne coûte qu'un « petit billet » pièce) aux côtés de Jean-Pierre Monmarson notre bien gentil « garde-champêtre » ou « Mata Hari » à la solde des bergeracois selon moi, qui entre deux coups de ran-pa-ta-plan, nous cri les mérites de Cyrano au beau milieu du fief de Jacquou... cet homme n'a pas peur...

Jean-Pierre Monmarson - garde-champêtre de Périgueux avec Thierryet puis il y a les époux Laparre dont les « BONJOUR !!! » énormes du mari m'ont laissé une marque indélébile la première fois où j'ai visité le marché et qui depuis n'ont jamais cessé de me crisper, si bien que je passe tête baissée devant leur étal de fruits et légumes prétendant être sourd. C'est un tort sans doute.


Oui vraiment, j'aime la place du Coderc avec ses qualités et ses défauts, car elle est pour moi une source de passions infinies et, Pascal Serre en observant depuis très tôt le matin les us et coutumes de ceux qui étaient présents, a fourni de cette place de marché et de ses people à l'esprit sans pareil, un portrait marqué de justesse et de finesse dont nous lui sommes reconnaissants...
Le Paradis - Galerie Verbale - place FaidherbesVoici pour suivre, le joli profil de Virginie Labrousse, une jeune théâtreuse qui assiste Jean-Marie Champion dans la programmation et la gestion du théâtre le Paradis situé sur la place Faidherbe. Le programme estival de l'Association des Oeuvres Laïques de Périgeux ainsi que l'engagement de la ville concernant le développement durable et l'éco-citoyenneté, ornent quelques-unes des dernières pages.

Afin de compléter le sommaire de ce plaisant bulletin pour lequel vous devriez maintenant éprouver un regain d'intérêt, nous parcourrons la rubrique « Expressions » dans laquelle les personnalités politiques de tous bords, expriment leurs opinions dans une lettre ouverte aux lecteurs. On s'amusera de constater que cette année l'UMP et le MoDem représentés respectivement par, Philippe Cornet et Jean-Paul Mingasson, ont décidé de publier la même lettre mot pour mot afin de protester contre ce qu'ils perçoivent être, une tentative de la part de l'équipe de M. Moyrand de leur faire perdre leur influence et identité vis à vis du peuple. La décision de ré-agencer les pages attribuées à l'expression des partis, déplaît à la Droite et au Centre, mais je ne crois pas qu'il y ai eu dans celle-ci quoi que ce soit de machiavélique. Les joutes verbales sont de bonne guerre en politique et ceci est un prétexte comme un autre pour en commencer une. Ça doit bien faire sourire ceux qui ont publié leur lettre : M. Vianney de Vacon de chez les communistes, les verts et le groupe socialiste et apparenté (sans compter l'opposition elle-même)... et vous et moi, sans toujours y comprendre grand chose, sourions dans la même mesure, n'est-ce pas ?

Comment obtenir PÉRIGUEUX, Le Magazine des Périgourdins
Si votre exemplaire du Magazine des Périgourdins n'est plus en votre possession, veuillez vous rendre à la mairie où il devrait y avoir une pile d'exemplaires mise à votre disposition.
La Mairie de Périgueux
Place de l'Hôtel de Ville
24000 Périgueux
Tel. 05 53 02 82 00
Web. www.perigueux.fr

Libellés : , , ,

Pour commenter les billets, veuillez cliquer sur le bouton rouge ci-dessous à droite ↓
Les commentaires, analyses et autres opinions qui paraissent dans Périblog, n'engagent que leur auteur.







Commentaire de Anonymous natalic71 , le 2 juillet 2008 à 20:19  

Moi ce qui m'a fait vraiment beaucoup rire, pour un premier magazine c'est la photo de la couverture avec les melons à 14 Francs!! Pour un numéro 1 c'est vraiment dommage, surtout à notre époque ou la photo s'est démocratisée!
Enfin, espérons que la politique future ne sera pas ainsi piochée dans les archives!

________________Réponse____________

En effet, je ne m'en étais pas aperçu... W

Commentaire de Anonymous Jean-Roch , le 2 juillet 2008 à 23:34  

Bonjour, je voulais te féliciter pour Periblog, que je lis très régulièrement depuis 3/4 mois quand j'ai commencé à rechercher des blog sur Périgueux et des sites de Périgourdin. En effet ces chronique sont vraiment intéressantes et si bien écrites qu'elles se lisent comme si tu nous emmenais avec toi les lecteurs. Une belle fraîcheur qui donne une vraie envie de partager. Jean-Roch

Commentaire de Anonymous Anonyme , le 4 juillet 2008 à 19:48  

C'est vrai que les infos sont intéressantes mais tu as oublié de dire que le Cercle va encore changer de gérant, notre cher Guillaume va repartir c'est plutôt curieux tous ces changements. Nous Périgourdins sommes nous si compliqués que ça ? C'est vrai cela éveil notre curiosité.

________________Merci pour le commentaire____________

À vrai dire, je savais qu'il n'était revenu que pour une période de 6 mois avant de repartir au Koweït avec sa jolie femme qui devrait être en France à ses cotés en ce moment, enceinte jusqu'au yeux (sic). Il est prévu que je parle de son départ lorsque nous approcherons de la date.

Mais puisqu'on parle de Guillaume Graffeille, notez qu'il apparait à l'extrême droite de la photo du marché du Coderc ci-dessus portant un t-shirt blanc, mais vous l'aviez peut-être remarqué.

Les périgourdins plus compliqués que les autres ? Ce n'est qu'une impression... du moins je l'espère. W

 

Découvrez (ou redécouvrez) Périgueux capitale administrative de la Dordogne à travers les archives de Périblog