Le 24 un nouveau salon de the a Perigueux mercredi 20 février 2008

« Un de plus ! », s'écrieront peut-être soucieux les restaurateurs de Périgueux lorsqu'ils auront vu s'ouvrir aujourd'hui 20 février le salon de thé « Le 24 », rue Éguillerie à deux pas du Bar à vin Le Cercle et de l'hôtel l'Univers, dont la gérance a été récemment reprise par Benoit Ducasse.

Un concurrent fait peur ; on ne peut que compâtir. Pourtant, si la mairie a autorisé l'implantation d'un nouveau salon de thé dans la vieille ville c'est parce qu'il y a, – du moins en théorie – suffisamment de passants pour assurer la viabilité d'un service de bouche supplémentaire sans compromettre celle des autres.

C'est à espérer car il serait bien dommage que le manque de clients force un restaurateur déjà implanté à mettre la clé sous la porte, ou les sourires de Sophie Birot et de son mari Jean-Luc à aller éclairer les murs d'une autre ville que la nôtre. Le sourire, doux et sincère semble indissociable de Sophie, tout comme le sont les malheurs de la fillette du même nom de la Comtesse de Ségur.

Fabien le Chef du Le 24 à Périgueux
Il y a du boulot sur la planche, et Bastien le Chef du « 24 » met la main à la pâte comme tout le monde...
Facade du Le 24 un jour avant l'ouverture 19 février 2008
Nathalie la charmante assistante de salle ainsi que Sophie et Jean-Luc Birot étaient tous à pied d'œuvre derrière les vitres blanchies au blanc d'Espagne pour s'assurer que l'ouverture ce mercredi se déroulera sans anicroches.

Alors que Jean-Luc Birot est né en Bretagne et a vécu à Rochefort, Sophie est pour moitié bourguignonne et périgourdine pour l'autre ; ce qui explique son amour pour la bonne table. Attention, on ne parle pas de goinfrerie ici, ni dans sa propre cuisine ni dans son salon de thé. Gourmet plutôt que gourmande elle a su préserver une silhouette svelte et jeune, et entends s'assurer que tout ce qui sortira du four de Bastien le Chef, aura la satisfaction de ses clients, tant du point de vue de la qualité que de celui du goût.

Marie-Sophie Birot et Jean-Luc Birot propriétaires du Le 24
Voici Sophie et Jean-Luc Birot se préparant pour l'ouverture de leur salon de thé le lendemain
Ancienne étudiante en droit, Sophie n'a pas poursuivi dans une carrière juridique. Restée au foyer conjugal, elle a repris les rennes de sa destiné suite à son divorce. Elle s'est mise à travailler dans l'immobilier, mais bien que fort compétente dans cet emploi, elle ne le « sentait » pas vraiment. Le pipeau auquel il fallait souvent faire appel pour vendre des biens qui parfois ne l'étaient pas (bien), la mettait mal à l'aise, l'écœurait même. L'âge de raison aidant elle a finalement décidé avec son mari tout-propre-tout-neuf de se jeter corps et âme dans cette entreprise. Sa fille étudiant au lycée Jay de Beaufort à Périgueux, il était tout naturel qu'elle veuille s'installer dans cette ville plutôt qu'ailleurs.

"Fantastic choice, if I may say so"... Cette petite escapade dans la langue de Tony Blair pour préciser qu'en plus de tartes salées, salades ou plats du jour, Fabien le Chef fabriquera des scones, un genre de brioche biscuitée dont raffolent nos amis anglo-saxons et les nostalgiques du Royaume Unis à l'heure du thé (la version légèrement sucrée avec du beurre et de la marmelade, c'est "yummy in my tummy!"). Au « 24 »vous trouverez aussi des pâtisseries, qui comme tout le reste seront faites maison.

Conquérante dans l'âme, Sophie souhaite bien que son sourire sincère et chaleureux avec les autres éléments dont j'ai parlé plus haut, leur permettront, son mari et elle, de se mêler à la confrérie des autres restaurateurs présents dans la vieille ville. Ce que je lui souhaite ardemment.

Libellés : , ,

Pour commenter les billets, veuillez cliquer sur le bouton rouge ci-dessous à droite ↓
Les commentaires, analyses et autres opinions qui paraissent dans Périblog, n'engagent que leur auteur.







Commentaire de Anonymous Anonyme , le 23 février 2008 à 22:29  

Bonne chance à ce nouveau salon de thé c'est super

Commentaire de Blogger cilhoux , le 30 janvier 2009 à 11:47  

coucou sophie,
comment va tu ?
donne de tes nouvelles
bises,
françois

 

Découvrez (ou redécouvrez) Périgueux capitale administrative de la Dordogne à travers les archives de Périblog