Le Jazz Club invite Yonathan AVISHAI au Paradis mercredi 15 octobre 2008

Nous étions en face du Paradis (galerie verbale) sur la place Faidherbe ; la nuit tombait doucement, la température et mes cheveux aussi. Pour se réchauffer, des enfants jouaient à s'attraper ; quant aux adultes, ils bavardaient placidement un verre à la main, alors que juste à côté d'eux, le Grand Ordinaire, un ensemble de jazz amputé, pour diverses raisons, d'une bonne moitié de ses musiciens, nous jouait du bon jazz de rue. J'ai eu, en cette occasion, le plaisir de retrouver Christian Arnould au saxo soprano que je n'ai pas cessé de croiser cet été. Ce n'est pas un reproche, car ce joueur à du rythme et là où il se trouve, ça bouge !

À l'occasion de l'apéritif offert par le comité du quartier Saint-Georges, en l'honneur du tout premier rendez-vous musical de l'année donné par le Jazz Club (de l'association Jazzogène), j'ai fait la connaissance d'un grand gars venu de Hollande voici quelques décennies : il s'agissait de Hanz Kuijper, le trésorier du Jazzogène. Je lui ai posé quelques questions et j'ai pris des notes que je suis aujourd'hui bien incapable de relire... qu'il me pardonne. Je me sentais un peu guilleret, et je crois que cela était la faute au Lillet, ce délicieux apéritif bordelais que je goûtais pour la première fois, et dont on m'a servi un ou deux verres de trop. À l'instar de mon écriture, ma perception auditive s'en est ressentie ; positivement cette fois-ci. Et ce n'est pas la part de pizza que m'a servie la jolie Petrollie (drôle de nom que ne suis pas sûr d'épeler correctement) qui aurait pu empêcher ce début d'ivresse. Lire la suite plus bas...
Apéritif offert par le commité de quartier
À la nuit tombante, le comité du quartier Saint-Georges a organisé un apéritif devant les portes du Paradis (galerie verbale) pour célébrer la décision du Jazz Club de donner des rendez-vous mensuels dans cette galerie devenue pour l'occasion club de jazz (la fumée et le bourbon en moins)

Le Grand Ordinaire (quelques membres seulement)
Quelques musiciens du Grand Ordinaire ont déambulé dans le quartier Saint-Georges, puis ont joué jusque 20h30, heure à laquelle nous avons dû prendre nos places dans la salle, avant que le concert commence

Apéritif et enfants jouant devant un panneau du Jazzogène
Photo du Grand Ordinaire parue dans le journal Sud Ouest le 06 octobre 2008 - Photo d'Arnaud LOTH - Article de Julie MARTINEZ
Photo du Grand Ordinaire qui a accompagné un article de Julie MARTINEZ dans le journal Sud Ouest - photo © Arnaud LOTH. Je me tiens tout à fait à droite sur cette photo... je m'inquiète car je perds mes cheveux à la vitesse grand V en ce moment et ça se voit

Yonathan Avishai ainsi que Nicolas Mirande à la guitare et Bertrand Noel à la batterie
L'orchestre sans nom est mené par Yonathan AVISHAI, un pianiste d'origine israélienne établi dans le Périgord. Il était accompagné, en première partie, par Nicolas MIRANDE à la basse et Bertrand NOËL à la batterie

Nicolas MIRANDE à la guitare et Bertrand NOËL à la batterie
[1] Nicolas MIRANDE, [2] Bertrand NOËL
Les spectateursC'est mon ami Francis qui avait fait mention de cet évènement le soir même, et je n'avais pas réservé de place pour le concert gratuit qui débutait à 20h30. Bien que la salle fut pleine, on m'a laissé entrer. Je me suis assis le long du mur, près d'un gars à l'allure étrange qui portait sur la tête un genre de chéchia et n'applaudissait jamais... je pensais que c'était peut-être par snobisme.

Mais dès que Yonathan Avishai, d'origine israélienne, s'est assis à son piano, que Nicolas Mirande s'est saisi du long manche de sa guitare et Bertrand Noël de ses baguettes, toute mon attention s'est portée sur la musique qui émanait de leur instruments respectifs, et plus rien autour de moi ne m'intéressait. Mes pieds, mes mains, ma tête, mon cœur, tout mon être battait la mesure... l'acoustique, dans la petite salle du Paradis est tout bonnement fantastique !... ceci a contribué, j'en suis certain au bonheur que j'ai ressenti à écouter l'ensemble jouer. À la fin de la première partie, j'avais le sentiment d'avoir vécu un grand moment musical... mais en dépit des nombreux concerts auxquels je suis venu en tant que spectateur, je dois avouer être encore aujourd'hui un profane dans l'art de la musique et de la chanson, et je ne doute pas que mes jugements, influencés par une sensibilité exacerbée, puissent parfois sembler naïfs et exagérés.

Pour la seconde partie, mon voisin à la chéchia n'était plus à mes côtés... et pour cause, Bachir Mouhali était assis derrière des tumbas rouges, large tambours cubain aux longs fûts légèrement renflés (congas). Déjà exalté par ce que j'avais entendu une demie-heure auparavant, il m'en fallait peu pour ressentir de semblables, sinon de plus fortes émotions. Yonathan Avishai jouait magnifiquement, mais avec le jeu de la guitare de Nicolas, et les battements de Bertrand ou de Bachir en deuxième partie, c'était tout simplement divin. Une soirée que je n'oublierai pas de sitôt.
Yonathan Avishai et Bachir Mouhali
Yonathan AVISHAI est ensuite accompagné en deuxième partie par Bachir MOUHALI, percussionniste

Yonathan Avishai et Bachir Mouhali saluent les spectateurs
La fin du concert

Siège social de l'association Jazzogène à Sarlat (Il est question de transférer prochainement l'association à Périgueux).
Association Jazzogène
Atelier d'improvisation - Fanfare - Programmation de concerts - Club de jazz - Collaboration à la programmation Jazz des centres culturels
Siège social : Mairie - 24200 SARLAT ☎ 05 53 31 53 31
Président : M. Claude FORTIN ☎ 05 53 29 65 73
Secrétaire : M. Michel FAVARD ☎ 05 53 08 20 48
Trésorier : M. Hans KUIJPER ☎ 05 53 06 99 98
Personne à contacter pour tous renseignements : M. Claude FORTIN
Un blog pas souvent mis à jour http://jazzogene.blogspirit.com/

Le Paradis « galerie verbale »
8 Place Faidherbe
24000 Périgueux
Tel : 05 53 35 20 93
Fax : 05 53 06 04 29
www.theatre-leparadis.org ›

Libellés : , ,

Pour commenter les billets, veuillez cliquer sur le bouton rouge ci-dessous à droite ↓
Les commentaires, analyses et autres opinions qui paraissent dans Périblog, n'engagent que leur auteur.







Commentaire de Anonymous Beauvert , le 16 octobre 2008 à 19:37  

j'ai eu l'occasion d'écouter Yonathan et Bachir , un soir d'été au bord de la Dordogne ...
Soirée pleine de sensibilités. Bachir sort des sons exceptionnels de douceur de ses instruments à percussion.
J'ai eu égalemnt le bonheur d'écouter Yonanthan avec Charlie Miller de New Orleans( trompette et chant).

Fan , je suis ....

Commentaire de Anonymous Michel Favard, Jazzogène , le 3 novembre 2008 à 17:46  

Bonsoir William, Juste une petite erreur sur un nom à propos du concert de jazz d'octobre dernier au Paradis. Le saxophoniste s'appelle Christian ARNOULD.

À bientôt, Michel Favard, Jazzogène

__________Merci Michel__________
C'est corrigé, W

 

Découvrez (ou redécouvrez) Périgueux capitale administrative de la Dordogne à travers les archives de Périblog