Ecrire pour ne rien dire lundi 6 octobre 2008

C'est une maison bleue accrochée à la colline au bord de l'IsleL'écriture c'est comme l'amour, moins on en fait, moins on y pense ; et puis un jour, car tout est cyclique, on s'y met de nouveau, et c'est l'extase.

Aussi viens-je enfin de me remettre au clavier, pour satisfaire mes besoins latents et ceux de mes lecteurs qui depuis une quinzaine, ont été nombreux à me faire le reproche par email ou dans la rue, de ne pas avoir été suffisamment prolixe au regard de ce blog. Heureusement, soit dit en passant, que mes cycles d'écritures sont plus courts que ceux de mes amours (qui ne dépendent pas que de moi) sinon, vous n'auriez pas eu grand chose à lire depuis la rédaction de mon premier billet l'an passé... Des occupations saines Architecture le long du canal à PérigueuxVoici, pour roder la machine qui s'est grippée, quelques mots concernant le dernier week-end. Je commencerai cette série de billet par une balade vide d'intérêt que j'ai fait en solitaire en ce dimanche un peu triste et frais d'octobre. Je ne savais guère trop où aller, et comme je n'ai pas d'autre moyen de locomotion en ce moment qu'un VTT que j'hésitais à chevaucher à cause du vent et de la fainéantise, il restait, à une distance raisonnable de chez moi, la voie verte, c'est à dire les bords de l'Isle et du canal. Je suis arrivé avec quelques pensées en tête et la dragonne de mon appareil photo enroulée autour du poignet, afin de capturer deux ou trois scènes qui illustreraient vaguement mon après-midi. Peut-être ces photos vous rappelleront-elles vos propres balades le long des berges paisibles de l'Isle. Acrobatie vélocipédique José LASNE et la place Plumancy
À mon retour en ville, [1] je suis tombé sur José LASNE un gars humble et gentil que je rencontre parfois au détour des rues et qui donne des cours de trompette (niveau débutant), [2] la place Plumancy

Libellés : ,

Pour commenter les billets, veuillez cliquer sur le bouton rouge ci-dessous à droite ↓
Les commentaires, analyses et autres opinions qui paraissent dans Périblog, n'engagent que leur auteur.







Commentaire de Anonymous Lisbeth , le 7 octobre 2008 à 17:10  

Ah vous voilà de retour je commençais à trouver le temps long de voir les photos prises dans les environs de périgueux je vous sens un peu morose mais le soleil étant de retour cela va allez tout de suite mieux pour tout le monde c'est super merci

 

Découvrez (ou redécouvrez) Périgueux capitale administrative de la Dordogne à travers les archives de Périblog