Antoine Audi UMP inaugure sa permanence à Périgueux dimanche 22 décembre 2013

Audi rêve déjà d’une vraie permanence… 23 rue Wilson

Ce vendredi soir, les vastes locaux de l’ancien centre d’amincissement du 5 rue Saint-Front, étaient pleins d’une foule intergénérationnelle se reconnaissant dans le programme d’ « Ensemble réveillons Périgueux ». Comme les autres militants, les caciques comme Paulette Labatut ou Michel Lopez et les plus jeunes comme le directeur de campagne Laurent Mossion ou Natacha Mayaud attendaient le bon mot du candidat UMP Antoine Audi.

PériblogLa vitrine, 5 rue Saint-Front, de l'ancien centre d'amincissement devenu siège de « Réveillons Périgueux » 20 décembre 2013 © JDC

Ce fut : « Nous fêtons une réception de travaux, mais en fait la permanence à laquelle nous aspirons, c’est le 23 de la rue Wilson, avec la mairie reconquise  grâce à une subtile alchimie ! »

Insistant sur une volonté d’éviter à Périgueux un déclin amorcé (« faire ses études à Périgueux bien sûr, mais alors y trouver un emploi… »), il parla des cent jours de campagne à venir en termes d’équipe et de projet. Le but du combat  ? Imposer, pour la Ville, cinq axes impératifs majeurs : activité, douceur, intelligence, sécurité, modernité. Les moyens ? « Des idées, des conseils, des remarques et des… dons qui constituent autant d’investissements ».

PériblogDe g. à d., Laurent Mossion directeur de campagne d'Antoine Audi; Anne-Marie Siméon (« Sud Ouest »); Antoine Audi soi-même ; Thomas Brunet (avec écharpe, « Dordogne libre ») ; et Mme Audi le dos au mur 20 décembre 2013 © JDC

Machine de guerre

Voulant concentrer ses seules critiques sur la municipalité sortante, Antoine Audi affirma refuser à l’avance toute polémique avec les « frères ennemis » de l’autre liste de droite (indépendante celle-ci). Nulle surprise donc à ce qu’on n’ait point entendu le nom de Jean-Paul Daudou, pas plus d’ailleurs que celui d’Yves Guéna, toujours très respecté par nombre de participants mais suspect de ne pas avoir su – ou voulu – jouer le rôle d’arbitre que lui conféraient ses anciens mandats et sa longue expérience politique.

Un autre nom n’a guère été entendu : celui de Philippe Cornet dont nombre d’anciens amis étaient dans la salle. Ce sont les prises de position du défunt avocat qui, pour une large part, ont indirectement inspiré le clivage actuel. Mais en jetant un voile pudique sur sa disparition tragique, on a créé une nouvelle donne qui, d’une façon ou une autre, devra évoluer. En massant leurs troupes de part et d’autre d’une frontière imaginaire qui n’est plus idéologique, les deux groupes ont déclenché une guerre qui fait déjà sourire les adversaires qu’ils ont pour mission de battre.

Le site officiel de l'UMP pour la campagne des municipales 2014 à Périgueux ]

Auteur Alain Bernard – Photoreportage JDC
pas d'utilisation du texte et des photos sans l'accord exprès des auteurs et de Périblog
PériblogSous l'objectif d'Arno Loth (« Sud Ouest ») et Jacques Chaunavel (« Dordogne libre »), sur le 3e tiers de la photo, on reconnaît d'anciens élus : Michel Lopez, Annie Trarieux, Paulette Labatut et, tout à droite de la photo, Mme Lopez 20 décembre 2013 © JDC
PériblogLes participants, avant le discours d'Antoine Audi. À l'extrême droite (si l'on ose dire), Élisabeth Dartencet qui, l'été dernier, avait été tentée un instant de se présenter tête de liste 20 décembre 2013 © JDC
PériblogÀ l'entrée, un mot d'accueil plutôt engageant 20 décembre 2013 © JDC

Libellés : , , , , , , , ,

Pour commenter les billets, veuillez cliquer sur le bouton rouge ci-dessous à droite ↓
Les commentaires, analyses et autres opinions qui paraissent dans Périblog, n'engagent que leur auteur.



Commentaire de Anonymous Nino , le 25 décembre 2013 21:45  

Si j'ai bien compris le message d'accueil signé Audi, l'objectif premier de sa campagne serait de transformer l'Hôtel de Ville de Périgueux en PERMANENCE DE L'UMP ! Quelle belle idée de la démocratie…

Commentaire de Anonymous maurice melliet , le 31 décembre 2013 08:02  

"réveillons périgueux" c'était le 24 décembre ! maintenant restons bien éveillés à toutes les tentatives de prise de pouvoir mal dormir....
et si cela n'est pas suffisant, attendons les somnifères afin de ne pas se réveiller le cul par terre avec la taxe d'habitation en plein réveil... dans le ...
maurice melliet - citoyen à part entière

Le tambour du Coderc – 21 décembre 2013 samedi 21 décembre 2013

Le Tambour du Coderc Chaque semaine retrouvez sur Périblog les anecdotes collectées par Alain Bernard lors de son marché sur les places centrales de Périgueux

C’était un pilier enjoué du marché

José Fresno n’est plus. Le marché, que José parcourait de long en large à chaise roulante avec un mot sympathique pour chacun, est orphelin. Comme il l’a été en début d'année du poète Jean Boussuges.

en savoir plus sur Jean Boussuges ]

Ancien expert en assurances, José, 65 ans, avait été frappé d’un mal implacable. Hémiplégique, il circulait joyeusement sur ses petites roues comme d’autres à patin ou à skate-board. Toujours d’une humeur rayonnante entre salades et choux-fleurs, il ne comprenait pas qu’on puisse « faire la gueule ».

Périblog formule ses condoléances à tous ceux que sa disparition affecte. Ses obsèques auront lieu lundi à 14 h 30 en l’église Saint-Martin.

PériblogPour tous, c’était le joyeux José 2013 © Alain Bernard

L’hiver, le pâté et la truffe

Aujourd’hui, jour de l’hiver (après lequel les jours rallongent !), c’est place Saint-Louis la Journée de la truffe avec vente, dégustations, démonstrations et distinctions aux trufficulteurs du groupement pétrocorien que préside Claude Brun.

Mais samedi dernier, c’est la Confrérie du pâté de Périgueux, présidée par l’aubergiste sorgeaise Jacqueline Leymarie, qui était à l’honneur sur le thème de sa positive contribution aux foires au gras de notre ville, en lien avec les foires semblables de Brive. Un hommage en grands costumes traditionnels, auquel a participé France 3 Périgords, sur fond de décor du chapiteau de la place Saint-Louis, toujours elle.

PériblogDe g. à d. Francis Delpey, Jean-Louis Pousse, Daniel Mazières et Pierrot Carlier (tous deux affairés à « cuisiner »), Jean-Claude Duthil, l’adjointe Marie Moulènes, Martine Balout responsable patrimoine, Dominique Nay et, sans coiffe mais avec casquette, notre consoeur Émilie Bersars de FR 3 Périgords. 2013 © Alain Bernard

De La Rochelle, avec leurs cabas

À chaque marché primé, les élus locaux se réjouissent que, pour le gras, Périgueux accueille des acheteurs d’un peu partout, région parisienne, Poitou-Charentes, etc. Or, samedi dernier, on a pu fraterniser avec de joyeux clients rochelais venus, comme chaque année, faire des emplettes de Noël de produits du terroir. Bienvenue, messieurs-dames !

PériblogLe groupe des Rochelais, dont certains hilares ! 2013 © Alain Bernard

La calandreta au marché

Pour soutenir ses actions, l’école occitane de Périgueux a tenu, samedi dernier, un stand militant et coloré. Une façon de solliciter une aide constructive alors que la Calandreta, structure éducative privée, n’est pas exempte de difficultés.

PériblogUne maman occitaniste en train d’éduquer sa fille (à la nutrition ?), tandis que sous la toile, on remarque, dans sa poussette, peut-être… un futur militant 2013 © Alain Bernard

C’est une autre chanson

PériblogYannick Santiano, chanson et guitare, rue de la Sagesse 2013 © Alain Bernard

D’autres nouvelles du marché ? Les tracts commencent à circuler et, samedi dernier, ce sont notamment les supporters de Michel Moyrand qui ont donné le la. Ils ont diffusé la lettre portant en conclusion, de la main même du maire sortant, un fier « Continuons d’écrire Périgueux. »

Rappelons aussi que ce samedi après-midi et dimanche matin, c’est au magasin de producteurs du marché que Françoise Pinsard, actrice inconditionnelle du lieu, signera son nouvel ouvrage « J’arrive à Périgueux ». Dimanche après-midi, à partir de 15 heures, elle dédicacera au magasin « Petits Caprices », 20 rue Wilson.

Finissons en musique avec Yannick Santiano surnommé le Marchand de bonheur qui, entre la Bretagne et le Languedoc, a fort bien chanté Brassens, s’accompagnant à la guitare, ces jours derniers, rue de la Sagesse.

Auteur Alain Bernard


Libellés : , , , , , , , , ,

Pour commenter les billets, veuillez cliquer sur le bouton rouge ci-dessous à droite ↓
Les commentaires, analyses et autres opinions qui paraissent dans Périblog, n'engagent que leur auteur.



Alain Bernard au fil de l'Isle - échos 16 décembre 2013 vendredi 20 décembre 2013

Au fil de l'Isle Chaque semaine retrouvez sur Périblog les échos, les chroniques ou d'autres textes rédigés par Alain Bernard

Sophie Cattoire primée aux USA

Spécialiste de films tournant autour de la préhstoire (le dernier sur les collections de Sauveboeuf à Aubas), Sophie Cattoire vient de voir « Le Dernier Paysan Préhistorien » obtenir un prix aux Êtats-Unis, décerné par le Festival Arkhaios de Caroline du Sud où il avait été projeté lors de la soirée de clôture. Il traite de la grotte de Bernifal à Meyrals, patrimoine de la famille d'agriculteurs les Pemendrant.

Toutes nos félicitations vont à Sophie et à son équipe.

Ci-dessous, les entretiens du festival du film d'archéologie de Nyon avec Sophie Cattoire


Harcèlement scolaire

Le jeune auteur Nicolas Bouvier vient d'inspirer un reportage sur le harcèlement scolaire à travers son nouveau 3e roman "Renaissance" tourné pour France 3 Périgords mercredi 18 décembre.

Ci-dessous la vidéo du journal télévisé. Voir à partir de 8'54"


Nicolas Bouvier affirme que cette vidéo est son seul témoignage visuel jusqu'à présent, et que la campagne de Vincent Peillon rejoint son combat.

voir le profil sur Facebook de Nicolas Bouvier ]

Permanences électorales symboliques ?

Naturellement, on souhaite au candidat UMP aux municipales à Périgueux, Antoine Audi, de grossir ses effectifs. Mais en choisissant, 5 rue Saint-Front, un ancien centre d’amaigrissement comme permanence, il frôle le défi. Si lui et ses amis veulent brosser leur culture culinaire, ils pourront aussi aller Iire les nombreux ouvrages sur le sujet chez le voisin libraire Henri-Pierre Millescamps, au n° 7. Inauguration ce vendredi 20 décembre à 19 heures.

Jean-Paul Daudou, lui aussi UMP, et qui n’aime pas qu’on le qualifie de « dissident » depuis qu'il a décidé se présenter en indépendant, va installer son équipe à l’ex-agence de voyages de la rue André-Saigne. Pour organiser des charters de campagne de ses colistiers vers les quartiers peut-être ?

Quant à Michel Moyrand, c’est aux Quatre-Chemins qu’il doit implanter son QG. Du côté de la rue des Mobiles et sur le site – ou à ses abords – d’un ex-magasin de motoculture. Peut-être pour labourer plus profond…

la suite des échos ↓ ]

Agenda : Où aller et quoi faire ce weekend en périgord

L'AGENDA
Noël   Périgueux
(place Bugeaud)
  Tous les jours : sur le village de Noël et patinoire
Tourisme   Périgueux
(rendez-vous à la Tour Mataguerre)
  Voyage en habits de Noël en bus américain, RDV devant la tour Mataguerre (couloir des bus) samedi à 14 heures, 16 h 30 et 20 h 30 ; et dimanche à 11 heures et 14 heures (places 4, 5 et 7 euros)
Archéologie  

Périgueux
(musée Vésunna)

  Samedi 21 décembre à 15 heures : signature d’un ouvrage collectif sur la carte archéologique de Périgueux
Dédicace   Périgueux
(face à la mairie)
  Au magasin « Bon poids », à partir de 15 heures, dédicace de Françoise Pinsard (qui y signe aussi dimanche matin, ainsi qu’à Petits Caprices, 20 rue Wilson le dimanche après-midi)
Dédicace   Périgueux
(librairie Marbot)
  Dimanche 22 décembre de 15 à 18 heures : librairie Marbot, Yvan de Wilde dédicace « Charlotte de Bourbon »
Marché de Noël   Saint-Rabier
(salle des fêtes)
  Toute la journée à la salle des fêtes, marché de Noël

Ils mesurent le pont du Rousseau

Des gens qui mesurent un pont, scrutent ses moindres pierres, alignent méticuleusement des tas de chiffres : est-ce si courant ? En tout cas, vendredi dernier, une équipe de bénévoles de la Pierre angulaire (inventaire du petit patrimoine bâti) était à pied d’œuvre sur le pont du Rousseau. Celui qui, en partie recouvert de végétation, mène depuis la rue Claude-Bernard aux pistes de skate-board de Périgueux et au moulin associatif du Rousseau.

Très mal connu, ce pont comme ceux de Sainte-Claire (avec sa maison éclusière), de Campniac et de la Forge, a été construit en 1857 sur le canal, destiné à désengorger l’Isle alors en pleine activité économique.

Catherine et François Schunck ainsi que leurs amis de la Pierre angulaire, se sont promis de mieux faire connaître ces ponts un peu oubliés qui, eux aussi, ont largement contribué à l'histoire du canal.

Périblog Une petite équipe curieuse d’en savoir davantage sur ce pont 2013 © Alain Bernard

Un nouveau Stephane Bern ?

PériblogYvan de Wilde, biographe 2013 © Droits réservés

Ce dimanche 22 décembre de 15 heures à 18 heures à la librairie Marbot, Yvan de Wilde dédicacera « À l’ombre du trône d’Espagne, Charlotte de Bourbon, duchesse de Ségovie* » qui paraît cette semaine aux éditions Vaillant.

* Ségovie, dont les vieux quartiers et l'aqueduc sont classés par l'Unesco, se situe à une heure de route au nord de Madrid.

Coécrit avec Nicole Dubus Vaillant, préfacé par Patrick Esclafer de la Rode, cet ouvrage brosse le portrait d’une femme originale, intimement liée à la monarchie espagnole, à ses contradictions et à ses espoirs après toutes les convulsions du 20e siècle dans la péninsule ibérique.

« Elle incarne le modernisme et la mutation des familles royales d’aujourd’hui », affirme Yvan de Wilde, passionné de biographie, ancien antiquaire rue Limogeanne qui, un jour alors qu’elle séjournait en Dordogne, reçut comme cliente inattendue la chanteuse américaine Cher

À la Clarté, une initiative lumineuse

Comme on l’aura vu dans les récents reportages consacrés par Périblog à la rue de la Clarté, ce vendredi 13 (d’ordinaire une date de bons ou mauvais augures selon les superstitieux) a bien réussi aux commerçants de cette artère : leur initiative de fêter, samedi inclus, la Sainte-Lucie, rendez-vous de la lumière, a connu le succès malgré la pluie du premier soir.

C’était en fait, au milieu des bougies, des contes, des chants, des voitures anciennes exposées, etc. l’occasion de rappeler que Noël célèbre, depuis des millénaires, le rallongement des jours à partir du solstice d’hiver, victoire de la lumière sur les ténèbres.

à voir absolument notre reportage sur la Fête de la lumière, rue de la Clarté ]

PériblogRue de la Clarté, pour un coup d’essai, ce fut un coup de maître 13 décembre 2013 © JDC

Illustres inconnus de la peinture

Énormément de monde devant les cimaises (comme autour du buffet !) vendredi dernier au Musée d’art et d’archéologie de Périgueux (MAAP) pour le vernissage de « Peintres en Périgord ».

Aussi curieux que cela puisse paraître, on n’avait jamais connu pareille exposition d’une École de Périgueux pas forcément mièvre ni surfaite. Au contraire, les cinq artistes à l’honneur, Jean-Georges Pasquet, Georges Darnet, Jean-Louis Daniel, Léon-Pierre Félix et Paul Leroy, même lorsqu’ils utilisent des décors classiques (ah, Saint-Front !) font montre d’originalité, d'études de la lumière et de séduisantes recherches de couleurs.

Organisatrice avec la Ville et le MAAP que dirige Véronique Merlin-Anglade, l’Association des amis du MAAP a voulu, à travers ces cinq artistes nés avant 1870, rendre compte de la création picturale de la fin du 19e siècle jusqu'au début du 20e.

PériblogParmi les visiteurs, le peintre périgourdin d’avant-garde Gérard Fioretti (avec le béret) : deux mondes face-à-face 2013 © Alain Bernard

Aux cimaises de L’Amphore

Jérôme Soret est un Marmandais formé à l’École de photographie de Toulouse. Fréquentant assidument la vie culturelle locale, il présente jusqu’au début de 2014, au bar L’Amphore, face au Château-Barrière, une exposition de photos et peintures qui allient végétaux, jeux de lumière et reflets de façades.

C’est la première fois qu’il expose dans un café, mais en revanche il a déjà marié, pour une performance, sa caméra et son pinceau à « L’Éloge du monde » (éd. Le Pont des arts), un texte de Patrice Delbourg de l’émission-culte « Des Papous dans la tête ».

Périblog Jérôme Soret à L’Amphore 2013 © Alain Bernard

Ce sont les « petits formats »

Aquarelles, dessins, peintures, estampes numériques : à L’ÉvénemenCiel (16 rue du Plantier) jusqu’à samedi 21 décembre, l’après-midi, autour de leur chef de file de « La gare des arts » Bernard Maricau, les artistes Jean-Claude Baisero, Jeanine Daguet, Arlette Dedonder, Nelly Vranceanu et Sue Wilks présentent leurs petits formats d’inspiration multiple.

La veine fantastique du premier est spécialement à l’honneur. Du plaisir artistique et une opportunité de cadeaux.

PériblogQuatre des intervenants : de g. à d. Jean-Claude Baisero, Jeanine Daguet, Jacques Rivolier (l’organisateur) et Bernard Maricau 2013 © Alain Bernard

Cubjac retrousse ses manches

Avec trop de commerces hélas fermés le long des rives de l’Auvézère, Cubjac n’avait jamais vu ça, comme le confirmait le maire Pierre Simon : une vingtaine de commerçants, fixes ou du marché, se sont retrouvés, dimanche dernier, à la salle des fêtes pour un marché de Noël.

Ce genre de marchés est en ce moment fort courant mais, outre Claudine Jugnon pour la coordination, il a mobilisé les efforts, avec sa femme Vanessa, de Yoann Grellety récemment concurrent du concours de M6 des boulangers. Autre acteur décisif : le charcutier Jean-Michel Saint-Just et son épouse Sylvie.

Même s’il n’a pas participé directement, une autre tête médiatique, Philippe Mesuron, Masterchef sur TF1, est volontiers sorti, pour la fête, des bois où il développe sa table d’hôtes. De quoi nourrir les futures archives du réalisateur vidéo Pierre Guichard qui travaille à un film sur Cubjac.

PériblogLes acteurs du marché de Noël. Le maire est le 2e en haut à partir de la gauche ; Philippe Mesuron est le 2e en bas à partir de la gauche 2013 © Alain Bernard

Les poètes s’éclatent sur les ondes

Mariage des textes et de la radio : vendredi dernier, la librairie ribéracoise L’Arbre à palabres avait invité Marie-José Gargouil-Ferré (« La face cachée des apparences », éd. Les deux encres), Micaël Ognibene (« Fragments de cœur », éd. L’Épingle à nourrice) et Bernard Delahaye (« Tartines, confitures et frotte-à-l’ail », éd. Les deux encres aussi).

Ces auteurs de Dordogne, Charente et Gironde ont pu confronter leur création avec le travail radiophonique de Radio-Liberté à Ribérac qui opérait, en quelque sorte en duplex, avec Natacha Argillos et Aurore Gilles. Une illustration des possibilités qu’ouvre, en littérature et radio aussi, le mariage bien compris des genres.

PériblogMicaël Ognibene, Natacha Argillos, Marie-José Gargouil-Ferré, Bernard Delahaye et, au fond, Aurore Gilles 2013 © Alain Bernard
Auteur Alain Bernard
pas d'utilisation du texte et des photos sans l'accord exprès des auteurs et de Périblog

Et prochainement après ces échos...


Le Tambour du Coderc - Après le foie gras, la truffe

PériblogLe Pâté de Périgueux au grand complet 2013 © Alain Bernard

Ce samedi 21 décembre, la truffe sera à l'honneur place Saint-Louis avec toute une matinée consacrée au diamant noir, aux trufficulteurs eux-mêmes récompensés de médailles, et aux chefs qui en feront déguster dans de petits plats.

Samedi c'est la confrérie du Pâté de Périgueux qui tenait le haut du pavé avec une présentation officielle de ce qu'elle apporte aux marché de Périgueux et aux foires grasses de Brive.



Libellés : , , , , , ,

Pour commenter les billets, veuillez cliquer sur le bouton rouge ci-dessous à droite ↓
Les commentaires, analyses et autres opinions qui paraissent dans Périblog, n'engagent que leur auteur.



Exposition véhicules anciens 2013 rue de la Clarté

Périblog 15 décembre 2013 © JDC

À la Clarté, des commerçants éclairés

PériblogLes voitures pour enfants 15 décembre 2013 © JDC

Pour prolonger vers le dimanche la Fête de la lumière initiée par les patrons du Relais périgourdin (Alain Saumont) et d’Abracadabois (Éric Texier et Claire Ardouin), un tourneur sur bois du Sarladais, Didier Demol, réalisait des prouesses et l’auto connaissait de beaux jours, dans une ambiance de vin chaud et de marrons grillés.

Outre une impressionnante Osburn américaine, des autos et motos des âges héroïques tenaient en effet le haut du pavé, y compris une voiture à trois roues et d’anciennes voitures de course.

On y surprenait dimanche, visiteur parmi les nombreux visiteurs, Jean-François Videau, vendeur de camions qui, le vendredi soir, avait bénévolement animé la Fête de la lumière dans son beau costume Louis XV !

Auteur Alain Bernard – Photoreportage JDC &
William Lesourd
pour la vidéo
pas d'utilisation du texte et des photos sans l'accord exprès des auteurs et de Périblog

Ci-dessous, un clip vidéo de l'exposition et sur la fabrication des toupies avec un tour à bois


15 décembre 2013 © William Lesourd

Les photos que voici et plusieurs autres sont aussi visibles dans le photorama en bas de ce billet

Périblog 15 décembre 2013 © JDC
Périblog 15 décembre 2013 © JDC
Périblog 15 décembre 2013 © JDC
Périblog 15 décembre 2013 © JDC
Périblog 15 décembre 2013 © JDC
Périblog 15 décembre 2013 © JDC
Périblog 15 décembre 2013 © JDC
Périblog 15 décembre 2013 © JDC
Périblog 15 décembre 2013 © JDC
PériblogVue d'ensemble de la rue de la Clarté 15 décembre 2013 © JDC
PériblogLe tourneur sur bois en train de fabriquer une toupie 15 décembre 2013 © JDC

Le photorama complet de l'exposition 2013 rue de la Clarté


Pour visionner ces photos en mode plein écran, cliquez sur l'icone carrée en haut à droite de ce photorama. Cliquez de nouveau dessus ou pressez la clé Echap pour sortir de ce mode.

© JDC — periblog.fr
© JDC — periblog.fr
  • © JDC — periblog.fr
  • © JDC — periblog.fr
  • © JDC — periblog.fr
  • © JDC — periblog.fr
  • © JDC — periblog.fr
  • © JDC — periblog.fr
  • © JDC — periblog.fr
  • © JDC — periblog.fr
  • © JDC — periblog.fr
  • © JDC — periblog.fr
  • © JDC — periblog.fr
  • © JDC — periblog.fr
  • © JDC — periblog.fr
  • © JDC — periblog.fr
  • © JDC — periblog.fr
  • © JDC — periblog.fr
  • © JDC — periblog.fr
  • © JDC — periblog.fr
  • © JDC — periblog.fr
  • © JDC — periblog.fr

Voir aussi...


Fête de la lumière rue de la Clarté à Périgueux

PériblogFête de la lumière, rue de la Clarté à Périgueux qu a eu lieu du 13 au 14 décembre 2013 2013 © Repro Périblog

Seule la pluie a osé quelque peu perturber l’heureuse Fête de la lumière montée vendredi en fin de journée par les commerçants de la rue de la Clarté, ce jour-là bien nommée.

voir la suite de ce billet ]



Libellés : ,

Pour commenter les billets, veuillez cliquer sur le bouton rouge ci-dessous à droite ↓
Les commentaires, analyses et autres opinions qui paraissent dans Périblog, n'engagent que leur auteur.



 

Découvrez (ou redécouvrez) Périgueux capitale administrative de la Dordogne à travers les archives de Périblog