Alain Bernard au fil de l'Isle - chroniques 02 JUILLET 2012 lundi 2 juillet 2012

Au fil de l'Isle Chaque semaine retrouvez sur Périblog les chroniques ou d'autres textes rédigés par Alain Bernard


Faire ou non sa pub

La semaine dernière on a croisé, dans les rues de Périgueux, une jeune femme équipée d'un petit sac à dos pour ses gommes et ses crayons, inspectant minutieusement les boîtes aux lettres. Interrogée par des riverains sur son activité a priori suspecte, elle répondait recenser tous les macarons « Stop-Pub », collés sur leur clapet.

Pourquoi ? « C'est pour adapter le tirage des prospectus à la réalité du nombre de boîtes voulant bien les accueillir ». Une façon donc de gâter encore un peu plus les habitants qui acceptent de recevoir ces feuilles volantes, parasites pour certains, bienvenues pour les autres. Un fait de société...

Incontournable félibrée

Après Belvès l'an passé, ce dimanche c'est Piégut-Pluviers qui accueillait la 93e félibrée du Bournat du Périgord. Ce Bournat (en occitan « la Ruche »)  a son siège à Périgueux.  Tout a été dit sur ce rendez-vous grandiose fait de tradition occitane, d'amitié, de musique et d'art qui a déjà atteint jusqu'à 30 000 participants, le premier dimanche de juillet de façon immuable.

Mais, entre mille images cueillies au gré de cette manifestation félibréenne qui n'a  pour pendant que la Sainte-Estelle au plan interrégional, on en retiendra une datant de la félibrée de Neuvic: un touriste anglais passionné d'ethnographie française demande à un Périgordin en habits d'antan « En quoi êtes-vous déguisé ? » ; l'intéressé répond, indigné « Vous voulez dire costumé, non ? »

La galerie photo


La félibrée 2012 à Piégut-Pluviers

Les photos et les clips vidéos ont été capturés par William à l'aide d'un iPhone 3Gs et traités avec Instagram et Photoshop pour les photos et avec Windows Media Maker pour la vidéo



La félibrée 2012 à Piégut-Pluviers en Périgord vert
01/07/2012 © William Lesourd

La félibrée 2012 à Piégut-Pluviers en Périgord vert
01/07/2012 © William Lesourd

La félibrée 2012 à Piégut-Pluviers en Périgord vert
01/07/2012 © William Lesourd

La maison de la félibrée à Piégut-Pluviers en Périgord vert
La maison de la félibrée 01/07/2012 © William Lesourd

La félibrée 2012 à Piégut-Pluviers en Périgord vert
01/07/2012 © William Lesourd

La félibrée 2012 à Piégut-Pluviers en Périgord vert
01/07/2012 © William Lesourd

La félibrée 2012 à Piégut-Pluviers en Périgord vert
Rien à voir avec la félibrée, mais c'est Piégut-Pluviers tout de même 01/07/2012 © William Lesourd

Vinta-Quatre, la marque du Périgord à félibrée 2012 à Piégut-Pluviers en Périgord vert
Cathy, Tran et Fabrice, nos amis de Vinta-Quatre, qui tenaient un stand à la félibrée

Amberg, l'embellie

AAA n'évoque pas, à Périgueux, une marque célèbre d'andouillettes mais l'Association des amis d'Amberg, fer de lance du jumelage de notre ville avec l'historique cité bavaroise du Haut-Palatinat. L'AAA, que préside avec conviction Michel Pouto, va tenir son assemblée générale jeudi 12 juillet, à 20 heures, à la Maison des associations, 12 cours Fénelon. Il y sera question de l'embellie qu'a constituée  mi-mai la visite de la municipalité d'Amberg, maire Wolfgang Dandorfer en tête, et début juin, celle des Amis de Périgueux à Amberg.

Ces visites chaleureuses marquées du sceau de l'amitié partagée ne sauraient toutefois faire oublier un certain statisme des échanges et des initiatives, si l'on l'excepte les nouveaux cours d'allemand qui le jeudi soir ont, pour cette première année,  concerné cinq Périgourdins ; les séjours croisés (cet été un Périgourdin et trois Ambergeois)  et, pour le Salon du livre gourmand de novembre prochain, l'idée d'une participation littéraire ou gastronomique qui reste à affiner. Le performant jumelage scolaire des collèges Clos-Chassaing et Erasmus, depuis 30 ans, reste pour sa part plutôt autonome.

Partout les jumelages marquent le pas, parce que notamment les voyages se sont banalisés. Il reste que la force du jumelage avec Amberg a longtemps reposé sur les associations en quête d'échanges (pompiers, infirmières, artistes, anciens combattants, etc.) Nos voisins de Ribérac l'ont bien compris avec Rietberg, développant un jumelage associatif très porteur. Exemple : les aéroclubs locaux débarquant sur les aérodromes de l'un et l'autre pays.

Musée de la poste, on ferme

Pour avoir longtemps  offert avant sa modernisation des salles entières consacrées à l'Imprimerie des timbres de Boulazac, le Musée de la Poste à Paris, à côté de la gare Montparnasse, a été un ambassadeur de la taille-douce, procédé artistique de haut-vol de la  gravure des timbres. Apparentée au travail des plus grands maîtres florentins du 14e siècle, cette Rolls de la gravure avait, par vidéo, le taille-doucier Raymond Dubernard comme avocat prolixe, avec son accent de titi d'imprimeur parisien décentralisé.

Pour des raisons de mise aux nouvelles normes d'accessibilité, le musée va fermer fin de l'année prochaine. Mais provisoirement, espèrent bien tous les inconditionnels de ses collections postales uniques en leur genre.

Sans faute

Jeudi soir, comme chaque dernier jeudi du mois, le club poétique des Hydropathes s'est réuni, avec distribution de son journal mensuel publié par Maurice Melliet. Une rencontre cette fois « hors les murs » comme toutes les réunions estivales de l'association qui, le reste de l'année, se retrouve aux Thétards, près de la tour Mataguerre à Périgueux.

Rendez-vous avait donc été donné chez Béatrice Fontvieille à Bosset, ex-enseignante aux États-Unis. L'invité d'honneur était le jeune Osiris Malbranque qui vient de remporter le Timbre d'or du concours juniors des Timbrés de l'orthographe. Osiris, dieu du français...

Auteur : Alain Bernard



Libellés : , , , ,

Pour commenter les billets, veuillez cliquer sur le bouton rouge ci-dessous à droite ↓
Les commentaires, analyses et autres opinions qui paraissent dans Périblog, n'engagent que leur auteur.







Commentaire de Blogger Dubernard Cynthia , le 27 décembre 2012 à 22:45  

Contente de voir que mon cher papa soit cité dans cet article !! Merci pour lui

 

Découvrez (ou redécouvrez) Périgueux capitale administrative de la Dordogne à travers les archives de Périblog