Seule au milieu de tout ce monde vendredi 27 février 2009

Personne seule meurt (suicide ?) sur la place du Marché au Bois - De mon siège au café de la Place ce vendredi après-midi, j'ai aperçu un agglutinement de pompiers et de policiers devant un des appartements dont la porte s'ouvre de plain-pied sur la place du Marché au Bois. Accompagné de deux ou trois assistantes, un médecin légiste s'est frayé un passage parmi les soldats du feu et les forces de l'ordre pour constater un décès (selon mes déductions).

Il s'agissait, m'a-t-on dit, du suicide d'une quadragénaire qui vivait dans ce lieu, à deux pas des terrasses bondées de consommateurs. Une personne seule que mon informateur ne se rappelait pas avoir vu depuis près d'une semaine. Aigrie et pour tout dire sempiternelle râleuse à ce qu'alléguait un autre, elle aurait vécu ses derniers jours abandonnée de ses prochains. Pour constater sa mort, une bonne quinzaine de personnes en tout étaient là...

Ce billet n'a aucune rigueur journalistique. J'ai reçu mes sources de gens qui sont peut-être mal informés et il est possible que j'en ai tiré de trop rapides conclusions ; peu importe. Je voulais saisir cette triste opportunité afin de signaler que je me suis lié d'amitié avec un vieux monsieur encore en deuil de sa femme. Il me disait récemment qu'en ce qui le concernait, il aurait renoncé à vivre depuis longtemps s'il n'avait quelque part en ville une mystérieuse bien-aimée qui lui égayait parfois ses longues journées.

Alors depuis je parlote avec ce râleur charmant, conscient que quelques minutes de mon temps apporte dans sa vie de veuf inconsolable, un peu de bonheur : le bonheur pas cher de se sentir encore écouté, utile et vivant. Quant à moi, je n'y perd pas au change car il se révèle être un personnage attachant et plein de belles couleurs jusque dans son for intérieur.

Libellés :

Pour commenter les billets, veuillez cliquer sur le bouton rouge ci-dessous à droite ↓
Les commentaires, analyses et autres opinions qui paraissent dans Périblog, n'engagent que leur auteur.







Commentaire de Anonymous boguy , le 28 février 2009 à 08:29  

Oui c'est bien d'écouter les anciens, ils ont des choses à dire si on sait les comprendre.

Commentaire de Anonymous beauvert , le 28 février 2009 à 09:32  

Triste fin d'une solitude.
Les français, si généreux lors d'une catastrophe à l'autre bout du monde, oublient de prendre des nouvelles de leurs voisins...et souvent de leur faire un sourire !

Commentaire de Anonymous Anonyme , le 2 mars 2009 à 16:05  

Trés triste effectivement une période ou l'on "oublie" mème de se saluer lorsque l'on partage le mème ascenseur (région parisienne).
Je profite de ce message pour signaler le 21 MARS la réunion et l'assemblée générale des Anciens élèves du lycée ALBERT CLAVEILLE("la PROF")suivies d'un diner dansant trés amical et convivial, toutes promotions représentées des plus anciennes aux plus jeunes.Je n'hésite pas à faire le voyage!
JP VERSAILLES

Commentaire de Anonymous Anonyme , le 2 mars 2009 à 20:47  

Je la connaissais et c'est vrai qu'elle était parfois tristounette.
Elle m'avait dit il y a quelques temps qu'elle allait quitter Périgueux, je pensais donc que c'était fait.
Je n'imaginais pas que ce serait de cette façon.
Hélène

Commentaire de Anonymous Anonyme , le 5 janvier 2010 à 00:30  

effectivement mais si rare de nos jours moi meme complétement depressive du a cette condescendance et beaucoup trop d injustices a mon gout...debrabant stéphanie

 

Découvrez (ou redécouvrez) Périgueux capitale administrative de la Dordogne à travers les archives de Périblog