Obama un metis à la maison blanche mercredi 5 novembre 2008

Barack Obama président des États-Unis d'Amérique (photo trouvée sur http://www.getreligion.org/)Que les médias s'évertuent à dire que Barack Obama, le 44e président des USA, est noir alors qu'il est métis et a été façonné par ses grands-parents blancs, m'est particulièrement agaçant. Je dois cependant concéder, en voyant la Grande Nouvelle éclater en mille larmes de joie sur le visage des « vrais » noirs, que cette inexactitude réfléchie de la part de la presse et de la télévision, a fait beaucoup de bien dans l'âme de millions d'individus partout dans le monde ; car ceux-ci s'étaient jusqu'alors sentis des « second class citizens » à cause de la noirceur de leur peau, et n'avaient jamais eu auparavant d'autres modèles que des gens du spectacle et du sport.

Que se cache t-il derrière les dents blanches et les belles paroles d'Obama ?

Je ne voulais pas que McCain gagne, et si j'avais été nord-américain j'aurais voté pour Obama... mais le nouveau président est néanmoins trop « smooth » à mon goût, et de tous temps je traite avec suspicion les « beaux parleurs ». Sans savoir comment l'expliquer, je sens l'homme manipulateur et borné... J'ai sans doute tort, et pour le bien de notre futur à tous, je le souhaite. Agréable serait ma surprise, si Obama était la copie conforme du masque qu'il révèle aux foules et aux caméras. On verra donc dans quelques années si Barack Hussein Obama restera dans les annales américaines, pour seulement avoir été le premier président de couleur, ou parce qu'il aura assumé une présidence pleine d'énergie et de bon sens, comme la quasi-totalité d'entre les « obamistes » du monde en sont convaincus.Ciel couchant au dessus de Périgueux le 04 novembre 2008
Soleil couchant sur Périgueux le 04 novembre 2008

Libellés :

Pour commenter les billets, veuillez cliquer sur le bouton rouge ci-dessous à droite ↓
Les commentaires, analyses et autres opinions qui paraissent dans Périblog, n'engagent que leur auteur.







Commentaire de Anonymous Anonyme , le 5 novembre 2008 à 22:36  

SI L'élection d'Obama pouvait permettre aux périgourdins que nous sommes de moins faire la fine gueule devant les noirs et arabes ce serait déjà une chose en attendant je trouve cette victoire bien méritée. Je voudrai féliciter celui qui a prix la photo du 4 novembre sur le coucher du soleil à Perigueux c'est super félicitation quel beau poster merci

________Merci pour le com_________
et merci au sujet de la photo...
Je suis l'auteur de l'ensemble des photos publiées sur ce blog sauf de celles sur lesquelles j'ajoute en général le symbole copyright ©. Vous trouverez d'autres soleils couchant (qui sont merveilleux dans cette région) en visitant les archives mois après mois (223 billets depuis l'an passé et sans doute près de 600 photos...)

Commentaire de Anonymous boguy , le 5 novembre 2008 à 23:43  

Barak Obama a gagné parce qu'il était le meilleur, peu importe qu'il soit noir ou métisse mais c'est bien aussi qu'il soit jeune et intelligent !

Commentaire de Anonymous Brigitte , le 6 novembre 2008 à 13:23  

On ne peut juger sur pièce , sans à priori donc patience nous verrons bien ce que l'avenir réserve ...
Par contre j'adhère totalement à ce que vous dite sur le fait qu'il soit noir ...
On dirait que cela ne se voit pas , et je trouve que c'est déjà de la ségrégation de le préciser !
Les personnes doivent être regardée pour ce qu'ils sont et non pour ce qu'ils paraissent, sans porter de jugement de valeur de couleur de peau ou de paraître ...
Attendons donc de voir ce qu'il fera ou pourra faire car entre le vouloir et le possible !!!
Par ailleurs la communauté "Noire" voit enfin un espoir de vie sans délit de faciès , c'est ce qui est le plus important ...
N'oublions pas aussi les Indiens qui souffrent dans leurs réserves ... mais c'est un autre débat sans doute ...
En tout cas l'émotion est communicative et cela rend le sourire à tous ... ainsi que du soleil dans le cœur...


Bonne journée à tous

Brigitte
___________Merci pour le com________

Commentaire de Anonymous La Chouette , le 6 novembre 2008 à 17:32  

Il est noir, parce qu'il est américain et qu'aux USA, la subtile nuance de "croisement" (métis) issue de notre tradition coloniale, n'existe pas.

Soutenir en même temps qu'on se fiche de la couleur de sa peau mais que c'est une évolution par rapport à la ségrégation raciale américaine me semble être contradictoire.

La référence, dans l'histoire récente, à la lutte pour les droits civiques des afro-américains et l'évènement de Rosa Parks en 1955 fait partie du caractère exceptionnel d'avoir un président US noir, 53 ans plus tard.

C'est comme si on était capable en France, en 2012, d'élire comme président de la république, Moustafa Ben Walil, musulman et français algérien depuis 3 générations.

Je prends le pari que papi Brossard, devant TF1, il ferait une drôle tête.

Commentaire de Anonymous mathylde , le 6 novembre 2008 à 17:35  

superbe coucher de soleil!!!

Je suis d'accord au sujet de ce que tu dis à propos d' Obama...

Ce qu'il faut préciser c'est qu'il "a du pain sur la planche"!!!
Et ce qui m'interpelle le plus c'est comment Bush a pu être élu 2 fois et qu'il laisse un bilan Plus que négatif (c'est d'ailleurs à cause de ce bilan économique qu'Obama l'a emporté haut la main...).
A +++

Commentaire de Anonymous Pastek , le 7 novembre 2008 à 08:49  

Concernant l'article, c'est la mention même de « métis » qui me gêne.
L'ascendance de chacun s'est construite de tellement de rencontres improbables que tous nous devrions nous dire des métis. Je sais bien que le terme s'utilise plutôt en relation avec la couleur de la peau, et c'est justement-là le hic, les discours trop focalisés sur ce seul critère.

Né dans une île où le métissage est généralisé — ici on ne dit pas « un métis » mais « un demi » (de qui ? de quoi ?) ce qui n'est pas mieux — tous les discours de ce genre me semblent suspects. Parler de « demis », de « popa'a » (européens en tahitien), de « chinois », tout cela ne fait qu'ajouter à la xénophobie, souvent la conséquence de situations économiques difficiles, de quiproquos culturels, de la bêtise des hommes, ou de tout ça en même temps.

Bref, Obama représente sans aucun doute un tournant dans l'histoire de l'Amérique et par voie de conséquence de l'histoire du monde. Mais ce n'est qu'un homme et la tâche qui lui incombe (et qu'il a sollicitée) est immense. Pas de miracles à attendre, peut-être des surprises. Tout ce qu'on peut lui souhaiter, c'est de réussir, à rétablir l'économie et surtout à préserver la paix.

Périgueux est une ville un peu à l'écart du monde et les réflexes xénophobes y sont encore bien présents. Je me souviens avoir entendu des commentaires franchement racistes lors de matchs de rugby, on ne s'attendra pas de la part de supporters qu'ils soient objectifs, et le public périgourdin ne fait pas exception à la règle. Moi naïvement j'ai tendance à ne voir que le beau geste dans les sports d'équipe, le reste n'étant que des sous-produits parasites désagréables.

___________Merci pour le com_________

Superbe analyse, joliment tournée. W

Commentaire de Anonymous Maurice Melliet , le 8 novembre 2008 à 19:27  

J’ai lu les commentaires concernant l’élection du nouveau président des étasuniens sur ce blog ! Je dis bien Étasuniens afin de marquer la différence avec le reste du continent américain.

Ce président représente pour beaucoup un nouvel avenir par rapport au président sortant. Il est issu de deux races (trois même) ayant chacune droit à notre respect, et même à notre admiration. Au travers de ce « mélange » purement biologique, apparaît avant tout l’être humain.

Ce président pourra faire mieux que les autres présidents (et surtout le fils Bush) si l'ensemble des chefs d'états s’inscrit dans un processus d’entraide envers les peuples les plus pauvres afin de réduire la fracture dont on connaît la profondeur.

Est-ce cela le projet de cet homme ? Peut-être… mais avant tout, il travaillera pour le bien du peuple qui l'a élu avant tout autre considération.

C’est ce que fait chaque président ou monarque démocrate sur la planète à tort ou à raison.

Obama n’est pas issu de l’esclavage comme des millions de noirs américains, et c’est peut-être cela qui l’a projeté à la présidence malgré la « colonie » de racistes blancs dans ce pays.

Je pense qu’il lui sera difficile de respecter son programme électoral malgré la large majorité acquise des démocrates et son ouverture aux républicains les plus modérés.

On pourrait même avoir peur d’un scénario à la « Kennedy » au cas ou il toucherait aux intérêts des couches sociales les plus favorisées !

L’euphorie du moment donne toujours ces manifestations de joie et d’espérance, mais en regardant notre propre nombril français (je pense à l’élection de notre président), l’on constate au bout d'un temps plus ou moins long que la joie et les illusions disparaissent d’elles mêmes.

C’est pour cela qu’il ne faut pas, parce qu'il a comme atout le métissage-alibi (ce qui est une « victoire » indéniable sur l’histoire des États-Unis), trop anticiper ni mettre trop d'espoir dans ses capacités à résoudre les problèmes de la planète.

Attendons de voir pour croire même si j’ai une préférence pour ce démocrate !

Maurice Melliet

Commentaire de Anonymous Satya , le 8 novembre 2008 à 20:51  

Barrack, Barak ou Barack? On peut hésiter car en lisant ton article on y voit les 3 orthographes différentes ;)) C'est bien entendu la 3e, et on peut rajouter que l'on espère qu'il va casser la baraque... Oui je sais c'est une blague pourrie mais j'assume!

_________Merci pour le com________
C'est fait exprès pour les moteurs de recherche... non, dans ce cas pas vraiment, mais c'est effectivement une technique utilisée parfois par les blogueurs pour accroitre le trafic vers leur blog. Si tu envoies une recherche sur Google avec n'importe laquelle des trois orthographes, Google te trouvera chaque fois des pages sur Obama. C'est Barack comme tu dis, et c'est corrigé.

Mais je vois par la définition de ton pseudo "Satya" que tu es a la recherche de la vérité et de l'exactitude...

 

Découvrez (ou redécouvrez) Périgueux capitale administrative de la Dordogne à travers les archives de Périblog