Liberez la place du Coderc samedi 5 juillet 2008

La place du Coderc couverte de voitures
Que penseriez-vous de cette place si vous étiez dans les chaussures d'une de ces mangeuses de glaces ?

Voiture déplacée sur la place du Coderc pour faire place à concert
Il a fallu déplacer une voiture qui était restée au beau milieu de la place et empêchait le concert de commencer
À en croire les prévisions météorologiques pitoyables pour ce week-end, il aurait été dommage de ne pas profiter vendredi de la belle et douce journée d'été.

Assis sous l'auvent du café Errel, nous nous lamentions Christine et moi, de voir un après-midi encore « notre » place du Coderc se laisser envahir par une armada de voitures. Comment cette place si belle le matin, peut-elle paraître si disgracieuse quelques minutes seulement après que la balayeuse soit passée ?
Concert et spectateursGroupe et spectateurs
Qu'attend donc la mairie pour décréter l'interdiction de stationner sur la place du Coderc, au moins durant la saison estivale ? J'ignore les lois en matière d'urbanisme, mais je doute que ce soit difficile de prendre une telle décision... et pour le patron de la mairie ce ne doit être guère plus compliqué que de dire : « J'ai décidé qu'il fallait rendre la place aux piétons ». Cette mesure simple qui ne soulèverait qu'une légère révolte de principe de la part d'un ou deux commerçants, ne devrait pas drainer le budget (on ne parle pas du parking de la place Mauvard ici, qui est un sujet autrement plus épineux... voir ce qu'en dit La Chouette) ; une telle mesure impacterait positivement sur la vie des gens du centre ville et sur le souvenir que retiendraient les touristes de la Belle Périgourdine (et pour une fois qu'un projet utile à la ville ne coûterait presque rien, il serait bêta qu'elle n'en profite pas).

Pascal Mesmin dit Calou et notre marchand de romance
Calou avec la chemise à carreaux derrière notre marchand de romance
Ainsi la décision devrait-elle être prise de ne laisser seulement que quelques places pour les livraisons et les personnes ayant des difficultés de mouvements, le long du mur du marché couvert (plus une place devant la pharmacie bien entendu pour les urgences) et, accorder des dérogations pour permettre aux livreurs de se garer en face des boutique uniquement pour la durée de leur livraison. Ainsi nous ne verrons plus ce que j'ai pu observer un jour, c'est à dire un 4x4 faire huit fois le tour de la place afin de trouver un emplacement, puis finalement aller se garer ailleurs car celui qui s'était enfin libéré n'était pas suffisamment large pour la voiture...

Concert organisé par les patrons de la Truffe et de la Fée Maison
Rendre la place aux piétons devrait être facile à mettre en oeuvre. Notre maire, Michel Moyrand n'a t-il pas d'ailleurs permis vendredi soir que la place soit débarrassée de tous véhicules afin qu'un concert organisé conjointement par les patrons de la Truffe et de la Fée Maison puisse s'y jouer ? La place comme vous pouvez le voir sur cette photo de nuit était superbe avec ses pavés qui luisaient sous la lumière jaune des lampadaires. J'en profite pour dire que, dans le cas où la mairie libèrerait la place du Coderc, elle devrait veiller à ce que celle-ci, sauf durant des évènements exceptionnels comme celui d'hier soir, ne devienne pas qu'une large terrasse de café et de restaurant à l'instar de la place Saint-Silain ou Saint-Louis qui elles, bien que sans voitures ont perdu pas mal de leur charme pour cette raison... que les cafetiers ajoutent des tables, bien sûr, mais qu'ils n'envahissent tout de même pas la place.

Quelle belle soirée J-R un fidèle lecteur de Périblog et moi avons passé assis à la terrasse de Calou ! Sans qu'il y ait chaque soir des fêtes et des concerts – nous devons aussi penser aux résidents – il faut libérer la place du Coderc afin qu'elle puisse respirer et rester de zéro heure à minuit l'âme sereine ou l'âme vivante de la cité.

Libellés : , ,

Pour commenter les billets, veuillez cliquer sur le bouton rouge ci-dessous à droite ↓
Les commentaires, analyses et autres opinions qui paraissent dans Périblog, n'engagent que leur auteur.







Commentaire de Anonymous Sud-Ouest du 5 juillet , le 5 juillet 2008 à 14:10  

Tout à fait d'accord avec vous. Cela tombe sous le sens. Mais pas celui de la mairie, puisqu'elle vient de raccourcir d'1/2 heure le temps dédié au marché, au profit du stationnement.

Après avoir semé le trouble autour de la délocalisation des marchés, voilà qu'on s'en prend aux heures de fermeture.

Décidément, ils ont quelque chose contre les marchés de Périgueux? Peut-être préfèreraient-ils qu'on aille tous dans les grandes surfaces en périphérie?

Commentaire de Anonymous Anonyme , le 6 juillet 2008 à 18:14  

C'est l'opinion de quelqu'un qui ne semble pas ètre concerné par une activité professionnelle débordante ... sachez cher monsieur, que chaque place de stationnement perdue au centre-ville en est une de gagnée en commerce périphérique. Laissez donc les gens travailler, les clients aller facilement chez leurs commerçants, restaurants ou chez leurs amis et cesser de vouloir faire le Don Quichotte du centre-ville via ce blog. Il doit bien y avoir des terrasses de café à Trélissac, non ?

_____________Merci pour le commentaire_______________

Il va y avoir un camp pour et un autre contre, c'est inévitable...

Vos statistiques disant qu'une voiture égale un client et qu'une place de stationnement en moins égale un client de plus pour les périphérie ne se base sur rien de concret. L'expérience a t-elle était tentée auparavant ?... ne vous laissez pas envahir par une crainte malsaine et sans fondement. Vous auriez raison si nous n'avions pas de parkings... mais justement la ville a une pléthore de parkings mis à la disposition des automobilistes, tous à des prix raisonnables et situés à peu de distance de là. On peut tout au plus stationner une vingtaine de voitures au milieu de la place du Coderc, mais celles-ci défigurent de manière presque permanente et égoïste chaque après-midi, ce qui est un des plus pittoresques endroits de la vieille ville. Sans compter que l'incessante ronde des voitures qui font plusieurs tours de place pour pouvoir trouver un emplacement où se garer, est un danger pour les passants et une véritable nuisance pour les piétons et les gens assis aux terrasses des cafés...

La place libérée de ces quelques voitures pourrait devenir un cadre d'activités variées qui sans refouler les clients-automobilistes habituels (qui apprendraient comme tout le monde à utiliser les parkings alentours), attireraient touristes et locaux en son sein, un peu comme le font les marchés du matin ; c'est là, une clientèle potentielle bien plus importante que celle apportée par quelques voitures (dont les conducteurs continueraient à venir de toute façon)... j'imagine qu'une fois les transports publiques restructurés, on pourrait voir un ou deux bus électriques amener (et reprendre) chaque heure sur la place de l'hôtel de ville ou de la Clautre, une trentaine, voire plus, de personnes venues des quartiers éloignés faire leurs commissions ou profiter du cadre agréable de la vieille ville.

Alors avant de jeter cette idée à la poubelle, mettons la en pratique au moins durant l'été que l'on puisse se rendre compte si elle apporte plus d'avantages que d'inconvénients. Des milliers de villes partout en France adoptent la stratégie de redonner le centre ville aux piétons. Ce serait aller à l'encontre du progrès que de refuser de le faire nous-aussi. Je suis convaincu que vous-même en tant que commerçant(e) vous ne le regretterez pas. Les commerçants de la rue Sainte-Catherine à Bordeaux qui regorge de clients-piétons par exemple ne se plaignent pas...

Quant à l'oisiveté (à ne pas confondre avec de la paresse) dont vous m'accusez, je ne pourrais pas alimenter Périblog si je ne m'arrêtais pas de temps à autres à la terrasse d'un café de cette ville pour lire mon journal, observer la vie autour de moi, m'imprégner des sons, des couleurs et des odeurs ; prendre des notes, des photos, bavarder avec mon fidèle Sancho Pancha... puis passer quelques heures à ficeler tout cela en un billet pour le blog. Assimiler cela à de la oisiveté ? Moi-même je le fais avec un peu de dérision, mais comme il y a un cholestérol sain, il y a une oisiveté saine. La mienne vise à promouvoir Périgueux et donc à stimuler le tourisme et le commerce.

Je ne tire pour l'instant aucun revenu financier de ce blog. C'est mon hobby. Mais qui sait, si je trouve des sponsors qui apprécient l'indépendance de mes opinions et l'originalité avec laquelle je les exprime... l'autre objectif de ce blog pour l'instant, est de faire connaître mes services de créateur de sites internet.
W

Commentaire de Anonymous JR-Courbin , le 6 juillet 2008 à 21:25  

Pour info, d'autres villes ont mis en pratique l'exclusion des voitures de l'hyper centre des villes et elles ont gagné (leur pari) largement en piétons "marchands" et touristes ce qu'elles ont perdues en voitures "marchandes".
Monsieur le maire, merci de prendre en considération l'avis de Périblog -W- qui aime cette ville et qui a là une idée qui ferai de vous le maire audacieux dont cette ville a besoin.
JR-Courbin

______________________Merci pour le commentaire_________________

Michel Moyrand, comme tous les maires de toutes les villes, doit faire face à un cruel dilemme à résoudre : à qui faut-il faire plaisir ? Des commerçants et limonadiers autour de la place, tous ne veulent pas que la place du Coderc reste un parking, mais d'autres qui à tort craignent de perdre deux ou trois clients veulent que rien ne change... tous sont aussi influents les uns que les autres. Alors la décision en ce moment est d'accommoder tout le monde. Ainsi la place devient de temps en temps le théâtre de petites fêtes durant lesquelles il n'y a aucune voiture (toujours le soir) et reste le hideux parking que l'on connaît tout le reste de la journée et pour la plus grande partie de la semaine. Si Monsieur Moyrand se laisse prendre à ce jeux il finira son mandat avec un bilan quasi nul. Cinq ans sont vite passés. Il doit obéir à ses convictions et cesser de vouloir plaire à tout le monde. D'autant que dans ce cas précis, entre une place qui devient un lieu touristique et une place qui n'est qu'un parking mal foutu pour les automobilistes qui n'ont pas le courage de faire 150 mètres à pied, il n'y a pas photo. W

Commentaire de Anonymous natalic71 , le 7 juillet 2008 à 19:19  

Et bien moi je reviens d'un week-end passé à Bordeaux, et cette ville sans voitures c'est un vrai délice, plus de bruits dans les rues, plus de soucis pour les enfants qui sont autour de nous dans les rues. Et je peux vous affirmer que celles-ci ne sont pas désertes bien au contraire! Alors prenez le pari Mr le Maire, d'enlever ces stationnements inutiles en villes (surtout avec les parkings souterrains de proximités), et Messieurs, Mesdames les commerçants, prenez exemple sur des grandes villes, audacieuses et toutes aussi commerçantes.

Commentaire de Anonymous Anonyme , le 11 juillet 2008 à 00:04  

Je suis bien d'accord avec ce que vous dites, mais justement, il faudrait savoir qui est contre pour dialoguer avec eux, ou inciter les commerçants qui sont pour à se manifester.
Par exemple, hier, j'ai diné au nouveau petit resto, le 10, sur lequel vous avez d'ailleurs fait un billet. La patronne me racontait comment cela se passait à La Rochelle, ce serait un bon témoignage en faveur de la piétonisation.

Commentaire de Anonymous Jonavin , le 14 juillet 2008 à 16:48  

Voilà des endroits familiers. Je n'ai pas remis les pieds à Périgueux depuis longtemps mais j'y retourne le 29 juillet avec un grand plaisir.
Je me souviens parfaitement de la Place du Coderc...comme celle de Saint-Silain qui résonne encore chez moi comme une tragédie...

______________________Merci pour le commentaire_________________

Je présume que tu viens pour le festival du MIMOS qui débute le 28 juillet. N'hésite pas à m'appeler si tu veux boire un verre avec moi en soirée. W
P.S. Pour ceux qui ne connaisse pas Jonavin, il écrit des textes magnifiques sur son blog. Je recommande celui-ci:
http://lafleurdesmaux.over-blog.com/article-15505142.html
Il a écrit un jour, un poème au sujet de l'immolation de Madeleine Fey sur la place Saint-Silain et c'est ainsi que j'ai entendu parler de Jonavin. Voir mes archives sur l'immolation de Madeleine Fey :
http://www.periblog.fr/2008_02_01_archive.html#6941957712716706441

 

Découvrez (ou redécouvrez) Périgueux capitale administrative de la Dordogne à travers les archives de Périblog