De la lutte des archers a celle des classes mardi 6 mai 2008

Rue étroite à Sarlat
Beynac-et-Cazenac ainsi que La Roque-Gageac
Beynac-et-Cazenac ainsi que La Roque-Gageac, deux des plus beaux villages de France sur les bords de la Dordogne (je ferai un billet sur ces deux villages auquel j'ajouterai de jolies photos dans un futur proche)
rue étroite à Sarlat (à droite)

Le Périgord, une région qui valait la peine d'être défendue

William Lesourd en bas du château de Beynac en Dordogne - avril 2008Après avoir crapahuté dans les rues pavées de Beynac-et-Cazenac, jusqu'au siège d'une des baronnies du Périgord où nous avons pique-niqué ; s'être arrêté quelques instants sur les bords de la Dordogne à la Roque-Gageac, et longé les ruelles étroites et sombres de Sarlat, j'aurais sans doute pu faire mieux pour finir la journée de samedi, que d'aller avec mon guide et historien improvisé, me joindre à la populace en fête du quartier Saint-Georges, et respirer l'omniprésente fumée de cigarette et les émanations sucrées émises dans l'air tiède de la nuit, par les bars-à-bonbons et les barbes-à-papa.

120ème anniversaire des Fêtes de Saint-Georges

Les fêtes de Saint Georges 2008 - le poster (par Maurice Melliet (?))
La fête (ou les fêtes) de Saint-Georges, est la plus grande fête foraine de Dordogne. Elle accueille, sur la rive gauche de L'Isle à Périgueux, jusqu'à 20.000 visiteurs chaque année et s'étale le long de la rue Talleyrand et quelques rues adjacentes.

À chaque fois que je me trouve dans le quartier St-Georges, je m'étonne de ne jamais reconnaître qui que ce soit. Il en était de même samedi où seulement deux des centaines de têtes croisées m'étaient familières.

Les fêtes de Saint Georges 2008 - 1
Les fêtes de Saint Georges 2008 - 2

Si on est habitué à rôder dans le centre ville ou dans les quartiers plus au nord, on a l'impression en entrant dans le quartier St-Georges, d'être dans une autre ville. L'endroit est populaire au sens le plus exact du terme. Ça ne sent ni le café Errel ni les poireaux bio et le club de gym semble être loin des préoccupations d'un bon nombre d'habitants ; je dis cela sans condescendance et le quartier Saint-Georges n'est certainement pas « La Cour des Miracles », je souligne simplement les disparités sociales qui semblent exister entre ce côté-ci et ce côté-là de la rivière.

Les fêtes de Saint Georges 2008 - 3
Les fêtes de Saint Georges 2008 - 4

Ceci pourrait faire le sujet de plusieurs autres billets sur notamment : les classes sociales, le pouvoir d'achat, la culture, l'obésité qui frappe les plus démunis... Ce sont là des sujets bien de notre temps sur lesquels je reviendrai bien entendu.

Pour commenter les billets, veuillez cliquer sur le bouton rouge ci-dessous à droite ↓
Les commentaires, analyses et autres opinions qui paraissent dans Périblog, n'engagent que leur auteur.







Commentaire de Anonymous BEAUVERT , le 1 octobre 2008 à 00:15  

Merci pour les commentaires et recommandations pour le site de notre amie!

Chaque visite à Beynac est un bonheur. Nouvelle lumière, nouveaux angles de vues, nouvelles rencontres avec les gens, avec le temps ...

 

Découvrez (ou redécouvrez) Périgueux capitale administrative de la Dordogne à travers les archives de Périblog