Honte au gouvernement chinois - gloire aux manifestants lundi 7 avril 2008

Libérez le Tibet - Free TibetHonte à l'état français pour avoir sanctionné l'arrachage du drapeau tibétain des mains des manifestants pacifistes. Honte au gouvernement de la République Populaire de Chine qui censure les informations, qui assassine les bébés de sexe féminin, qui exécute en masse, qui déplace des populations entières pour les besoins de l'industrie, qui abuse une nation dont la fondation repose sur des principes de paix : le Tibet

Gloire enfin aux femmes et aux hommes de toutes nations qui, sur le sol de France aujourd'hui en plein Paris, ont su démontrer qu'ils étaient les descendants spirituels des fondateurs des droits de l'Homme.

Abus en chine - infanticide, exécution en masse, déplacement des populations, abus commis par la Chine sur le peuple tibétain
****** In English ******

Shame on the French government for condoning the removal of Tibetan flags from the hands of peaceful demonstrators. Shame on the government of the People Republic of China for censoring information, for murdering baby girls, for performing mass execution, for displacing population for the needs of industry, for abusing a nation whose foundation is based on peace principles: Tibet

Bravo finally to women and men of all nations whom on the soil of France today, in the heart of Paris, showed that they were the spiritual descendants of the human rights' founders.

N'oubliez pas non plus la Birmanie ! Do not forget Burma neither !

Libellés : , , ,

Pour commenter les billets, veuillez cliquer sur le bouton rouge ci-dessous à droite ↓
Les commentaires, analyses et autres opinions qui paraissent dans Périblog, n'engagent que leur auteur.







Commentaire de Anonymous Maurice Melliet , le 8 avril 2008 à 00:24  

S'il fallait montrer ses opinions sur la question du Tibet, le gouvernement français ne pouvait faire mieux et plus direct en sanctionnant les militants des droits de l'homme solidaires du peuple tibétain. La bastonnade me rappelle les morts de Charonne et bien d'autres "bavures" provoqués par le ministère de l'intérieur.
Les sportifs n'ont pas été pris en otage puisque la plupart sont aussi solidaires du peuple tibétain.
Le gouvernement à peur que les gros patrons perdent leurs contrats de vente de centrales nucléaires, de TGV et d'Airbus alors il bastonne des partisans du respect des droits de l'homme...
Il serait temps que notre président prenne officiellement position afin de savoir s'il est vraiment le défenseur des droits de l'homme !
On pourrait en douter par son silence et les bastonnades d'aujourd'hui.
Au nom de la démocratie ! Monsieur le Président parlez vrai, n'attendez pas que le monde entier vous prenne pour une girouette qui fonctionne selon le vent actionné par vos copains financiers.
Maurice Melliet

 

Découvrez (ou redécouvrez) Périgueux capitale administrative de la Dordogne à travers les archives de Périblog