Darcos - Moyrand - Elections municipales Perigueux 2008 vendredi 7 mars 2008

Mise à jour : aux dernières nouvelles Xavier Darcos et Michel Moyrand sont coude à coude avec 45% chacuns (45.3% liste Darcos - 45,7% liste Moyrand).

Périgueux, la mal connue

À mon arrivée à Périgueux en juin 2005, que savais-je de cette ville ? Rien, ou presque. En fait j'allais descendre sur Ribérac ; mais en cours de route, entre Birmingham au Royaume-Unis et Gaillon dans l'Eure où je faisais une escale, je décidais de changer de destination, comme cela, sur un coup de tête. Quand je suis arrivé ici, Périgueux m'était étranger sous plus d'un angle. Savais-je, 21 ans auparavant lorsque j'étais encore en Normandie, que cette ville existait ? oui, vaguement... En Grande-Bretagne où les anglais ne cessaient de diffuser des documentaires sur les expats vivant en Dordogne, ils focalisaient toute leur attention sur Sarlat, Ribérac ou Bergerac, mais jamais sur la capitale administrative de la région. Pourtant, et en un éclair, je suis tombé sous le charme de cette ville politiquement bleue à la ceinture rouge ou rose et, où les gens qui y vivent sont souvent pleins de contradictions. Moi qui ai vécu dans de jolies villes, mais aussi dans des villes de peu d'intérêts ou franchement laides – Birmingham en l'occurrence – mais toutes ayant un certain renom, j'étais sidéré de constater qu'une ville aussi joliment parée que l'était Périgueux puisse être si mal connue.

Périgueux, la magnifique

La toute nouvelle place Francheville avec cinéma multiplexe et restaurants à Périgueux. Droits d'auteur d.louis@balloide-photo.com
L'impressionnante place Francheville avec cinéma multiplexe, restaurants et parking sous-terrain

Puis, voila que l'on s'est mis à parler de Périgueux ; de plus en plus... À tel point que des membres de ma famille en Normandie, m'en ont fait la remarque. Un temps, j'ai cru que c'était parce que je venais de m'y installer, et j'étais tout naturellement prêt à prendre le crédit pour l'engouement nouveau que cette ville inspirait dans les médias... Seulement, dans les reportages, on y associait non pas mon nom mais celui d'un certain Xavier Darcos, ministre de je ne savais trop quoi, et j'ai dû vite me rendre à l'évidence que j'avais surestimé mon aura.

Mon enthousiasme pour les affaires de la ville

Pris dans l'emballement des élections présidentielles de 2007, je me suis intéressé à la gestion de la ville (ça va faire sourire mon conseiller à la Société Générale s'il me lit...) et à ceux qui en étaient responsables : Jean-Paul Daudou, Xavier Darcos et le reste de l'équipe municipale dont j'inclus bien évidemment les dizaines de personnes qui travaillent dans l'ombre, est dont on entend que trop rarement prononcer les noms. Ils furent les instigateurs et les meneurs des projets qui ont été mis en œuvre ces dernières années et qui ont fait de la ville, un lieu de passage et même de villégiature incontournable pour tous les touristes visitant le Périgord et, ce qui n'est pas moins important, un endroit fort agréable à habiter. Bien sûr on vous dira que les gens aux moyens modestes ne peuvent plus trouver un appartement en centre ville et c'est sans doute vrai ; j'aimerais trouver un F2 à 350€ à deux pas de l'Hôtel de Ville moi aussi, mais dans quel centre de chef lieu en France ces murs bon marché existent-ils ?

Une campagne pour les municipales est lancée

La semaine dernière, sur la place du Coderc, Anne Karassef une bien charmante équipière de Michel Moyrand, tête de liste représentant le parti Socialiste, m'a remis son programme alors que celui-ci conversait avec un concitoyen non loin de moi ; et chose qui ne m'était jamais arrivé auparavant, je l'ai lu avec attention d'un bout à l'autre. Mon impression première, était qu'il y avait beaucoup trop d' « etc. » en bout d'énumérations, un peu comme si M. Moyrand ne voulait pas ennuyer les lecteurs avec des choses triviales ou parce qu'il voulait suggérer qu'il n'y avait pas de limites aux choses qu'il projetait de faire. Quelle qu'en soit la raison, j'ai trouvé que le programme était bon, mais qu'il était généralement vague. Cette sensation de « vaguitude » (pour parodier Segolène Royale sur la Grande Muraille) s'est accrue la nuit dernière lorsque j'ai pu comparer son programme à celui de Xavier Darcos, maire sortant et tête de liste UMP, que je venais d'obtenir en fin d'après midi à sa permanence du cours Montaigne.

Michel Moyrand tête de liste (Socialiste) aux communales à PérigueuxDu programme de Michel Moyrand j'ai surtout retenu qu'il voulait transférer la mairie dans les locaux de l'actuelle Chambre de Commerce et d'Industrie de la rue Wilson (et où irait donc la CCI ?). L'idée est qu'il ferait de l'actuelle mairie un « centre d'action culturelle » comprenant un pôle des métiers d'arts, des résidences d'artistes, des associations culturelles et même une artothèque (un mot très à la mode en ce moment). Alors que j'applaudis à la volonté de créer un lieu d'exposition d'œuvres d'art en plein centre ville, je crois que l'actuelle mairie n'a pas vocation à devenir ce lieu. Périgueux n'a pas l'ambition de devenir une très grande agglomération et c'est tant mieux. Aussi doit-elle préserver ce bel Hôtel de Ville qui lui confère l'aspect de ville de province si cher à nos cœurs...

Périgueux à besoin d'un nouvel Art Nôtre

Pour venir en défense de Michel Moyrand, je dirai que la ville aurait dû agir plus pour sauvegarder la galerie d'art, l'Art Nôtre dans la rue de la Sagesse (mais en avait-on fait la demande ?). La perte de l'Art Nôtre est bien plus importante qu'on ne le croit. Beaucoup d'artistes dépendaient d'une ou deux expositions annuelles pour se faire connaître, vendre quelques œuvres et augmenter ainsi leur pouvoir d'achat (voici deux autres mots bien à la mode).

Des amis artistes à l'Art Nôtre de Périgueux de 2005 a 2007
Des amis artistes rencontrés à l'Art Nôtre dans la rue de la Sagesse.
C'était un endroit de passage bien fréquenté et d'un accès facile. Qu'y-a-t-il maintenant pour le remplacer ? Est-il trop tard pour que la ville achète le rez-de-chaussée où se trouvait la galerie et la réaménage en incluant un chauffage central qui manquait cruellement durant les froides journées d'hiver ? Sinon est-il envisageable de transférer l'Office Périgourdin du commerce qui se trouve à l'autre bout de la rue de la Sagesse, vers un autre lieu (les locaux de la CCI ?...) pour faire place à un nouvel Art Nôtre ? La question reste posée.



J'ai trouvé le programme respectif des deux têtes de liste assez similaire, mais peut-être est-ce parce que je ne suis pas suffisamment averti pour discerner les subtiles différences qui peuvent exister entre deux listes de projets. Cependant le programme de M. Darcos m'a laissé une meilleure impression. Comme de bien entendu, et à la différence du programme de M. Moyrand, son programme à lui, comprend un bilan des projets achevés ou en voie de l'être en plus de ceux qu'il prévoit de réaliser dans les 6 prochaines années. Une grande partie de ces projets sera sans doute achevée, si on lui en donne la chance, dans deux ans, dans le cadre de « Périgueux 2010 » pour lequel M. Darcos a reçu la « Mariane d'Or des maires de France » en 1999. Le programme de M. Moyrand m'a laissé sur ma faim. Sans doute ceci n'est t-il dû qu'à une question de style.

Points principaux du programme Darcos

Xavier Darcos maire sortant et tête de liste (UMP)aux communales à PérigueuxJ'ai relevé ci-dessous une liste de choses que je considère importantes et qui, en plus des projets déjà réalisés ou en cours de réalisation sont inscrits dans le programme Darcos :
  • Implantation de bornes Wifi à proximité des espaces publics et multiplication des bornes publiques d'accès gratuit à Internet
  • installation chaque hiver de la patinoire sur l'esplanade du théâtre
  • créer des liens intergénérations
  • amélioration de l'accès urbain aux personnes handicapées
  • création d'un numéro vert pour orienter les « accidentés de la vie » vers le service le mieux adapté
  • aides à la rénovation de l'habitat et poursuite du programme de logement social
  • création de « zones 30 »
  • développement des pistes cyclables
  • plus d'espaces pour les piétons
  • plus d'arbres dans la ville (objectif 100 plantations par an)
  • mise en valeur des abords de la Cathédrale et des bords de l'Isle
  • rénovation des boulevards et embellissement des espaces publics
  • et parce que je commence à prendre un peu trop de votre précieux temps, permettez-moi de clore cette énumération à l'instar de M. Moyrand (ou Yule Brynner dans Anna et le roi, version 1956) : « etc. etc. »
Voila, il me faut conclure ce billet car les élections sont pour dimanche et le temps presse. Je n'ai pas réussi à être aussi impartial que je l'aurais aimé. Mais comment aurais-je pu l'être après avoir pris la peine d'étudier les deux offres ? Un programme m'a séduit plus que l'autre, et il m'est difficile de le cacher.

Votez dans l'intérêt de votre ville

Pensez à votre ville, pensez à vos parents, pensez à vos enfants si vous en avez et pensez à vous-même. Est-il judicieux comme le suggèrent certains partis politiques de voter pour sanctionner, alors que tant de choses autour de vous sont en jeu ? Bien sûr que non, vous n'êtes pas dupe... Alors Moyrand ou Darcos ? Le choix final doit appartenir à vous seul dans l'optique de bénéficier à la commune et à ses habitants, et non pas à un parti politique quel qu'il soit !

Libellés : , , , ,

Pour commenter les billets, veuillez cliquer sur le bouton rouge ci-dessous à droite ↓
Les commentaires, analyses et autres opinions qui paraissent dans Périblog, n'engagent que leur auteur.







Commentaire de Anonymous Maryse , le 8 mars 2008 à 01:37  

bon, j'attends ! c'est peut-être l'avant dernière fois que je passe sur ton blog...

Commentaire de Blogger William Lesourd , le 8 mars 2008 à 08:42  

Imaginons que tu habites Périgueux et que tu sois concernée par ce vote...
Si, tu prends la peine d'examiner en détail les programmes de Michel Moyrand et de Xavier Darcos, comme je viens de le faire, Maryse tu verras qu'il n'y a pas photo. En tout cas c'est mon avis (et mon avis tu en prendras pleinement connaissance lorsque j'aurais publié mon billet); mais voila, peu de gens prennent cette peine et, dans un esprit de facilité préfèrent s'en remettent à ce que leur dit le parti auquel ils adhèrent, ou les médias dont l'impartialité me semble souvent bien discutable. Alors si les programmes qui t'ont été envoyés par les deux principaux candidats à la mairie de Périgueux, languissent en ce moment dans la poche jaune destinée au recyclage, sors-les de là et rempli ton devoir civique ; un devoir qui ne s'arrête pas au simple geste de glisser une enveloppe dans une urne, mais de savoir avant tout en ton âme et conscience qui mieux est à même de te servir et de servir ta ville et tes concitoyens et, de voter pour cette personne et non pas pour ou contre, comme cela pourrait malheureusement être le cas, le parti qu'elle représente.
Un maire est élu pour une période de 6 ans... Certaines choses ne doivent pas êtres traitées avec légèreté et c'est encore plus vrai en ce qui concerne Périgueux : une ville qui me parait être à l'aube d'un essor touristique et commercial sans précédent. Un essor qu'il serait (à mon avis) irresponsable de freiner ou d'endiguer.
W

Commentaire de Anonymous Maryse , le 11 mars 2008 à 23:53  

ne comprends que ces cumuls existent encore...Même si c'est utile à Sarko pour venir faire ses shows médiatiques occasionnels
Je n'ai aucune confiance dans ce gouvernement. Et Darcos est proche de Sarko, ça me suffirait pour lire son programme avec un regard très septique.
Ils sont trop loin de la France qui souffre tous.
Et Périgueux est "traditionnellement à droite", ça doit faire partie du kit avec le foie gras et les truffes...pour ce qui est des élections dans mon village, je suis allée à une réunion de présentation. On y voit l'équipe, on voit comment sont les gens. Il y a au moins cet avantage dans un petit village, c'est que les gens se présentent simplement et n'ont pas un conseil en comm. pour leur concocter un discours.
Et voilà !
(mais tu as fait exprès ou quoi, le code commence par "xavv" !!!)

Commentaire de Blogger Nino , le 12 mars 2008 à 00:17  

« Mon désir serait qu'au deuxième tour, vous mettiez de coté ce qu'il vous reste de convictions politiques, … »
Quel courage ! Quel humanisme ! Quelle dignité ! Quelle honnêteté envers soi-même !
Je ne suis pas sûr que l’argument soit très favorable au candidat que vous prétendez soutenir ; sans doute méritait-il mieux que cet appel au reniement.

Vous rendez-vous compte de ce que vous écrivez ? Savez-vous que ces propos sont insultants à l’égard de ceux qui estiment devoir rester fidèles à eux-mêmes et ne souhaitent pas négocier avec leur conscience en fonction des «opportunités» ?

Il est vrai qu’après l’appel à l’opportunisme (16 février 2008) et l’apolitisme érigé en gonfalon il ne faut s’étonner de rien, pas même des quelques relents douteux qu’exhale le pot autour duquel vous tournez. Prenez enfin vos responsabilités, respectez vos propres convictions, si vous en avez, et moi-même je les respecterai, fussent-elles divergentes des miennes.
Mais ne me demandez plus de «mettre de coté» mes engagements ; même la politique mériterait un minimum de dignité, c’est du moins l’une des convictions auxquelles vous ne me ferez pas renoncer.

Nino

Commentaire de Blogger William Lesourd , le 13 mars 2008 à 00:08  

Maryse, Nino, j'ai répondu à vos commentaires dans un nouveau billet publié le 12 mars.

Quelle virulence dans vos propos Nino !... Je ne vous rejoindrai pas plus qu'il ne le faut dans ce débat que vous voulez absolument politiser. W

Commentaire de Anonymous Anonyme , le 11 décembre 2010 à 02:10  

En lisant ces lignes j'ai une pensée pour Alain C.

 

Découvrez (ou redécouvrez) Périgueux capitale administrative de la Dordogne à travers les archives de Périblog