Tour de France en un clin d'oeil samedi 28 juillet 2007

Je suis descendu en ville vers les 13h00 hier, et déjà les rues étaient pleines de monde. Le temps était glorieux, et la petite brise maintenait la température à un niveau tolérable.

Tour de France Périgueux 2007Les haut-parleurs projetaient leur bulletins publicitaires, à l'approche imminente de la caravane qui précède les cyclistes. C'était jour de kermesse ; le jour où le Tour de France venait à Périgueux.

La caravane, je ne l'ai pas vu... J'ai traversé l'artère principale pour aller boire un café. En chemin j'ai rencontré une amie qui finissait de déjeuner sur une petite place et je me suis assis a sa table. Notre conversation était si prenante que je n'ai pas vu l'heure passer...

Gamine et drapeau françaisPar contre j'ai vu près de notre table, le ministre de l'éducation, Xavier Darcos être interpellé par un des commerçants de la ville, qui ne me semblait pas être très content. J'ai tendu l'oreille autant que je le pouvais, mais tout ce que j'ai pu saisir c'est que le Ministre (et Maire de Périgueux) devait résoudre absolument 'son problème'. Lorsque mon amie et moi nous sommes séparés, je suis remonté là où la foule attendait. La caravane était déjà loin. Je n'ai rien entendu, les chiens n'ont pas aboyé (je sais, c'est un peu facile, mais il fallait que je la place celle là...). Tant pis ; et pourtant il paraît que c'est la caravane qui fait vraiment le Tour de France. Les couleurs vives, les silhouettes de bonshommes ridicules sur le toit des vans, et les cadeaux des sponsors qui font le bonheur des enfants (et quelques grands). Pour ce qui est de voir les coureurs, ils suffit de ne pas cligner des yeux au moment où ils passent...
video
Partout autour de moi, les gens semblaient de bonne humeur. Les petites plaisanteries volaient bas (les miennes en tout cas), mais elle faisaient quand même rire les personnes qui les entendaient ; par la suite celles-ci renchérissaient. Au fait : merci à la jolie petite compagne d'un moment à qui j'ai laissé l'adresse de mon site, et qui se tenait à mes cotés durant l'attente. Les coureurs? Je les ai filmés (voir la vidéo ci-contre ; images tremblotantes due non pas au delirium tremens, mais à une hypoglycémie passagère – il faudra que je ré-apprenne à déjeuner le midi) avec mon petit appareil photo, mais je ne les ai pas vraiment vus. De toute façon je me suis perdu dans cette saga des dopages et je ne sais plus qui est qui ou quoi... A part les grand évènements mondiaux qui m'intéressent modérément, le sport n'est pas une obsession chez moi, vous l'aurez compris, et je n'ai mème jamais ouvert l'Équipe, c'est vous dire combien je suis nul...

Libellés : , ,

Pour commenter les billets, veuillez cliquer sur le bouton rouge ci-dessous à droite ↓
Les commentaires, analyses et autres opinions qui paraissent dans Périblog, n'engagent que leur auteur.







Commentaire de Anonymous Anonyme , le 30 juillet 2007 à 10:32  

Bonjour, juste une petite chose sur la caravane et le chien qui aboie, moi, j'avoue que j'ai osé : à voir sur mon blog. Biz. TTNE.

Commentaire de Blogger William Lesourd , le 30 juillet 2007 à 10:37  

Oui éffectivement... Tu oses beaucoup de choses.
Au fait j'ai un site a faire pour demain, alors pour le Mimos je ne pourrais pas y assister avant demain apres-midi. W

 

Découvrez (ou redécouvrez) Périgueux capitale administrative de la Dordogne à travers les archives de Périblog